Accueil Rallye WRC – Finlande ES1-ES15 : Ogier se sort, Meeke déchaîné

WRC – Finlande ES1-ES15 : Ogier se sort, Meeke déchaîné

141
5
PARTAGER

Décidément Kris Meeke semble avoir débloqué quelque chose cette année puisqu’au volant d’une DS 3 qui n’évolue plus qu’à la marge, le voilà en tête du rallye de Finlande après sa victoire au Portugal.

Le rallye de Finlande fait partie de la légende du WRC. Des pistes en terre ultra-rapides, des sauts monstrueux et le tout au milieu de la forêt. Seuls les « gros coeurs » (et les nordiques) s’imposent là-bas. Tänak a remporté la première super spéciale mais Kris Meeke a pris le pouvoir dès la première « vraie » spéciale. Toujours sur le podium des spéciales, il accentue peu à peu son avance, surtout dans l’ES5 lorsque Tänak connait une petite défaillance. Voilà Meeke avec 20 secondes d’avance sur Latvala.

Pendant ce temps, Ogier est un peu à la peine mais il a réussi à remonter dans la hiérarchie et pointe à la 3ème place à 22 secondes de Meeke. Breen, coéquipier de Meeke est en embuscade à la 4ème place à la mi-journée.

Meeke, Tänak et Latvala continuent de se battre pour les temps scratch jusqu’à ce que la spéciale 10 voit Ogier se planter dans le bas côté. Il arrive avec plus de 16 minutes de retard sur Latvala. Pas trop de dégâts sur la voiture qui s’est trouvée « tankée » dans un fossé et a pu repartir grâce à l’aide des spectateurs présents. Mais pour la victoire finale il semble qu’il faille oublier Ogier. Pas de quoi gêner Meeke et Latvala qui continuent de se battre pour la tête du rallye. Neuville est désormais 3ème mais se bat à coup de dixièmes avec Mikkelsen.

L’ES13 est le théâtre d’une nouvelle sortie de route, un peu plus importante cette fois. Bertelli, au volant d’une Fiesta RS WRC, sort et l’équipe médicale doit intervenir pour examiner son copilote, Scattolin. La spéciale est annulée et se transforme en liaison. Dans l’ES14 c’est malheureusement le Français de M-Sport, Eric Camilli qui connait une grosse sortie de piste (l’équipage va bien). Il occupait la 9ème place provisoire, la voiture est détruite.

Après l’ES15 (sur 24), Meeke est donc en tête du rallye avec 37 secondes d’avance sur Latvala et 1 minute 22 sur Breen. Paddon est 13 secondes derrière et Neuville est 1 seconde plus loin. Ensuite on trouve Ostberg et Mikkelsen à 8 secondes. Pour Meeke la pression va monter mais le pilote a de la bouteille désormais et va viser la victoire finale ce qui serait un petit exploit car il serait le 5ème « non nordique » à remporter l’ex-rallye des 1000 lacs.

POS#PILOTETEMPSDIFF PRÉC.DIFF 1ER
1.7K. MEEKE1:45:52.5
2.2J. LATVALA1:46:29.6+37.1+37.1
3.8C. BREEN1:47:15.2+45.6+1:22.7
4.4H. PADDON1:47:28.4+13.2+1:35.9
5.3T. NEUVILLE1:47:28.7+0.3+1:36.2
6.5M. OSTBERG1:47:36.7+8.0+1:44.2
7.9A. MIKKELSEN1:47:37.1+0.4+1:44.6
8.12O. TÄNAK1:47:40.8+3.7+1:48.3
9.35E. LAPPI1:49:05.0+1:24.2+3:12.5
10.20K. ABBRING1:49:22.1+17.1+3:29.6

Du côté du WRC2, le pouvoir est aux nordiques avec les Finlandais Lappi et Sunninen qui devancent le Suédois Tidemand. Lappi a un confortable écart mais rien n’est joué évidemment. Quentin Gilbert a connu des soucis avec sa DS 3 R5 (moteur à priori) et est très loin à plus de 3 minutes de Lappi. Pierre-Louis Loubet est mieux placé, mais a perdu pas mal de temps en quelques spéciales. Enfin Yann Bonato est environ 40 secondes plus loin que Gilbert.

En WRC3, Veiby possède une poignée de secondes sur Tempestini. Crugnola est plus loin à la 3ème place. Terry Folb, du Sébastien Loeb Racing, a malheureusement du abandonner, ne pouvant repartir en rally 2 après une sortie de piste dans l’ES10 qui semblait légère mais a suffisamment endommagé la voiture pour qu’elle ne reparte pas. L’autre Français est Vincent Dubert que nous suivons régulièrement et qui nous donne ses impressions avant le départ (ci-après). Il est pour le moment à plus de 3 minutes. Il a perdu du temps en étant prudent (environ 1 minute) puis en subissant une crevaison (1 min 30) et en rattrapant des concurrents attardés. L’apprentissage du J-WRC continue.

Vincent Dubert et Alexandre Coria s’alignent au départ en Finlande avec de grandes ambitions. « J’ai participé au Neste Rally Finland en 2012, ce sont des pistes que j’affectionne tout particulièrement. Nous avons été accablés par la malchance en Pologne, j’espère qu’ici la chance va nous sourire » déclare Vincent.  Il rajoute « Je suis impatient d’être au départ, le Neste Rally Finland est une épreuve magique, je vais tout faire pour briller ici ! »

Après un rallye de Pologne à oublier, l’objectif de ce week-end pour le jeune équipage sera de réduire l’écart au championnat. « Nous sommes des compétiteurs, nous sommes ici pour remporter la victoire. Nous avons conscience également que le championnat ne se joue pas sur un événement ou une spéciale, nous devrons nous montrer matures en évitant les pièges et en ralliant l’arrivée le plus rapidement possible ! » affirme Vincent.

« 100 mètres droite à fond sur big jump et 150 mètres gauche 140 pour big jump », le tempo est donné. Vincent Dubert se régale d’avance de pouvoir ainsi s’exprimer au volant de la DS3 R3 Max aux couleurs de Citroën Racing et d’AFC Racing.

Alain Monnot

Illustration : WRC

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "WRC – Finlande ES1-ES15 : Ogier se sort, Meeke déchaîné"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

La petite c3 ou ds3, faut choisir, à de beaux restes surtout bien conduite…

labradaauto
Invité

les mecs roulent à 110 pour cent ! c’est de la folie !

wpDiscuz