Accueil Ecologie Rapport commission Royal : le ministère dément l’article du FT et convie le...

Rapport commission Royal : le ministère dément l’article du FT et convie le journal

110
27
PARTAGER

Le gouvernement français est loin d’avoir apprécié le récent article du Financial Times qui a affirmé que le rapport de la commission Royal  avait omis des éléments importants sur la performance du Captur  lors des tests de pollution réalisés à l’automne dernier, et il le fait savoir.

Le ministère de l’Environnement a publié mercredi soir un communiqué pour démentir les informations du journal financier. Ce dernier, se basant sur des indiscrétions recueillies par trois des dix-sept membres de ladite commission, affirmait ni plus ni moins que les plus hautes sphères de l’état auraient sciemment choisi d’épargner Renault. L’affaire contrarie d’autant plus le gouvernement  que l’Etat français est actionnaire de Renault à hauteur de 20 % et que la mise en cause du constructeur au losange pourrait avoir une incidence non négligeable sur la valeur du titre, qui a logiquement chuté à la suite de la publication de l’article.

Loin donc de prendre l’affaire à la légère, le ministère indique par ailleurs que la commission se réunira dans quelques semaines et que « le Financial Times y sera convié ». Il précise également que le rapport de la commission Royal reproduit intégralement l’ensemble des résultats obtenus pour les 86 véhicules testés à ce jour.

Le ministère renvoie au rapport rendu public le 29 juillet, dans lequel il indiquait que le rappel de 15 000 véhicules Captur dCi 110 ch était en cours en vue de corriger les anomalies constatées, précisant également les engagements de Renault à ce sujet. Mercredi, Renault a réaffirmé se conformer strictement à la réglementation de tous ses marchés, que ses voitures n’étaient pas équipées d’un logiciel de trucage des émissions et qu’il avait transmis à la commission Royal et aux autres instances réalisant des enquêtes toutes les explications techniques requises.

Le ministère tient également à rappeler que « la France est le seul pays à avoir mis en place une commission ouverte et indépendante suite aux révélations de l’affaire Volkswagen, en contrôlant les marques présentes sur le marché français. » Enfin, il précise que des actions ont déjà été engagées en vue de renforcer la réduction réelle des émissions des véhicules, suivant les recommandations de la commission, en particulier que Ségolène Royal a exigé des plans d’améliorations des performances environnementales des véhicules français concernés et en fait suivre la mise en œuvre, arguant qu’à plusieurs reprises La Ministre a apporté son soutien et demandé des mesures encore plus ambitieuses à la Commission européenne, notamment en augmentant les contrôles de surveillance du marché.

Le communiqué fait également mention du fait que le décret paru en juin dernier sur le renforcement le contrôle technique des véhicules prévoit l’expérimentation du contrôle plus poussé des émissions de polluants lors des contrôles techniques, en vue d’une généralisation en 2019, précisant qu’il s’agit d’une première européenne.

Sources : Reuters, Ministère de l’Environnement

Crédit Illustration : Renault

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Rapport commission Royal : le ministère dément l’article du FT et convie le journal"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Pat
Invité

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque que chose.

greg
Invité

On peut aussi dire « il n’y a pas de fumée sans feu » 😀

Francois
Invité

« la France est le seul pays à avoir mis en place une commission ouverte et indépendante suite aux révélations de l’affaire Volkswagen, en contrôlant les marques présentes sur le marché français. »
Peut-être mais qui paye cette commission ? L’actionnaire principal de Renault (et PSA, même si c’est à égalité ici). Personne ne peut sérieusement croire à la fable gouvernementale, sauf à penser qu’un politicien ne peut pas mentir 😉

Ce qu’il faut, c’est organisme payé par le privé, les assurances par exemple, qui fasse les mêmes tests.

rob64
Invité

Ah ouais, genre les assurances c’est indépendant! Mdr.

Francois
Invité

Des constructeurs, c’est un fait !

beniot9888
Invité

Et tu peux aussi certifier que « les assurances » et « les constructeurs » n’ont aucun investisseur commun ?

Francois
Invité

Ce que je sais, c’est que les coûts liés à la santé sont énormes et que les assureurs ont donc tout intérêt à ce que leurs clients soient en bonne santé. Un des moyens d’y parvenir est qu’ils roulent dans les autos les moins polluantes possibles pour réduire les risques de maladies respiratoires.

Cela dit, j’ai cité les assurances comme exemple mais d’autres organisations peuvent faire des tests.

rob64
Invité

Les assureurs investissent des milliard en bourse et ont évidemment des parts dans les constructeurs.
C’est un fait.
De plus banques, assureurs et constructeurs marches mains dans la mains. Ils vivent tous 3 les uns des autres.
C’est un fait également.

Christophe
Invité

@François
Tiens dans le bâtiment on a la garantie décennale et dans certains cas les assureurs en dommage-ouvrage imposent un contrôle technique … payé par le maître d’ouvrage (celui qui fait construire et paye la dommage-ouvrage).
Pour bien connaître le domaine, je pense que les seuls contrôles véritablement indépendants et impartiaux sont ceux réalisés par les « CETE » (qui dépendent de l’Etat) ! Pour s’en convaincre il suffit de reprendre leurs rapports concernant des immeubles d’habitations construits par des promoteurs avec de nombreuses non-conformités en acoustique par exemple.

Francois
Invité

« des immeubles d’habitations construits par des promoteurs »
Voilà toute la différence, l’Etat n’a pas de bille dans les immeubles d’habitation, en revanche il détient 15% de PSA et 20% de Renault. Cette Commission, c’est la même chose que les agences de notation payées par des entreprises pour dire aux marchés qu’elles vont bien, on a le droit d’y croire…Ou pas. 😉

Christophe
Invité
@Francois Pour rester dans le domaine du bâtiment et de l’acoustique vis-à-vis de l’espace extérieur (pour réduire la pollution sonore liée à la circulation automobile), pour comparer les produits entre eux, il y a des essais en laboratoire réalisés par des laboratoires accrédités selon une norme d’essai européenne. Cependant entre deux produits présentant les mêmes caractéristiques en laboratoire, il peut y avoir de très grandes différences in situ en fonction de la procédure de mise en oeuvre plus ou moins complexe et plus ou moins respectée par les entreprises. Ensuite la tolérance de mesure in situ est plus importante que… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

@François : PSA a demandé à deux ONG environnementales de valider ses tests en conduites réelles.
Voilà une belle double caution 🙂

Francois
Invité

Ben oui, maintenant que le pot aux roses est découvert, PSA a t-il le choix ?

Christophe
Invité

@Francois
Quel pot aux roses ?
Comparer les documentations techniques de PSA et celles des autres constructeurs.
PSA parle de norme de dépollution (il y a donc bien pollution !) quand d’autres parlent de norme d’émission (c’est tout de suite moins parlant).
PSA alerte aussi sur la manière dont est mesurée la conso. normalisée.
Et je vois ces éléments depuis un moment dans les documentations.

Donc celui qui a une PSA et qui découvre les choses maintenant, c’est bien parce qu’il n’a pas voulu voir avant.

Christophe
Invité
Dans la documentation technique de novembre 2011 de la 107, voilà ce qu’il y a d’indiqué : « Les consommations de carburant du tableau ci-contre correspondent aux valeurs homologuées suivant la réglementation européenne applicable à tous les constructeurs et tous les véhicules particuliers vendus en Europe. Ces valeurs vous permettent de comparer les véhicules et d’orienter votre choix : – La consommation urbaine est obtenue sur un parcours de type urbain d’environ 4 kilomètres. – La consommation extra-urbaine est obtenue sur un parcours extra-urbain de 7 kilomètres environ. – La consommation mixte est obtenue sur la totalité des parcours urbain et… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

PSA l’a annoncé bien avant les tous premiers résultats de la commission 😉
PSA utilise une solution à base d’urée. Sachant que c’est la meilleure et qu’ils savent qu’ils sont « dans les clous » (approximatifs) ils attendaient la bonne occasion pour lancer leurs tests.
S’ils avaient anticipé le dieselgate, on les auraient accusé d’être de mauvais camarades…là ce n’est pas eux qui a lancé le débat mais ils se montrent bon élèves pour éviter le « tous pourris » que l’on entend trop facilement dans certains médias peu regardant.

Christophe
Invité
Le système employé par PSA est un SCR (réduction catalytique sélective utilisant de l’urée (marque commerciale AdBlue)) mais avec un FAP additivé placé en aval du système SCR. Ce système SCR obtient globalement de meilleurs résultats que le système NOx trap. On retrouve ce système sur tous les véhicules lourds depuis l’avènement de l’Euro5. Le système de PSA qui permet une montée en température plus rapide entraîne une dépollution des NOx plus efficace à froid et en ville. Pour les véhicules lourds, Iveco sur ses moteurs Cursor et Tector (utilisé par exemple sur les bus GX337 en version 6/286) sort… Lire la suite >>
Anonyme
Invité
Renault va t il porter plainte contre les membres de cette commission qui calomnient ? Certains ne sont pas clairs ….. ex: Charlotte Lepitre , ancienne de chez Lassonde Canada ( Del Monte Foods ) Dans une émission de juin 2011 de la chaîne Arte, Globalmag, il est rapporté que la multinationale utilise au Costa Rica du bromacil comme pesticide pour cultiver ses ananas, une substance chimique interdite dans l’Union européenne depuis 2003 mais autorisée au Costa Rica. Cela aurait pour conséquence de polluer les nappes phréatiques et les autochtones sont obligés de boire de l’eau qui leur est distribuée… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Ce que tu rapporte est édifiant mais, sans le remettre en cause, le seul lien qui relie Lassonde Canada à notre affaire Renault est Charlotte Lapitre (dont on ne connait pas le rôle dans cette sombre histoire de banane. Pas de quoi nous éclairer sur la tricherie supposée de Renault.

Anonyme
Invité

En milieu de page Réponse :
……. Ils ne sont pas tous anonymes. Charlotte Lepitre, de l’association France Nature Environnement, est citée nommément par le Financial Times.

https://www.leblogauto.com/2016/08/dieselgate-le-rapport-de-la-commission-royal-au-centre-de-lourdes-accusations.html

Pat
Invité

Donc cette nana qui représentent une association environnementaliste s’est fait probablement payé par un des plus gros pollueur au Costa Rica ?

Pedroj
Invité

Rapport Royal… hahaha!
Non mais elle a du mettre 30 personnes sur le coup, on lui a imprimé le dossier pendant qu’elle visitait les bureau de boloré. A quelqu’un qui voulait interdire les feux de cheminée en region parisienne (oui oui, elle a vraiement dit ca devant une camera sans rigoler… performance artisitque) je ne ferai jamais confiance….

Christophe
Invité
@Pedroj http://www.20minutes.fr/paris/1751635-20151215-ile-france-feux-cheminee-nouveau-autorises Cet article indique le contraire, qui dois-je croire ? A qui dois-je faire confiance ? Au demeurant il est prouvé que la combustion du bois à l’air libre est très fortement émettrice de particules dont la dangerosité n’est plus à démontrer. Par contre en terme de CO2 c’est bien meilleur qu’une chaudière fuel (particules aussi ?) ou gaz. Alors quel est le plus important : 1- ne pas tuer ses voisins, tout en rendant la planète invivable, 2- réduire la production de GES pour permettre de vivre sur la planète et potentiellement entraîner des cancers à ses voisins.… Lire la suite >>
rv11
Invité

J’adore, certains y voient un complot organisé par…euh… Des méchants quoi (dieudone sort de ce corps), d’autres y ajoutent une sombre histoire de banane…enfin bref pas un pour reconnaître que oui peut être que Renault a fait comme VW (que l’on a assassiné un peu plus vite que ça sur ce blog…!)

wpDiscuz