Accueil Actualités Entreprise Des investisseurs ont tenté de sauver la Dodge Viper en se rapprochant...

Des investisseurs ont tenté de sauver la Dodge Viper en se rapprochant du groupe FCA

99
5
PARTAGER

Alors que l’emblématique Dodge Viper s’apprête à tirer sa révérence, un média américain rapporte qu’une nouvelle page aurait pu être ouverte après l’approche d’investisseurs auprès des responsables du groupe FCA.

Et si finalement la fin de carrière programmée de la Dodge Viper s’était en réalité poursuivie sans le groupe FCA ? Selon un média américain des discussions auraient été initiées entre l’entité FCA et un groupe d’investisseurs privés, un consortium notamment conseillé par un certain James Glickenhaus, James Glickenhaus qu’on ne présente plus entre réalisateur, producteur, collectionneur et friand de belles et exclusives autos si on se rappelle notamment la P4/5 et sa version Competizione.

Et c’est dans une interview que James Glickenhaus a confirmé avoir été contacté et approché par ce groupe d’investisseurs. Selon lui les décideurs du groupe FCA étaient plutôt réceptifs et ouverts à la discussion. Un dialogue portant concrètement sur le rachat potentiel de l’outillage et de la ligne d’assemblage de la Dodge Viper.

Chez FCA on semblait même très à l’écoute puisque, sans la moindre certitude sur la véracité de cette donnée, ce sont les investisseurs qui auraient au final préféré ne pas donner suite. Sans doute pour des questions d’ordre financier (quid du coût, du montage, de la question juridique ?) et sans doute aussi pour toute question sur rentabilité finale de l’opération.

Il aurait fallu que la Viper s’écoule quatre fois plus qu’actuellement pour que l’opération ne soit pas un gouffre sur le plan monétaire. Ce sans parler d’une mise à jour profonde d’une Viper ce évidemment se traduisant par de coquets investissements.

Si le groupe FCA n’a pas réussi à faire de la Dodge Viper une auto rentable (les ventes sont en chute libre), on peut penser, sans trop de risques, que ces investisseurs n’auraient pas fait mieux. La renaissance hypothétique de l’emblématique américaine en bout de course ne passera pas par cette option. Vingt-cinq ans plus tard la Dodge Viper s’apprête bel et bien à, de nouveau, tirer sa révérence.

Source : The Truth About Cars.

Crédit illustration : FCA.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Des investisseurs ont tenté de sauver la Dodge Viper en se rapprochant du groupe FCA"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité
« Si le groupe FCA n’a pas réussi à faire de la Dodge Viper une auto rentable (les ventes sont en chute libre), on peut penser, sans trop de risques, que ces investisseurs n’auraient pas fait mieux. » Tu t´avances Francois, en vendant un produit 30% plus cher que la génération précédente, tout en utilisant la même plateforme, alors que pour le même prix tu as une Lamborghini, tandis que la Corvette est intégralement renouvelée avec un prix deux fois plus faible, on peut penser, sans trop de risques, que la voiture n´avait aucune chance dès le départ. Même cause, mêmes effets:… Lire la suite >>
15a
Invité

De toute façon, FCA s’en fout, ils ne regardent que la renatbilité: pour preuve Lancia, Viper, Chrysler 200, Dodge Dart ont disparu ou vont disparaitre. En même temps, s’ils ne se bougent pas le cul, c’est sur que ce sera pas rentable.

greg
Invité
Le problème n´est pas de ne rechercher que la rentabilité. Renault-Nissan est également dans cette démarche, sans tuer des marques ou se retirer totalement de plusieurs segments pour se concentrer sur un ou deux types de véhicules. Non le problème c´est que FCA ne recherche que la rentabilité à court terme. Au moindre frémissement, on change de stratégie. Dans le cas présent, se concentrer uniquement sur les SUV et les pick-ups sans avoir d´alternative en cas de retournement du marché (probable), c´est aller à la catastrophe à moyen terme. Même géré par Cerberus, Chrysler Group avait plus de produits, et… Lire la suite >>
Invité
il faut pas croire tout ce qui ce dit ou s écrit? nous même du Québec,on avais déjà rencontré ce groupe il y a 3-4 ans.ils étaient 5 groupes pour prendre possession de la Viper.c était très clair qu ils ne voulaient pas la céder.le problème de la Viper a part ceux de dodge qui travaillaient comme des fou pour augmenter sa performance et la garder a fleau.moi je le dit: si FCA avait donner 90% du budget de publicité de la Corvette,elle ne saurait pas dans le trouble comme maintenant.cette Viper acr a tellement de record de pistes aux… Lire la suite >>
ChryslerViper
Invité

Pourtant difficile de faire pire que FCA!
-Pas de version roadster. (punaise c’est une Viper quand même!)
-Pas de boite automatique. (la base aux US.)
-Pas de version basique vendu ~$55000 pour ~450hp. (Comme GM pour la Corvette.)

Voilà à faire pour la prochaine génération.

wpDiscuz