Accueil Essence ou Diesel Dieselgate : le rapport de la commission Royal est arrivé, et ce...

Dieselgate : le rapport de la commission Royal est arrivé, et ce n’est pas joli joli

248
40
PARTAGER

La commission indépendante chargée des tests d’émission par la Ministre de l’Environnement a enfin terminé la rédaction de son rapport qui a été publié vendredi, au coeur du trou noir des vacances. Infortuné timing. Sans surprise, les résultats de ces tests sont assez consternants.

Le rapport explicite le protocole de tests. Trois tests ont été mis en place, deux en laboratoire et un sur la route, mesurant les dépassements en CO2 et en NOx. Les différences avec le protocole NEDC avaient pour objectif de prendre en défaut et repérer des dispositifs équivalents à celui mis en place par Volkswagen pour détecter le test d’homologation et n’activer le dispositif de dépollution que dans ce cas précis. Les détails de ces protocoles de tests sont à consulter dans le rapport lui-même dont le lien est en fin de ce post. La commission a par ailleurs auditionné les onze constructeurs concernés pour avoir des explications sur les résultats constatés.

Le palmarès est éloquent. Les constructeurs qui ont passé tous les tests sans échec notable se comptent au nombre de deux : BMW et Toyota. Peugeot est potentiellement dans ce camp également, un des modèles testés pouvant être accidentellement déréglé, une explication acceptée par la commission. Tous les autres ont échoué à des degrés divers, les pires dépassements étant dans le test routier et à mettre au compte de Fiat, Renault, Opel, Nissan, Mercedes, Ford, Alfa Romeo. Notons également que beaucoup de ces dépassements concernent des voitures homologuées Euro 6…

Dans le cas particulier du moteur Renault DCi 110 chevaux Euro6 qui échoue dans tous les tests, y compris le test NEDC de référence, Renault a reconnu un problème de calibration qui fait va faire l’objet du rappel annoncé en janvier. Dans la grande majorité des autres cas de dépassement, les constructeurs ont sorti lors des auditions peu ou prou la même lettre d’excuse, celle qui concerne le fait de pouvoir, en conformité avec la législation européenne, désactiver le système de dépollution en dehors d’une enveloppe de paramètres considérés comme « conditions normales », afin de sauvegarder la mécanique contre des risques d’encrassement, etc, dont les conséquences sont décrites comme apocalyptiques : diminution de la longévité des composants, casse moteur, etc.

Tout le problème est de savoir si cette enveloppe de paramètres est représentative de la réalité, ou si certains constructeurs ne se servent pas de cette tolérance réglementaire pour contourner leurs obligations, comme l’écrit la commission : «  »Il reste à prouver que l’importance et la probabilité d’occurrence des problèmes de fiabilité du moteur avancées par les constructeurs qui peuvent être causées par les systèmes de dépollution, justifient l’utilisation des dispositifs d’invalidation comme prévu par la réglementation, notamment aux températures annoncées.« .  « Optimisation » extrême ou triche, that is question, et le débat sémantique risque d’occuper les longues après-midis du mois d’août au ministère.

A l’issue des tests et des auditions, le constat de la commission est sévère. Les explications données par les constructeurs n’ont pas vraiment convaincu, on vient de le voir, et par ailleurs, les constructeurs n’ont pas tous fait preuve de bonne volonté, démontrant le peu de cas fait de cette commission : « La commission d’enquête souligne la différence de qualité des auditions, en fonction des constructeurs auditionnés. On peut souligner que certains se sont montrés très collaboratifs et transparents (par exemple les constructeurs français), tandis qu’à l’autre extrémité du spectre Volkswagen a eu une approche très juridique de son audition, avec un courrier préalable de rappel du droit adressé aux membres de la commission. Une grande majorité des constructeurs n’était pas en possession de toutes les informations requises par la commission d’enquête lors de leur audition. Ils se sont donc engagés à transmettre ces informations manquantes. Malheureusement, en réalité il y a eu peu de retours des constructeurs. »

Et la commission de faire aveu d’impuissance, en l’absence d’accès aux logiciels, sur la détection de triche, sans toutefois l’exclure, ce que Ségolène Royal avait fait un peu vite en avril dernier : « À ce stade, la commission n’a pas mis en évidence l’utilisation de dispositifs d’invalidation illégaux mais ne peut en écarter l’hypothèse, qui ne pourrait être confirmée ou infirmée que par d’autres investigations approfondies.  »

Pire encore, il peut être impossible de détecter quoi que ce soit dans l’avenir, sauf à obliger par la législation les constructeurs à « ouvrir » leurs logiciels, ce qui est une gageure législative et technique, et mettre en place des procédures de tests aléatoires : « lors des auditions, on a pu constater une tendance dans l’industrie automobile à profiter de la généralisation des véhicules connectés pour promouvoir des mises à jour des logiciels embarqués « over the air », sans besoin de passer par un atelier spécialisé comme aujourd’hui. Ce mécanisme pourrait être détourné et employé pour déployer, ou à l’inverse de faire instamment disparaître, des logiciels « tricheurs » ou des paramètres moteurs d’une gamme complète de véhicules, sans laisser de trace visible. »

Outre la démonstration par A+B que la norme NEDC est totalement obsolète et l’appel à la mise en place au plus vite des nouveaux tests comme le WLTP qui arrivera l’année prochaine, certains dépassements sont tels que la commission préconise des tests complémentaires pour certains des véhicules testés (qui ne sont pas précisés, mais ceux cités plus haut font de bons suspects) « afin d’évaluer s’ils ne doivent pas faire l’objet d’un retrait de leur certificat d’homologation ».  Sachant que les certificats d’homologation sont délivrés par les autorités du pays d’origine de chacun des constructeurs et connaissant l’importance économique de l’industrie automobile, il paraît hélas raisonnable de penser que les acteurs décideront, comme ils l’ont fait jusque là, qu’il est urgent d’attendre. Tout ça pour ça.

Le rapport de la commission est à télécharger ici.

Source et crédit image :
Commission indépendante mise en place par la Ministre Ségolène Royal après la révélation de l’affaire Volkswagen

Poster un Commentaire

40 Commentaires sur "Dieselgate : le rapport de la commission Royal est arrivé, et ce n’est pas joli joli"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kalimero
Invité

Dans les véhicules testés on a 16 Renault pour 1 Skoda.
Sur LBA on a en ce moment 1 articles Skoda pour 1 Renault.
Ségolène est elle payée pour « oublier » Skoda, Seat …..

greg
Invité

Y a 13 véhicules du groupe VW si cela peut te rassurer…

Gus
Invité

Et vu que les moteurs sont les mêmes selon les marques du groupe VW, ils ont panélisé en fonction des motorisations, pas des modèles

Bourrigaud
Invité
On a l’air malin avec nos diesels qui font du 5 l au 100 ! Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule diesel,il faut leur révéler : – les données de l’industrie maritime que les 15 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble du milliard (en 2010) d’automobiles de la planète. Vous savez ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées aujourd’hui, ils brûlent chacun 20.000 tonnes de carburant (10t /h) pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe. Ces malheureux 15 navires font… Lire la suite >>
SGL
Invité
Bravo @ Bourrigaud, L’ayant dit, déjà, maintes fois pour la pollution des porte-conteneurs qui naviguent avec des déchets pétroliers hypers toxiques pour l’environnement, je ne peux qu’approuver. 🙂 Par contre pour l’aviation civile, qui est plutôt 20.000 à sillonner le monde, les progrès de ces 20 dernières années sont important, les derniers avions se rapprochent tous des 3L aux 100 km par siège. Le problème, c’est qu’ils seront 40.000 dans 20ans. il faut aussi savoir que les data-centers qui était quasiment inexistants il a 20 ans rejettent autant de CO2 que toute l’aviation civile maintenant alors que le transport aérien… Lire la suite >>
Nikokolas
Invité

Ok les voitures ne sont pas les seules à polluer… Mais elles polluent juste sous notre nez. Quoi de plus désagréable que de suivre un diesel qui fait le poulpe? Bon sang que les gens achètent des essences qui sont moins cheres qui outrent moins à entretenir et qui sont si faciles à depolluer.

wizz
Membre

oui Nikokolas
Disons le moteur VW 1.4 TFSI compresseur + turbo. Cela fait une belle complexité déjà. Ensuite, il y a aussi une valve ERG (tous les moteurs essence moderne l’ont). Il ne manquerait plus qu’un FAP et on se demandera qui entre diesel et essence couterait moins cher à entretenir
(heureusement que ce moteur usine à gaz n’existe plus, mais il a permis d’illustrer que de nos jours, les moteurs essence sont aussi très complexes. C’est fini le temps du moteur essence de papa….)

überalles
Invité

Justement les Fap arrivent sur les essences. Prevys pour fin d année chez vag.

Nikokolas
Invité

Ou bien il y a aussi la bi-injection (directe et indirecte) pour réduire les particules comme sur le 1.8 et 2.0 tsi/tfsi ou bien le 2.0 boxer de Subaru monte sur la GT86 et la BRZ… c est aussi une solution qui m à fait préfèrer le 1.8 à la place du 1.4 lors de l achat de ma Leon en 2013

Nikokolas
Invité
Oui il y a aussi eu des moutons noirs dans les moteurs essences… D ailleurs ce moteur a été remplacé par le 1.8 tsi (ea888) bien plus fiable. Autre mouton noir: le THP (merci BMW pour la distribution) Mais dans l ensemble les moteurs essence moderne sont quand même plus fiable que leur homologues diesels… Qui il est vrai ont été les premiers à essuyer les plâtres des nouvelles technos que sont l injection directe + turbo. Rien à voir avec les années 2000 et les pas de volant moteur, embrayage, turbo, emballement moteur qui ont touchés plein de moteurs… Lire la suite >>
The Stig
Invité
Et cet inventaire à la Prévert permet donc de dédouaner les constructeurs qui ne respectent pas les normes édictées? Toute cette liste est bien jolie, elle influe certes sur le climat, mais les pots d’échappements ou tuyères ou que sais-je les plus proches de nous, ne sont-ce pas ceux des véhicules particuliers ou des poids lourds? Autre point d’achoppement, à part pour les plaisanciers, quel est le rapport d’efficacité entre une voiture qui transporte une personne ou 4 maximum, et par exemple un avion qui transporte entre 300 et 450 passagers? Pour information, le ratio remis au niveau de la… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui, c’est vrai aussi @The Stig.
Mais les porte-conteneurs qui naviguent sur les océans sont sur des zones non réglementées par les états sont un problème important globalement.
L’aviation est effectivement passée de 17l/km avec les Boeing 707 et concorde à 3l/km avec l’A380 ou un ATR72.
Il est vrai qu’aussi le diesel relativement ancien pollue sous nos nez dans toutes les villes (surtout les utilitaires), mais que voulez-vous, beaucoup disent que c’est une aberration les utilitaires soit hybride, il faut donc convaincre la majorité pour que cela change.
http://s1.lemde.fr/image/2014/03/17/534×0/4384511_5_9485_emissions-de-pm10-par-secteur-d-activite-en_35d12fdb9683723af336bd3eb3487dd6.png
D’accord pour que le pollueur paye !

The Stig
Invité

J’aime beaucoup cette façon que tu as d’argumenter et de comprendre une idée quand elle n’est pas forcément entièrement dans le sens de ta première réponse SGL, je tenais à le noter. Et merci beaucoup pour les précisions concernant les porte-conteneurs, les avions et le reste ! Un grand contributeur que nous avons là !

SGL
Invité

Merci @Stig 🙂
J’essaye de voir l’automobile pas seulement sous le prisme de l’auto-passion, mais aussi sur les rapports économiques, sociaux, environnementaux, historiques, technologiques.

pcur
Invité

J’ai vu moi aussi la polémique sur les navires-cargos enfin rappelons quand même que jusqu’à preuve du contraire, ils ne traversent pas les centres villes (hors ici on ne parle pas de problème d’effets de serre mais bien des polluants qui finissent dans nos fragiles poumons)…et concernant la consommation de ces engins même si les chiffres paraissent énormes, c’est relativement faible en CO2/T transportées.

SGL
Invité

@ pcur,
Les porte-conteneurs sont rarement dans nos centres-villes 😉 , c’est vrai, mais des millions de chaudières de plus de 10ans (parfois même + de 40 ans !) polluent énormément sur place ! 🙁

Alex87f
Invité
L’histoire des 15 navires « polluant » autant qu’un milliard de voitures repose sur l’émissions de dioxide de sulfure (SO2) uniquement. Il ne polluent pas autant toutes les voitures du monde, il émettent autant de SO2 qu’elles, ce qui entièrement autre chose. Ce qui n’est pas surprenant étant donné que leur carburant n’est pas dé-sulfurisé. Et rappelons qu’en termes de CO2, les émissions par km par tonne sur un porte container récent sont 5x inférieures à celles d’un camion récent. Et de toute manière, quel est le but de ton argument? Que comme c’est pire ailleurs on ne devrait prendre aucune mesure… Lire la suite >>
SGL
Invité

Vous avez parfaitement raison @pcur/ @Alex87f,
Le problème des porte-conteneurs vient avant tout de la qualité du carburant qui est presque offert parce que c’est du déchet pétrolier.
Il n’y a pas mieux, effectivement qu’un porte-conteneurs moderne en rendement comme le CMA CGM Jules-Vernes qui consomme que « 160 tonnes » par jour à 17 nœuds (env. 30 km/h) pour transporter 165.000 tonnes de fret (soit env. 4.700 semi-remorques)
8.800 tonnes pour aller et revenir de Chine.

Uberalles
Invité

« aucune analyse des logiciels n’a été effectuée » et « la commission ne peut donc pas se prononcer définitivement sur la présence ou absence de logiciels « tricheurs » dans les véhicules testés »

mouahhhhahhhhh

En gros les tests de l’Utac représentée par nos 2 constructeurs au conseil d’administration, et financé par l’Etat n’a pas réussi à trouver d’autres logiciels, où il en a sciemment omis de les trouver..

FAudrait faire encader les 1ers posts au début du scandale VAG où l’on coryaient à 100% qu’ils étaient les seulse.

Là on est tombé à combien ? 50% de chance que d’autres ont fait de même.

Bizaro
Invité
Z’ont quand même testé une BMW116d qui avait presque 100 000km au compteur et un Peugeot Expert de 80 000km. L’entretien du véhicule doit beaucoup jouer sur les résultats qd même. La Talisman est apparaît 2 fois( 110ch et 160) dans les tests sans qu’il soit précisé les différences entre les 2. Et les résultats varient du simple au double entre ces tests???? mais est ce le 160 ou le 110 dans chaque cas? Dans l’intro le rapport indique  » prélevés de façon aléatoire sur le marché automobile français et représentatifs des parts de marché des constructeurs » on notera chez… Lire la suite >>
wizz
Membre

peut-être que la présence de la Mercedes Classe S est là en tant que référence, pour voir si les anomalies concernent uniquement des petits moteurs populaires où chaque euro compte) ou aussi les moteurs de riche (on n’est plus à 100€ près…)

Les 3 classe A et B sont équipées des « fabuleux moteurs amg conçus par les ex-multiples champion du monde de F1 », et pas celui de la Classe S

greg
Invité
Vous avez mis le doigt sur le problème, les constructeurs ont le droit de désactiver les systèmes de dépollution si cela permet de sauver la méchanique. Ce qu’aucun test n’a jamais vraiment vérifié. Le seul constructeur a s’être pris la main dans le potage est Opel, qui a dû sous pression des autorités allemande s’engager à faire un rappel et changer le logiciel qui désactivait le système de dépollution dans 90% des cas (température inférieure à 18°c). Chez Renault, le système de dépollution se désactive automatiquement si la température extérieure est égale ou inférieure à 17°c. Concrètement cela veut dire… Lire la suite >>
Kalimero
Invité

Vos marques citées Renault et Opel n’ont rien à voir avec la – Triche Volkswagen –
donc c’est de la calomnie …… envers des concurrents de VW.
Feu vert allemand pour les moteurs diesel d’Opel:

http://www.zonebourse.com/GENERAL-MOTORS-COMPANY-6873535/actualite/General-Motors-Feu-vert-allemand-pour-les-moteurs-diesel-d-Opel-presse-22788412/

greg
Invité

Heu, où ai-je dis que cela avait à voir avec l’affaire VW?
C’est de la diffamation 🙂
http://www.spiegel.de/auto/aktuell/abgasaffaere-opel-knickt-ein-a-1104257.html
Maintenant si tu peux me répondre sur le fond je serais toute ouie 🙂

greg
Invité

Cela dit je peux aussi évoquer le cas Fiat, dont le système de dépollution se désactive automatiquement après 18 minutes (le test NEDC ne dépasse pas 16 minutes); pour ne plus jamais se réactiver à moins que le contact ne soit coupé, ce qui demeure assez curieux. 🙂

wizz
Membre

Le test NEDC sure 20 minutes, exactement 1180 secondes
Le timer chez Fiat est de 22 minutes. Passé ce délai, le moteur « semble » se comporter de manière totalement différente vis à vis des mesures du niveau NOx

wpDiscuz