Accueil Indycar Indycar 2016 : Power, bon pour le service

Indycar 2016 : Power, bon pour le service

90
1
PARTAGER

Dimanche dernier, Will Power (Penske) est victime d’un gros crash à Watkins Glen. Les Français retiennent leur souffle : si Power est forfait pour la finale, Simon Pagenaud est presque automatiquement titré. En effet, sa simple présence au drapeau vert lui donnerait 10 points ; même en réalisant le week-end parfait, Scott Dixon (Ganassi) et Helio Castroneves (Penske) ne pourraient revenir au score. Mais l’Australien est déclaré apte et tout devient possible…

Dimanche dernier, Will Power (Penske) se fait envoyer dans le décor par Charlie Kimball (Ganassi.) L’Australien se plaint ensuite de commotions cérébrales. En début de saison, à St Petersburg, il manque la course suite à des symptômes similaires, du à un choc lors des essais libres (ce qui ne l’empêche pas de signer la pole.)
C’est un phénomène très sérieux aux Etats-Unis. Dale Earnhardt Jr s’est plaint de commotions à répétition, suite à deux gros crashs. Depuis juillet, il entame une longue convalescence. Il annonce son retrait pour une épreuve, puis deux, puis quatre, avant de jeter l’éponge pour 2016. Il se dit que le pilote de 41 ans pourrait raccrocher le casque car un nouveau choc aurait des conséquences dévastatrices. Earnhardt Jr a déjà annoncé qu’à sa mort, il donnera son cerveau afin qu’il soit étudié.

Power, lui, est plus optimiste. Il s’est rendu à Miami, où Stephen Olvey (l’ex-médecin du CART) lui a fait passer le Immediate Post-Concussion Assessment and Cognitive Testing (ImPACT), ainsi qu’un test oculaire. Les examens sont bons et Power reçoit un feu vert pour disputer la finale de Sonoma.
Pagenaud et Power ont respectivement 555 points et 512 points. Or, à Sonoma, les points sont doublés et la victoire vaudra donc 100 points. De plus, le poleman marque un point, celui qui mène un tour aussi et il a droit à un second point s’il mène plus de tours que les autres. On arrive donc à un maximum de 103 points. Les deux pilotes ont tous les deux quatre victoires, s’ils marquaient le même nombre de points, cela se jouerait au nombre de 2e place (trois pour le Français ; deux pour l’Australien.) Mais si Power terminait 2e et qu’ils avaient le même nombre de point, l’Australien serait titré grâce à une 3e place à Phoenix (NDLA : Pagenaud n’a pas eu de médaille de bronze, cette saison.) Si Pagenaud finit dans le top 4, il est automatiquement titré. S’il abandonne tôt, Power doit finir dans le top 6. En bref, aucun des deux ne peut s’offrir le luxe de rouler tranquillement sur l’ex-Sears Point…

Crédit photo : GM

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2016 : Power, bon pour le service"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Tant mieux, cela se jouera à la loyale.
On va se ronger les ongles jusqu’à la fin ou presque en somme…

wpDiscuz