Accueil Opel Opel : réduction du temps de travail en Allemagne because Brexit

Opel : réduction du temps de travail en Allemagne because Brexit

75
5
PARTAGER

Nouvel effet Brexit  pour un constructeur : Opel a annoncé vendredi une réduction du temps de travail dans deux usines en Allemagne en raison d’une baisse de la demande de modèles Corsa et Insignia. Jusqu’à présent, ces deux véhicules rapportaient un franc succès au Royaume-Uni, puisque pour ces deux modèles le marché britannique constitue un débouché majeur.

S’exprimant dans un communiqué, Opel a confirmé que des mesures de temps partiel seront appliquées « dans le courant de l’année » dans les usines de Rüsselsheim et d’Eisenach. le constructeur a par ailleurs ajouté que «  le nombre de jours travaillés, lorsque s’appliquera la nouvelle grille horaire, dépendra des volumes de vente des deux modèles au Royaume-Uni. »
En juillet dernier, GM avait annoncé qu’il risquait de mener à court terme une politique de réduction de coûts en Europe en vue compenser les pertes financières liées au Brexit, estimées à 400 millions de dollars au plus.

Les résultats du référendum britannique – en faveur d’une sortie d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne – ont eu notamment pour effet de faire baisser le cours de la livre face à l’euro, augmentant de facto la valeur des composants importés par la Grande-Bretagne à partir d’autres pays européens. Or, l’Astra et l’Insignia Sports Tourer, construites à Ellesmere Port, sont assemblées à partir de moteurs provenant d’Europe continentale.

Il y a quelques semaines, les analystes de LMC Automotive estimaient que GM était le constructeur doté de la plus forte probabilité d’arrêter sa production sur le territoire britannique en cas de renchérissement des coûts. A noter également qu’en dehors des usines de Rüsselsheim et d’Eisenach, GM détient également de sites d’assemblage à Luton, en Angleterre, où est produit le Vivaro, à Saragosse, en Espagne, et à Gliwice en Pologne.

Sources : Reuters, Opel

Crédit Photo : Opel

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Opel : réduction du temps de travail en Allemagne because Brexit"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XXX
Invité

Excellente nouvelle pour Nissan et Ford , le « made in Germany » moteurs Opel…. coute plus cher.
GM n’a qu’a installer des moteurs Coréens sur les Vauxhalls.
……. la valeur des composants importés+ les composants locaux + les salaires des ouvriers en Livres, est encore une bonne affaire par rapport aux marques germaniques VW, Bmw , Audi ou là 100% de la voiture est plus chère.

SAM
Invité

Les constructeurs allemands ont adopté des couvertures de changes à long pour pouvoir lisser les taux de change, je vous invite à lire cet article:
http://auto-infos.fr/Les-consequences-du-Brexit-sur-les,8496

Au sinon, plus grave, VW étant en conflit avec ses fournisseurs va faire tourner ses usines au ralenti et la production de Golf et Passat va en souffrir!

XXX
Invité

Les constructeurs allemands ont adopté des couvertures de changes ….
1 ) une preuve ?
2 ) combien cela coute le contrat brexit de couverture de changes ou l’ancien avant brexit …. en euro … à déduire de bénéfices ???
Sinon pour les bénéfices annuels du Japonais Nissan, seul compte le change Livre / Yen. Nissan se fout de l’euro.
Pour Ford c’est Livre contre Dollar.

wyming
Invité

« Or, l’Astra et l’Insignia Sports Tourer, construites à Ellesmere Port, sont assemblées à partir de moteurs provenant d’Europe continentale. » Je me permets de rectifier, Insignia est entierement construite a Russelsheim, le NB4, le HB5 et le ST.

wpDiscuz