Accueil Ford BTCC 2016 à Knockhill : Plato est Iron man

BTCC 2016 à Knockhill : Plato est Iron man

121
3
PARTAGER

Depuis le débuts de la saison de BTCC, Jason Plato (Levorg) était bien discret. Peut-il bouger ? Peut-il au moins parler ? Peut-il voir ou bien est-il aveugle ? A Knockhill, l’heure a sonné et Plato repend la terreur…

British F4

Leader du classement, Pietro Florescu (Carlin) assoit sa domination avec la pole Ecossaise.

British F4 1

Au feu vert, le Roumain contient Alex Quinn (Fortec.) 3e sur la grille, Devlin de Francesco (Carlin) se fait doubler par Zane Goddard (Double R) et Nicolai Kjaergaard (Fortec.) Sennan Fielding (JHR), l’homme de Snetterton, est victime d’une bousculade. Après un joli saut de cabri, il se crashe et entraine un safety-car.
De Fransesco profite de la neutralisation pour rendre la monnaie de leur pièce à Kjaergaard et Goddard. Dans l’optique du championnat, le Canadien ne peut laisser filer Florescu. Il klaxonne derrière Quinn, mais l’Anglais garde la tête froide.

Florescu s’impose ainsi devant de Fransesco et Quinn.

British F4 2

Jamie Caroline (MBM) anticipe le feu vert. Se rendant compte de sa bévue, le 2e sur la grille s’arrête et cale. Le poleman Luis Leeds (Arden) n’a aucun égard pour lui. Zane Goddard (Double R) passe également l’infortuné. De Francesco et Florescu déboulent ensuite, mais Caroline repart. Le Canadien tente une attaque, mais Caroline zigzague dans les lignes droites. Florescu essaye de doubler les deux voitures. De Francesco ne l’a pas vu et lorsque Caroline lui ferme une nouvelle fois la porte, il se paye le Roumain. Les deux voitures sont dans le bac à sable et une fois sorti de sa voiture, Florescu prend à parti de Francesco. Pendant ce temps, la course continue. Quinn hérite de la 3e place. Mais James Pull (Carlin) et Max Fewtrell (Carlin) le doublent. Quinn parvient à repasser Pull. Fewtrell, lui, file vers la médaille de bonze.

A l’arrivée, Leeds s’impose tranquillement devant Goddard. Fewtrell émerge du groupe de chasse.
Suite à l’altercation du début, Florescu est exclu du meeting. Caroline et de Francesco sont pénalisés de 10 places.

British F4 3

Leeds est en pole pour la course 3. Il s’élance aux côtés de Quinn, mais Goddard ne fait qu’une bouchée de ce dernier. L’Australien a alors son compatriote en ligne de mire. Le pilote Red Bull tente un freinage à « trotar », mais avec des pneus froids… Goddard se voit offrir les commandes sur un plateau. Il n’a plus qu’à dérouler. D’autant plus que Leeds et Quinn préfèrent assurer.

Doublé des Australiens, avec Goddard devant Leeds. Quinn est 3e.

British F4 4

Avec tout ça, Fewtrell, très régulier, passe 1er à 232 points. Leeds est en embuscade, à 227 points. De Francesco est 3e à 214 points, sachant qu’ils sont six à plus de 200 unités. C’est dire si tout reste ouvert…

British F4 5

BTCC

Le BTCC pleure sir Jack Sears. Pilote « usine » Austin depuis 1955, il décroche le tout premier titre du British Saloon Car Championship (l’actuel BTCC), en 1958. Il récidive en 1963, avec une Ford Falcon GT. Il se lance dans une carrière internationale en endurance. Son plus beau résultat est une 5e place des 24 heures du Mans 1963, sur Ferrari 250 GT. Fin 1965, Shelby et Lotus lui proposent un contrat, mais il choisi de raccrocher. Il est néanmoins l’un des « pères » du Londres-Sydney de 1968.

Un demi-siècle plus tard, le BTCC le tire de la retraite. « Gentleman Jack » devient le parrain du trophée du meilleur indépendant. Il s’est éteint à 86 ans.
Signalons qu’il est le père de David Sears, fondateur de l’écurie de F3000 Super Nova.

Kevin Fletcher (Chevrolet Cruze) va être papa. L’acteur et gentleman-driver préfère rester auprès de sa femme. Dave Newsham le remplace.

En Ecosse, on attend les Levorg, surtout celle de Clin Turkington. Mais c’est Jason Plato, l’un de ses équipiers, le plus rapide aux essais.

BTCC 3

C’est le 500e départ en BTCC de Jason Plato. Au feu vert, il sème Sam Tordoff (BMW 125i M) et Tom Ingram (Avensis.) Jack Goff (BMW 125i M) double Andrew Jordan (Focus), passant 4e. Turkington tente également de doubler Jordan, mais ce dernier se dédouble. Il lui faut plusieurs tentatives pour s’en débarrasser. Entre temps, Goff a passé Ingram et Tordoff. En queue de peloton, Dan Welch (Proton Gen-2) envoi Warren Scott (Levorg) dans le décor et la Sub’ reste ensablée. Safety-car.
Pas de souci pour Plato : au drapeau vert, il enclenche la postcombustion et dit au revoir à Goff. Turk’, lui, slalome entre Ingram et Tordoff, se retrouvant ainsi 3e.

500e course et 95e succès pour Plato, qui devient le 11e vainqueur différent de 2016. Goff et Turkington l’accompagnent sur l’estrade.

BTCC 7

Alourdi suite à sa victoire, Plato a du mal à rester devant. Turkington et Tordoff doublent Goff, puis ils s’en prennent au leader. En vieux briscard, Matt Neal (Civic Type-R) comprend qu’il y a un coup à jouer. Il s’offre Goff. Puis, lorsque Turkington et Tordoff s’accroche, il s’offre une première Levorg. Plato est toujours devant, malgré les assauts de Tordoff. Neal se faufile dans l’avant-dernier tour, déposant simultanément la BMW et l’autre Levorg. Autre vétéran, Rob Collard (BMW 125i M) passe lui aussi à l’action, en doublant Goff. Mais il est trop tard pour le podium.

Ca nous donne un top 5 qui a plus de 200 ans ! Neal triomphe devant Tordoff, qui a fait sauter le bouchon Plato juste avant le damier. A 27 ans, Tordoff fait figure de jeunot ! Plato sauve le bronze face à Turkington et Collard.

BTCC 4

La course 3 part fort avec Turkington, Collard et Mat Jackson (Focus) à trois de front ! Et ça continue durant plusieurs tours. Turk’ envoi la BMW dans le décor. Furieux, Collard embarque la Subaru à son retour en piste et les deux voitures sont au tapis ! Jackson prend les commandes, mais derrière, ça revient fort : Tordoff, Plato, Shedden et Neal sont là. Tordoff joue la tête du championnat, tout comme Neal -un peu en retrait-, tandis que Shedden veut briller à domicile.

Jackson passe la ligne en premier, d’un souffle, devant Tordoff et Plato.

BTCC 6

Tordoff, aux avant-postes durant tout le week-end, prend la tête à 231 points. Neal passe 2e à 222 points. Pas de podium en Ecosse pour Collard, qui chute au 3e rang, à 199 points. A trois manches du but, cinq pilotes ont moins de 50 points de retard sur le leader. Et il y en a un sixième, Plato, qui a encore des ambitions pour 2016…

BTCC 5

Crédits photos : BTCC, sauf photos 2 à 6 (MSA Formula.)

+1 à toutes personnes ayant compris l’allusion du chapeau

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "BTCC 2016 à Knockhill : Plato est Iron man"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
klm
Invité

quelle est l’anecdote relative au chapeaux?

wpDiscuz