Accueil Ecologie Hanovre 2016 : Mercedes Urban eTruck

Hanovre 2016 : Mercedes Urban eTruck

176
10
PARTAGER

Attention, Wrightspeed et Nikola : un troisième larron compte construire des camions électriques. Mercedes va dévoiler au salon d’Hanovre un véhicule 100% électrique et il compte bien le tester ensuite.

Mercedes Trucks a bien conscience que ses clients se situent de plus en plus en ville. Or, les normes antipollution y sont de plus en plus strictes. L’Euro 6, c’est bien, mais demain, il faudra faire mieux, avec des restrictions de circulation toujours plus draconiennes pour le diesel. A terme, le diesel sera banni des cités et Mercedes doit impérativement trouver une alternative. Des camions électriques, Daimler en a produit de 1901 à 1906. Des Columbia américain sous licence, puis ses propres véhicules, d’après le brevet Lohner-Porsche. L’ultime utilitaire transportait 4 000kg de marchandise sur 70km, à 20km/h. L’électrique revient en 1972, avec des prototypes. Les choses deviennent plus sérieuses dans les années 90. Néanmoins, le constructeur bute sur l’éternel problème du cout, des performances et de la masse.
En 2025, les batteries devraient coûter 60% moins cher qu’en 1997, tout en proposant 2,5 fois plus d’autonomie. Il peut remercier l’industrie du téléphone portable, qui a dopé la recherche sur les batteries. L’électrique est particulièrement adaptée aux flottes urbaines, notamment dans la messagerie.

Cet Urban eTruck dispose des moteurs situés près des axes de roues arrières. Les deux moteurs fournissent chacun 125kW (l’équivalent de 170ch) et 11 000 Nm de couple. Ils fonctionnent au 400V. Il a fallu redessiner les axes. Les nouveaux axes, fournis par ZF, permettent de gagner 200mm de garde-au-sol. Les roues -autrefois jumelées- sont remplacées par des roues simples, avec jantes en aluminium (pour gagner du poids.) L’empattement est de 4 900mm. Les roues sont directrices sur le troisième axe, afin de gagner en rayon de braquage.
L’énergie (212kW) est fournie par des batteries ion-lithium. De quoi lui permettre de transporter 25 tonnes sur 200km. L’équivalent de la tournée urbaine d’un camion. Le bloc batterie pèse 2 700kg. Mais en enlevant le moteur, la transmission et les réservoirs de carburant, Mercedes gagne 1 000kg. Sachant que l’UE tolère 1 000kg de marge pour les camions électriques, Il n’y a plus que 700kg en trop.

Si ce concept-truck porte une tenue de camouflage, c’est parce qu’il doit effectuer des tests dès que le salon d’Hanovre fermera. L’idée est d’industrialiser et de fiabiliser la technologie, avec une commercialisation à l’horizon 2025.

Source :
Daimler

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Hanovre 2016 : Mercedes Urban eTruck"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
esteban
Invité

Je n’ai rien compris à cette histoire de poids : 1000kg de marge, 700kg en trop …. mais par rapport à quoi ????

XXX
Invité

Est ce du Mitsubishi Fuso rebadgé Mercedes ?
le pays de fabrication ….. asie europe ?

SGL
Invité

11 000 Nm de couple ! 😯
Pas d’erreur ? Vous confirmez.

SGL
Invité

Ok pour les 11 000 Nm de couple, c’est confirmé sur les autres sites.
Merci (on n’est jamais mieux servi que par soi-même)

SGL
Invité

« L’énergie (212kW) » n’est-ce pas des kWh !?

SGL
Invité

Par contre, l’énergie fournie par des batteries ion-lithium, c’est bien des « kWh ».
Attention quand même quand l’on parle de VE.
C’est un peu comme si on parlait d’une voiture thermique qui disposerait d’un réservoir de « 250 ch »
Un peu ballot… 🙁

SGL
Invité

Y’a-t-il dans les cartons des versions a autonomie rallongée (comme i3 REX) pour des missions périurbaines ?
Avec un bonus de 200 km, qui avec sa version 100% pourrait représenter à moyen terme la moitié des flottes de camions en Europe.

wpDiscuz