Accueil Rallye WRC – Allemagne 2016 : Ogier vainqueur, grosse frayeur pour Lefebvre/Moreau

WRC – Allemagne 2016 : Ogier vainqueur, grosse frayeur pour Lefebvre/Moreau

119
3
PARTAGER

Etre en tête du championnat du monde n’est pas chose facile. Ouvrant la route les deux premiers jours, Ogier n’avait plus gagné depuis 6 rallyes. Le voilà qui remet le choses en ordre avec une victoire acquise de haute lutte en Allemagne.

Ce weekend, Mikkelsen, mais aussi Neuville et Sordo ont donné maille à partir à Ogier. Mikkelsen a longtemps semblé en mesure de remporter le rallye mais après la mi-rallye il a reculé peu à peu au profit de Neuville et Sordo. Au final, les deux Hyundai i20 N finissent derrière Ogier qui a construit sa victoire définitive dans la spéciale de Panzerplatte Lang. Mikkelsen lui est rejeté à la 4ème place à 7 secondes du podium. Pour Sordo c’est un retour en fanfare après sa blessure et son forfait en Finlande.

Ce rallye d’Allemagne a été marqué par de nombreux ennuis mécaniques ou sorties de route pour certaines pointures. Camili, Latvala, Tänak n’ont pas résisté. Paddon et Ostberg ont serré les dents et finissent à la 5ème et 6ème place. Mais la frayeur de ce rallye fut sans aucun doute la sortie de route de Stéphane Lefebvre et Gabin Moreau dans l’ES10. Un virage un peu trop coupé et la DS 3 WRC PH Sport a été envoyé à l’extérieur et est parti dans les arbres par la suite.

Le copilote Gabin Moreau souffre d’une jambe cassée et a été opérée. Stéphane de son côté est surtout contusionné. La cellule de survie a fait son office et l’état de la voiture donne froid dans le dos. On devrait les retrouver assez vite dans la saison. Bonne convalescence à Gabin.

Après l’ES17 annulée à cause de spectateurs placés dans des zones dangereuses, Thierry Neuville remporte la dernière spéciale (power stage) et marque donc 3 points de bonus. Il devance Latvala (2 points) et Ogier (1 point). Mais ce dernier temps scratch ne suffit pas au Belge pour passer son coéquipier Sordo qui prend la 2nde place au général.

wrc allemagne 2016

Au final, Ogier repart d’Allemagne avec 26 points contre 18 à Sordo et Neuville. Mikkelsen abandonne 14 points à Ogier au général. Le Français est plus que jamais en tête du classement provisoire avec 59 points d’avance, 2 rallyes blancs d’avance à 4 épreuves de la fin (avec l’annulation du rallye de Chine). Latvala est (une nouvelle fois) le grand perdant du rallye. Il compte 80 points de retard sur Ogier. Il n’est pas mathématiquement exclu de la bataille pour le titre 2016 mais on voit mal comment il pourrait coiffer tout le monde sur le poteau. Mikkelsen reste encore le meilleur concurrent d’Ogier. Prochaine manche en France, en Corse le 29 septembre prochain.

Classement général provisoire :
1 – Sébastien Ogier 169 points
2 – Andreas Mikkelsen 110 points
3 – Hayden Paddon 94 points
3 – Thierry Neuville 94 points
5 – Jari-Matti Latvala 89 points
6 – Dani Sordo 86 points
7 – Mads Ostberg 78 points
8 – Ott Tänak 52 points
9 – Kris Meeke 51 points
10 – Craig Breen 25 points

En WRC2, Lappi a remporté le rallye avec plus de 1 minute sur Kopecky et 1 min 33 sur Kremer. Loubet termine à une honorable 5ème place derrière De Mevius. Au championnat Lappi revient sur Evans toujours leader à 95 points et Suninen à 93 points.

En J-WRC, Tempestini augmente son avance au championnat en remportant la catégorie. Il devance le slovaque Koci et le Français Folb. Tir groupé de Français d’ailleurs avec Martel à la 4ème place et Vincent Dubert à la 5ème. Folb a signé 5 meilleurs temps et Dubert 2.

Un rallye compliqué pour l’équipage Dubert-Coria

Dans les disciplines sportives automobiles, le rallye avec tous les aléas qu’il comporte réclame une grande expérience pour faire face aux situations les plus variées qui peuvent se présenter. Au rallye d’Allemagne, l’équipage Dubert-Coria n’aura pas manqué d’augmenter son capital expérience face à diverses situations délicates qu’ils ont connues et auxquelles ils ont su faire face avec abnégation, sans perdre cette envie de se battre pour démontrer, malgré tout, qu’ils étaient totalement dans le coup quand le sort ne s’acharnait pas sur eux.

Les ennuis récurrents de freins connus le premier jour et résolus donnaient de l’espoir pour frapper un grand coup dans la très longue spéciale du terrain militaire, surtout que ce samedi matin on s’était rassuré en réalisant le second temps de la catégorie Junior-WRC, dans la 6ème spéciale et le 1er dans la 7ème. Hélas la violente sortie de Lefèvre entraînait la neutralisation de la spéciale N°10, de 40 kilomètres.

Vincent et Alexandre ne baissaient pas les bras démontraient bien leur volonté de s’affirmer comme les jeunes qui montent et marquaient de leur empreinte les 11ème et 12ème spéciale avec à nouveau un premier et second temps dans leur catégorie.
Et puis, sans doute en raison d’une météo incertaine et changeante, le choix délicat des pneus pour la grande spéciale à couvrir pour la seconde fois de la journée, ne correspondit pas à la situation exacte rencontrée. La pointe de vitesse de Vincent fut entravée par le comportement des gommes et alors que l’on s’attendait à voir la N°66 à revenir à la quatrième place en Junior-WRC, Tempestini, Koci, Folb et Martel affirmaient leur position devant.

Sans baisse de moral aucune, les deux amis, Vincent et Alexandre repartaient à l’assaut le dimanche matin avec un second temps dans la spéciale N° 16. Ensuite, une crevaison bien fâcheuse ruinait leurs espoirs de remonter au classement, d’autant plus d’ailleurs, que la suivante, et avant dernière du rallye, était interrompue. En effet, des spectateurs s’étant positionnés dans des zones dangereuses, les organisateurs n’avaient d’autre choix que de ne pas autoriser les pilotes à disputer cette spéciale.

Le dernier temps dans la 18ème ne pouvait bien évidemment rien changer quant au résultat de cette épreuve, décidément très compliquée. Dubert et Coria terminent à plus de 6 minutes d’un impérial Tempestini, qui confirme un peu plus sa domination en Junior-WRC.Il restera la Corse et le Pays de Galles pours’affirmer malgré tout comme le meilleur équipage débutant en 2016 en épreuves de championnat du monde, derrière les quatre redoublants de cette Junior classe (Tempestini, Veiby, Koci et Folb).

Avant de satisfaire au protocole d’arrivée, Vincent a eu la gentillesse de nous parler au téléphone pour résumer en quelques mots sa course :
« J’éprouve le double sentiment de frustration et de satisfaction à l’arrivée de ce rallye d’Allemagne.
Nous n’étions pas forcément les plus attendus sur cette surface et nous avons prouvé que nous étions capables de performances avec des meilleurs temps en spéciales. Après nos soucis d’étrier de frein, nos pneus pas optimaux dans la grande spéciale de 40 kilomètres et notre crevaison ce matin c’est sûr que nous sommes déçus du résultat final, mais également rassurés d’avoir démontré que nous sommes dans le coup, aussi sur asphalte. »

Alain Monnot
Crédit photographique : Racing Management

Au championnat, Veiby est le grand perdant avec son 0 pointé en Allemagne. Tempestini a désormais 93 points contre 56 au Norvégien. A deux rallyes de la fin, Tempestini peut se contenter de la 3ème place en France pour être titré. Folb passe Dubert pour la 3ème place, Vincent qui est sous la menace de Martin Koci.

Le classement au championnat Junior-WRC à deux épreuves de la fin
1. Simone TEMPESTINI 93 points
2. Ole Christian VEIBY 56 points
3. Terry FOLB 48 points
4. Vincent DUBERT 44 points
5. Martin KOCI 42 points
6. Romain MARTEL 40 points
7. Mohamed AL MUTAWAA 26 points
8. Juuso NORDGREN 15 points
9. Lukasz PIENIAZEK 9 points
10. Frederic HAUSWALD 8 points

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "WRC – Allemagne 2016 : Ogier vainqueur, grosse frayeur pour Lefebvre/Moreau"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
nouh
Invité

Ogier ne va pas râler, il a gagné!!!

Fred21
Invité

Ogier ne râle pas, il demande à ne pas être défavorisé (balayage pendant 2 jours sur 2 et demi). Ce n’est pas la même chose entre demander une égalité ou réclamer un avantage…
En wrc2, la fin va être serrée. Evans (leader) n’a plus qu’un rallye et les 2 suivants (Suninen, Lappi) ont droit à 2 (ils peuvent courir 7 rallyes et on retient les 6 meilleurs résultats). Go Lappi !!!

wpDiscuz