Accueil Cadillac Le patron de Cadillac, très remonté, commente et torpille un article d’un...

Le patron de Cadillac, très remonté, commente et torpille un article d’un média américain

92
0
PARTAGER

Johan de Nysschen n’a pas, mais alors pas du tout, goûté le contenu et le ton alarmiste d’un papier publié dans les colonnes d’une publication américaine. Alors le patron de Cadillac, très remonté, a directement commenté l’article en question.

Projets repoussés. Projets congelés. Projets annulés sine die. Marque en danger. Perspectives peu florissantes. Dans un long article publié dans les colonnes de The Detroit Bureau l’avenir Cadillac s’annonce bien sombre. Très, très, sombre même.

La marque de luxe du groupe General Motors tanguerait très dangereusement… Et donc son capitaine dans le viseur naviguerait à vue tenant la barre avec difficulté.

Le principal intéressé a avalé son café de travers en lisant cet article après en avoir eu vent. Alors Johan de Nysschen a choisi de directement livrer son commentaire dans la section prévue à cet effet. Oui, le grand patron de la marque a répondu en personne. Assez rare pour être signalé qu’un dirigeant de ce calibre procède de la sorte.

S’il reconnait un papier bien rédigé, la forme ne dédouane en rien le fond. Johan de Nysschen reconnait bien que certaines données avancées sont exactes mais très, très, rares (et de pointer plutôt des modifications dans le plan produit).

L’article dans sa grande majorité ? Basé sur des rumeurs, des informations fausses, des confidences de sources bien peu fiables. Johan de Nysschen passe ensuite la vitesse supérieure.

Il livre précisément le plan produits dans les cartons. De l’officialo-officiel donc « pour clarifier tout malentendu qui pourrait résulter de votre article » et rappeler que toute la stratégie engagée a été validée de longue date par le directoire et le conseil d’administration du groupe.

Dans les cartons donc ? Une nouvelle auto de gamme un cran au-dessus la CT6 (pas une berline 4 portes), un crossover sous l’Escalade, une CT6 restylée à mi-carrière, une actualisation majeure pour la XTS ou encore par exemple une nouvelle berline compacte.

Johan de Nysschen confirme tous ces projets, en cours entre financement et développement, promettant en sus de nouvelles motorisations thermiques mais aussi des motorisations alternatives.

Le patron de Cadillac conclut son long commentaire en espérant avoir réussi à rassurer les clients de la marque et les milliers de fans qui ont « accueilli cet article avec une consternation justifiée« . C’est qui le patron ?

Source : The Detroit Bureau.

Crédit illustration : Cadillac.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz