Accueil Ecologie Bon anniversaire dieselgate : 29 millions de voitures Euro 5 et Euro...

Bon anniversaire dieselgate : 29 millions de voitures Euro 5 et Euro 6 au-delà des normes d’émissions en Europe

433
18
PARTAGER

Un an après la révélation de la tricherie de Volkswagen sur les tests d’émissions, l’association européenne Transport & Environment a décidé de faire l’état des lieux en Europe sur le respect des normes. Respirez un grand coup, c’est brutal. Ou plutôt non, retenez votre respiration : circulent en Europe 29 millions de Diesel modernes qui dépassent allègrement les taux autorisés de NOx.

Car on parle bien ici des Diesel aux normes Euro 5 et Euro 6, les plus récents. Transport & Environment définit le concept de voiture polluant énormément (grossly polluting) ou sale (dirty) comme ayant des émissions de NOx trois fois ou plus supérieures à la limite légale sur le test RDE, et deux fois ou plus supérieures à la norme NEDC lors des tests routiers.  Pour les modèles antérieurs à 2009, c’est-à-dire Euro 4 et précédents, le manque de données ne permet pas de tirer de conclusions, même si on se doute que ça ne sent pas la violette. Transport & Environment souligne que dans la pratique les émissions de NOx dans l’air européen n’ont pas diminué malgré l’introduction des normes plus contraignantes depuis 2009.

La faute aux constructeurs, qui ont cherché (et trouvé) des moyens de contournement des tests d’homologation. Volkswagen a été pris la main dans le sac par les autorités américaines avec son logiciel, parfaitement illégal, destiné expressément à détecter que le véhicule est testé et à ne dépolluer que durant cet exercice. Un certain nombre d’autres constructeurs ont préféré utiliser un moyen qui n’est pas illégal mais qui apparaît de plus en plus comme une faille dans la réglementation, en limitant le fonctionnement des systèmes de dépollution à un ensemble étroit de conditions, en particulier la température extérieure, irréalistes. C’est flagrant dans le cas d’Opel et Renault alors que Fiat ou Ford utilisent d’autres critères tout aussi discutables, comme on l’avait vu lors des études commandées par les différents gouvernements européens. Transport & Environment préconise de vérifier si les constructeurs concernés avaient bien fourni les informations correctes sur ces conditions de fonctionnement au moment de la demande d’homologation, et d’appliquer des pénalités et des rappels si ce n’était pas le cas.

te_graphique1

Dans ce cadre, les résultats se répartissent comme suit :

CatégorieNombre de véhicules Diesel « sales »Nombre de véhicules Diesel totalPart des Diesel « sales »
Euro 5Euro 6Euro 5Euro 6Euro 5Euro 6
Voitures particulières21,44,726,27,182%66%
Utilitaires légers2,20,73,51,462%53%
Total23,65,429,78,579%64%

Par pays, mauvaise nouvelle, c’est la France qui compte en son sein le plus grand nombre de ces voitures « sales » avec 5,5 millions devant l’Allemagne et la Grande-Bretagne. Cela reflète assez logiquement la taille des marchés et le penchant national pour le Diesel de chacun des pays.

te_graphique2

La répartition par constructeur de ces véhicules « sales », là encore, suit globalement les parts de marché respectives de chacun des constructeurs concernés en Europe, avec en facteur correctif la part de Diesel dans les ventes de chacun des constructeurs.

te_graphique3

Transport & Environment a également compilé les résultats des tests en condition réelles pour chacun des constructeurs. Le tableau suivant donne les résultats pour les moteurs en norme Euro6. Pour l’Euro 5, le top 5 des constructeurs avec les plus grosses émissions est le suivant : Renault/Dacia, Land Rover, Hyundai, GM (Opel/Vauxhall/Chevrolet), Nissan.

te_graphique4

Note : les Suzuki Diesel vendues en Europe sont équipées de mécaniques Fiat, d’où l’apparition du japonais aux côtés du constructeur italien.

Le Diesel « propre », ou tout au moins respectueux des normes, est-il une chimère ? Non, puisque l’ONG cite un palmarès de modèles qui respectent effectivement les normes, afin de souligner que la technologie est disponible. On y retrouve en particulier BMW, PSA, et Mazda, comme c’était le cas avec le rapport de la commission Royal.

  • BMW 3 Series VI (318d), X5 III xDrive30d, X1 II xDrive20d, 2 Series (218d & 220d), 1 Series II (118d)
  • Peugeot 208 1.6 BlueHDi, 308 II 2.0 BlueHDi;
  • Citroën C4 Cactus 1.6 BlueHDi, DS5 1.6 BlueHDi
  • Ford Fiesta VI 1.5 TDCi, Ecosport 1.5 TDCi
  • Mercedes-Benz C Class IV (C200d)
  • Mazda 2 IV 1.5d, CX-3 1.5d, CX-5 2.2d
  • Audi Q7 II 3.0 TDI
  • Volkswagen Golf Sportsvan (2.0 TDI)

Comment en est-on arrivé là, à un tel niveau de mépris des normes existantes, et y a-t-il des solutions ? A l’heure qu’il est, un an après la révélation, par les autorités américaines rappelons une nouvelle fois, aucune réelle sanction n’a encore été prise de ce côté de l’Atlantique contre Volkswagen, et aucune action effective contre les dépassements des autres constructeurs constatés par de nombreuses études, y compris celles commanditées par les gouvernements, n’a été entreprise. Le service minimum du Ministère de l’Environnement, suite aux révélations apportées par le rapport Royal, enterré sous le sable des plages aoûtiennes, est symptomatique de l’attitude des pouvoirs publics européens dans ce domaine et plus généralement lorsqu’il s’agit d’arbitrer sur des sujets environnementaux face à des acteurs économiques puissants.

Accrochons-nous aux quelques progrès qui sont à l’horizon, avec la mise en place prochaine de tests d’homologation plus réalistes, la part en diminution du Diesel vis-à-vis des motorisations alternatives et des solutions de dépollution plus efficaces. Par ailleurs le Dieselgate n’est pas terminé pour autant. A suivre.

Le rapport intégral de Transport & Environment est disponible en anglais ici.

Crédit illustrations : Transport & Environment

 

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Bon anniversaire dieselgate : 29 millions de voitures Euro 5 et Euro 6 au-delà des normes d’émissions en Europe"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Miké
Invité

Bisous @mrledieselrecentc’estpropreAkaSGL

SGL
Invité

🙂
Mais comme le dit le texte : « Le Diesel « propre », ou tout au moins respectueux des normes, est-il une chimère ? Non, puisque l’ONG cite un palmarès de modèles qui respectent effectivement les normes, afin de souligner que la technologie est disponible. On y retrouve en particulier BMW, PSA, et Mazda, comme c’était le cas avec le rapport de la commission Royal. »
Donc : Le Diesel « propre » EXISTE et j’y crois ! 🙂

SGL
Invité

Je crois bien que si les gens s’imaginent que remplacer tous les diesels par des essences réglera le problème de pollution se met le doigt dans l’œil.
Le diesel et l’essence polluent différemment
Et peut-être PIRE, l’essence de nouvelle génération produit plus microparticules cancérigènes que le diesel de nouvelle génération !
Bien sûr, cela ne doit pas dédouaner le Groupe VW et Renault des fautes qu’ils ont commises sur l’interprétation du respect des normes.

Nikokolas
Invité

Pour les essences les FAPs sont plus simples et moins onéreux mais il est vrai qu il faudrait encore qu ils soient installés.
Sinon il est aussi possible de recourir à la bi injection (directe et indirecte) comme sur ma voiture pour réduire la quantité de particules.

koko
Invité

Happy birthday to you, Dieselgate.

überalles
Invité

Tout les médias ont repris cete indo sauf ici. Y a du complot comme dirait kz sam et consorts

Au palmarès des pires pollueurs, T&E n’est pas tendre avec Renault-Dacia, lui attribuant le titre des moteurs diesel les plus «sales» pour la norme Euro 5, avec des émissions sur routes près de huit fois supérieures à la limite fixée 

XXX
Invité

Transport & Environment est une association internationale sans but lucratif,
https://www.transportenvironment.org/sites/te/files/media/statutes_french.pdf

— donc rien de plus ….. Qui lui fournit ces chiffres ? —
Pour le principal philanthrope ( + de 500 000 euros en 2015) de don à Transport & Environment, c’est European Climate Foundation.

Le patron de European Climate Foundation est Caio Kai Koch-Weser ancien ministre des finances en Allemagne et actuellement vice- président de la
Deutsche Bank.
https://en.wikipedia.org/wiki/Caio_Koch-Weser

greg
Invité

Et? C´est un Grand complot teutonique donc?
Sinon c´est inexact, il n´a jamais été ministre des finances, mais « Staatsekretär », soit secrétaire d´état équivalent à conseiller en France, et avant cela président de la Banque mondiale.
Il n´est pas non plus vice-président de la Deutsche Bank, mais conseiller économique..
Ajoutons que European Climate foundation a été crée par John McCall MacBain, qui en est le co-dirigeant, et qui est…canadien.
Voilà, autant pour le Grand complot triple zéro.
(ajoutons que le siège est aux pays bas)
https://europeanclimate.org/people/board/

XXX
Invité

Vous noyez le poisson, d’où viennent les chiffres de cette étude T&E ?
Fournis par qui ?

greg
Invité

Noyer le poisson??C´est pas un peu l´hopital qui se fout de la Charité?
Consulte le Rapport, tout est sourcé et annoté…..Cela implique de lire les 30 pages plutôt que de spéculer et hurler au complot, mais peut-être est-ce trop demander….

XXX
Invité

D’où viennent les chiffres de cette étude T&E ??? Fournis par qui ???
Comme vous le dites Koch-Weser est:
…………….. Il n´est pas non plus vice-président de la Deutsche Bank, mais conseiller économique…. ( écrit par GREG sur LBA )

Cette semaine, Deutsche Bank plonge sur un risque d’amende salée…… 14 MILLIARDS DE DOLLARS ……
http://www.zonebourse.com/DEUTSCHE-BANK-AG-435694/actualite/Deutsche-Bank-plonge-sur-un-risque-d-amende-salee-23066503/

amiral_sub
Invité

quelle belle technologie que le diesel!

wpDiscuz