Accueil Formula E Formule E : Londres 2016 : on revit Prost-Senna ! Buemi titré...

Formule E : Londres 2016 : on revit Prost-Senna ! Buemi titré au meilleur tour

138
13
PARTAGER

La formule E arrive à la fin de sa seconde saison avec un titre pilote à jouer sur les deux dernières courses qui se déroulent à Londres dans le parc Battersea. Qui de di Grassi ou de Buemi remportera la timbale et succédera à Piquet Jr. ?

Course 1 : Prost tombe dans les bras de Prost

C’est sans doute l’image marquante de cette première course à Londres, Nicolas Prost tombant dans les bras de son père sur le podium. Nicolas Prost a réalisé une course parfaite en partant de la pole. Prost avoue à l’arrivée avoir eu la chair de poule en réalisant qui était deuxième de cette course. Ce 2nd ce n’est autre que Bruno Senna qui porte les couleurs de son oncle Ayrton. Prost Senna sur un podium, c’est du jamais vu depuis 1993 et le duel entre Alain Prost (le père) et Ayrton Senna (l’oncle).

Pour Senna c’est le meilleur résultat en Formule E après une course assez tranquille. Il n’a jamais été en mesure d’inquiéter Prost mais n’a non plus jamais vraiment été sous la menace de Jean-Eric Vergne qui grimpe sur un nouveau podium. Derrière eux, Di Grassi et Buemi prennent la 4 et 5ème place, et continuent de se marquer de près pour le championnat pilote. Renault-eDams avec cette victoire est quasi assuré du titre mais pas complètement encore.

Buemi va même resserrer tout cela en remportant la pole pour la course 2. Buemi a été le plus rapide de près de 1 seconde. Prost a réalisé le 2nd temps et pourra protéger son leader de coéquipier de Lucas di Grassi qui réalise le 3ème temps. Prost n’a devancé di Grassi que de 27 millièmes, mais ce sont des millièmes qui coûtent cher. La dernière course promet d’être intense. Voilà les deux pilotes à égalité à 153 points.

CmYJwgYXYAAPb77

Course 2 : Buemi l’emporte grâce au meilleur tour en course.

Buemi est en pole devant Prost et Di Grassi. Prost a un rôle à jouer pour protéger son coéquipier. A l’extinction des feux, di Grassi s’élance superbement mais Prost protège bien sa position et son leader. Mais au troisième freinage, di Grassi embarque tout et lui et Buemi finissent dans l’échappatoire. On dirait Senna balançant Prost en F1 en 1989 ou en 1990 ! La voiture de Buemi n’a plus d’aileron arrière, la voiture de di Grassi a la roue avant arrachée.

C’est la consternation et on ne voit pas comment di Grassi peut perdre le championnat désormais (à la faveur d’une 3ème place supplémentaire sur Buemi malgré l’égalité de points). Buemi a une idée lui, rentre, changer de voiture et faire le meilleur tour en course qui donne 2 points de bonus. La voiture de sécurité est en piste et Buemi n’est pas rentré. Une fois que la voiture s’efface, Buemi doit rentrer (drapeau noir avec disque orange). Di Grassi a changé de voiture et va tenter de faire lui aussi le meilleur tour en course et garder son titre qui ne tient à pas grand chose.

Buemi rentre et repart au tour 4/33. Devant Prost est en tête devant Heidfeld et Abt. Il y a des attaques viriles à tous les étages. Buemi en fait n’est pas encore reparti. Ils attendent sans doute le meilleur moment. Abt met la pression sur Heidfeld. Duval a fait un dépassement d’autorité (pour ne pas dire plus) sur de Silvestro. Bird, Vergne et Turvey sont 4, 5 et 6.

On assiste à une bataille à distance désormais entre di Grassi et Buemi. Di Grassi tente le tour le plus rapide. Tour 7/33 Sam Bird est au ralenti. Problème électronique, la voiture n’accélère plus du tout. Di Grassi était lancé mais la voiture de sécurité ressort en piste. Tentative avortée. Du côté de Renault et Buemi on attend toujours, sans doute d’avoir une piste plus dégagée avec les abandons.

Tour 9/33 la voiture de sécurité rentre aux stands, relâchant les concurrents. Prost mène toujours, devant Heidfeld avec en plus un avantage de 2% de batterie. Abt est 3ème devant Vergne, Turvey et Piquet Jr. Derrièr Frinjs fait l’intérieur à Senna et rentre dans l’arrière de Da Costa. On dirait de la F3 tellement les pilotes se rentrent dedans. Di Grassi a le meilleur tour en course. Di Grassi est rentré au stand. Il ne peut pas changer de voiture (l’autre est en parc fermé) mais peut attendre dans celle-là.

Tour 12/33 Buemi sort avec une voiture ailerons braqués à fond. Pas bon pour la consommation mais bon pour le temps au tour visiblement. C’est le moment que choisit Frinjs pour éclater sa voiture. La voiture de sécurité rentre en piste et Buemi rentre au stand pour attendre que la voiture de sécurité rentre de nouveau. Sur le ralenti on voit que Frinjs pointe le bout de son nez à l’intérieur de Duval qui lui refuse le passage. Franchement Frinjs était très optimiste pour passer là même si Duval n’a pas été tendre.

On assiste à une dernière course intense bien qu’hachée. Nicolas Prost repart très bien, il crée un écart sur Heidfeld qui est sous la pression de Abt. Buemi est parti pour son tour rapide. Abt se décale mais Heidfeld résiste au freinage de la chicane. Renault est officieusement champion pour la 2nde année consécutive, mais pour le moment tout le monde est concentré sur le titre de Buemi. Abt retente à la chicane mais Heifeld le bloque bien.

Di Grassi attend Buemi en piste ! Incroyable ! Pour bloquer les tentatives de Buemi d’avoir le meilleur tour en course, di Grassi attend le pilote suisse pour le gêner. Au tour 17/33 Abt trouve l’ouverture aux forceps sur Heidfeld et se hisse en 2nde place. Buemi est repassé par les stands et ressort derrière Prost qui va sans doute le protéger de Di Grassi (mais il est plusieurs secondes devant).

Vergne tente le freinage sur Heidfeld mais l’Allemand résiste. Tour 19/33 tout le monde est dans les stands sauf Mike Conway qui prend provisoirement la tête. Ma Qing Hua a gêné Buemi. Pas simple de faire le meilleur tour en course. Di Grassi ressort de nouveau devant Buemi ! Buemi prend le meilleur tour mais s’énerve sur son équipe qui le lance visiblement au mauvais moment. ‘Vous êtes des amateurs » lâche-t-on à la radio, vite calmé par son ingénieur de piste. On sent la tension à son comble.

Tour 21/33 : D’Ambrosio plutôt discret jusqu’à présent passe Piquet Jr. Vergne a passé Heidfeld à la faveur du changement de voiture et est 3ème derrière Abt et Prost. Da Costa met la pression à Heidfeld. Avec le meilleur tour en course (+2 Points) Buemi remporterait le championnat pour 2 points. 1:24:582 pour Buemi ! Un temps incroyable mais que l’on peut mettre sur le compte de la volonté du pilote et les réglages agressifs qu’il a demandé à son équipe. Di Grassi est 14ème et on le voit mal remonter à la 9ème place ou mieux (il faudrait 6 abandons).

Buemi est de retour aux stands. Il reste 8 tours, et on réserve la batterie pour ressortir à la toute fin au cas où. Devant Prost mène toujours devant Abt et Vergne. Di Grassi rentre lui aussi aux stands. Abandonne-t-il la bataille du meilleur tour ? En tout cas il aura tout tenté, même de gêner Buemi, pour garder le titre. Au tour 26/33 Piquet a visiblement un souci et part au large. Il chute à la 12 ème place, hors des points.

Tour 27/33 di Grassi ressort des stands. Buemi devrait suivre, pour être prêt au cas où mais cela consomme de la batterie. Di Grassi utilise son fan boost avant de passer la ligne pour lancer sa voiture mais que son tour compte pour un « vrai » tour (on ne peut pas signer de meilleur tour avec un fan boost NDLA). Turvey a lui aussi des soucis avec sa voiture comme Piquet et recule. Vergne de son côté va avoir du mal à finir le ePrix avec de la batterie. Di Grassi est à l’attaque, il est plus rapide dans le premier secteur, le secteur du milieu aussi. Tout le monde retient son souffle mais c’est 2 dixièmes plus lent que Buemi.

Di Grassi semble jeter l’éponge mais Buemi reste en piste, prêt à repartir. Il reste 2 tours. Prost se dirige vers une deuxième victoire de rang pour sécuriser sa 3ème place au général et le titre de Renault-eDams. Buemi est reparti à l’attaque. 1:24:150 le voilà qui améliore son temps. Di Grassi sort de la voiture. Buemi va enfin avoir le titre qui lui avait échappé l’an dernier et a bien failli lui échapper cette année encore.

13551574_853430554763226_1139342863_n

C’est fait ! Prost gagne la deuxième course de Londres. « C’est qui le patron ici ? » exulte-t-il à la radio. Abt suit, Vergne est troisième mais il faudra regarder du côté de la batterie s’il n’a pas passé le 0% avant la ligne. On va avoir des déclassements à coup sûr. Buemi est soulagé, mais la direction de course regardera l’accident du premier tour après la course. Buemi craque dans les bras de Alain Prost.

Au final, c’est D’Ambrosio qui remporte la 3ème place ! Les autres pilotes ont passé la ligne d’arrivée en ayant trop consommé. Vergne perd son deuxième podium consécutif, Heidfeld et Da Costa sont aussi pénalisés. Abt est 2nd et Nicolas Prost l’emporte bien. Un e-Prix de Londres #2 à rebondissements jusqu’au bout du bout. La Marseillaise retentit au coeur de Londres.

Buemi est donc champion pour 2 points devant Di Grassi. Prost prend la 3ème place. Très beau retour de Prost à la faveur de ce double weekend de Londres mais surtout quelle finale pour la Formule E. L’an dernier cela se joue déjà à 2 points en défaveur de Buemi. Cette année il va la chercher.

Cette course va laisser des traces. Di Grassi ne sort pas grandi de l’affaire quand on écoute différents pilotes consultants pour qui l’attaque du premier tour est délibérée à la vue des images et connaissant le talent de chacun des pilotes. En tout cas c’était un final haletant. Vivement la prochaine saison de Formule E. Faites-vous votre propre opinion.

1 Sébastien Buemi155
2 Lucas di Grassi153
3 Nicolas Prost115
4 Sam Bird88
5 Jérôme d’Ambrosio83
6 Stéphane Sarrazin70
7 Daniel Abt68
8 Loïc Duval60
9 Jean-Éric Vergne58
10 Bruno Senna52

Au championnat constructeurs, Renault-eDams l’emporte « facilement » sur Abt Schaeffle Audi Sport. A la troisième place on trouve DS Virgin Racing.

1 Renault e.Dams270
2 ABT Schaeffler Audi Sport221
3 DS Virgin Racing146
4 Dragon Racing143
5 Mahindra Racing103
6 Venturi Formula E77
7 Amlin Andretti Formula E Team49
8 Team Aguri34
9 NEXTEV TCR17
 Trulli Formula E

Illustration : formule e, Renault eDams

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Formule E : Londres 2016 : on revit Prost-Senna ! Buemi titré au meilleur tour"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
crash71100
Invité

J’ai rarement vu un comportement aussi anti-sportif de la part d’un pilote. J’espère que Di Grassi va avoir une grosse sanction !

Uberalles
Invité

Vous avez loupé les années de la baronne Schumi ?

crash71100
Invité

C’est pire que Schumi la, c’est limite si il l’a pas fait exprès. Et le fait qu’il bloque Buemi pour éviter qu’il fasse le meilleur tour, c’est la cerise du le gateau.

Lolo
Invité

Nonon Schumi était du même calibre : harponnage su Hill (réussi) puis Villeneuve (raté) l’année suivante pour sauver son cdm. Et je ne vous rappellerai pas le reste.

Uberalles
Invité

On laissera le bénéfice du doute au Brésilien sur le coup, mais ressortir systématiquement pour gêner Buemi c’est….comment dire…

de la stratégie , non ? du même calibre que de fermer les portes, ou de ralentir à certaines endroits stratégiques,

Uberalles
Invité

Ca me fait penser au pilote en DTM cette saison qui avait harponnée délibéremment ces concurrents. Je me souviens plus exactement les intervenants et les teams impliqués dans cette histoire.

crash71100
Invité

Il y a des petites coquilles. Buemi et Di Grassi etaient à egaliter de point au depart, il manque un « a » pour Nicolas Prost et vous avez mis Di Grassi avec 155 points.

zak
Invité

Bravo à Buemi qui a résisté avec panache à l’anti-sportivité patente du Team ABT durant tout le week-end !

Est-ce qu’Audi va encore soutenir cette équipe pathétique l’an prochain ?

mko
Invité

Erreur sur le nom de l’équipe classée première au classement final….

wpDiscuz