Accueil Droit routier Sécurité routière : +10,1% en mai

Sécurité routière : +10,1% en mai

75
14
PARTAGER

Après un mois d’avril en baisse, les chiffres des morts sur la route repartent à la hausse au mois de mai malgré l’absence de deux ponts et malgré la pénurie de carburant qui a tout de même joué un grand rôle.

Les chiffres bruts sont : 294 décès sur la route soit 27 de plus que l’an passé et 10,1%. Le nombre d’accidents corporels est en hausse de 3,6% à 4 913 (+172) accidents, le nombre de blessés est en hausse de 2,9% à 6 144 (+176), enfin le nom de personnes hospitalisées plus de 24h grimpe de 2,6% à 2 331 (+58).

L’Observatoire National de la Sécurité Routière (ONISR) avance un début d’explication : « Le mois de mai 2016 est caractérisé par une accidentalité très contrastée. Des accidents particulièrement graves ont endeuillé le pont de l’Ascension (62 décès du mercredi au dimanche contre 41 en mai 2015, soit 21 personnes tuées en plus) et celui de la Pentecôte avec 48 décès du vendredi au lundi, contre 32 en mai 2015, soit 16 personnes tuées en plus ».

En 2 ponts, ce sont donc 37 tués de plus par rapport à 2015. Pour contrebalancer cela, on pourra rappeler que le 1er et le 8 mai n’ont pas donné lieu à des ponts (souvent meurtriers en mai) et que durant une semaine au moins la pénurie d’essence a limité les déplacement. L’ONISR observe d’ailleurs une baisse des accidents sur la deuxième quinzaine de mai. Une solution pour faire baisser le nombre de morts sur 1 an ?

Sur les cinq premiers mois de 2016, on constate une hausse de 3,8% du nombre de morts par rapport à la même période en 2015 (soit 47 morts de plus).

Source et illustration : Sécurité Routière

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Sécurité routière : +10,1% en mai"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre
Perrichon démission ! L’échantillon « représentatif » s’est copieusement réduit depuis les années 2000, le mode de calcul est mensonger, il faut désormais (il aurait toujours fallu) compter en nombre d’accident ayant provoqué la mort de une ou plusieurs personnes. D’autres ratio devraient être pris en compte (prix carburant, millions de km parcourus/an, ensoleillement) Par ailleurs si on regarde son discours on s’aperçoit qu’elle n’a que la vitesse à la bouche, cependant le périphérique parisien a vu sa vitesse limitée de 10km/h de moins et la mortalité a augmentée. Cette dame a vécu un très grand drame, mais ce n’est pas une… Lire la suite >>
lym
Invité

C’est cela de n’écouter, pour la prévention, que des « associations de gens qui ont eu des accidents »…

wizz
Membre

On ne demande que l’avis des gens qui ont eu un accident…..pour la simple raison que ceux qui n’ont pas (encore eu) d’accident se croient à l’abri, se croient meilleur que les autres, se croient qu’ils ont la situation bien en main, que ça ne leur arrivera jamais….jusqu’au jour où ils ont un accident

nem
Invité

Idem pour la justice et pour la peine de mort il faut demander aux victimes d’ecrire les lois.
qu’est-ce qui faut pas lire…..

nem
Invité

Quedtion : wizz ou thibault emme c’est la même personne?
Vous répondez tellement souvent l’un pour l’autre qu’on se demande.
Dans un pays civilisé on ne laisse pas la rédaction des lois et des sanctions aux victimes sinon on fini avec la loi du talion.
les choses aussi importantes se pense avec la tête et la raison et non avec le coeur la passion.
Il n’est point besoin de se faire tuer sa femme ou son gosse pour réfléchir et se sentir concerné.

wizz
Membre
meuh non Je suis monsieur Smith, et je prends le contrôle de tout personnage ici. De temps en temps, je prends contrôle de Thibault… (matrix) A part cela, non, il ne faut pas laisser les victimes décider quelles lois à appliquer. La nature humaine est telle que souvent, ça sera la vengeance. Ceci dit, la nature humaine est applicable dans l’autre cas: ceux qui ne sont pas concernés, ou pas encore concernés, comme ce que je disais dans le précédent commentaire. Ils ne verront pas l’intérêt de dédier des ressources pour des causes qui ne leur concerne pas. Maintenant, ici,… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

C’est ton droit de demander sa démission mais les les faits et les lois de la physique sont têtus : la vitesse est un facteur aggravant. La réduire (on est d’accord, ça ne suffit pas) réduit le nombre de morts et de blessés.

beniot9888
Invité

Et Mme Perrichon n’a jamais perdu de membre de sa famille dans un accident. Même si la rumeur doit un peu l’arranger, puisqu’elle n’a jamais cherché à la démentir. Elle a en revanche perdu un collègue et son épouse dans un accident de la route.

http://pertimm.dsi.cnrs.fr/cgi-bin/ogi_svw.cgi?vd=http://pertimm.dsi.cnrs.fr/viewer&li=aHR0cDovL3BlcnRpbW0uZHNpLmNucnMuZnIvZGF0YS9zaXRlY29tL3d3dzIuY25ycy5mci9qb3VybmFsLzIxMDIuaHRt&fm=TEXT&cp=ansi&no=1&fo=1&lo=true&la=fr&oc=nq5602-5612-11-0

(Inutile de s’identifier, faites « annuler »)

labradaauto
Invité
bon, j’peux la ramener sur le sujet parce qu’il y a 46 ans j’ai eu un accident mortel et j’en suis un rescapé. Mon analyse sur les pépins n’a pas beaucoup changé depuis ce temps. Ah si ! en 2016 le numérique a tout envahi et on lit les tableaux excel. Il y a les autos, les véhicules très nombreux partout tout le temps à présent tous bien plus sécuritaires . On rajoute les limitations de vitesses absurdes et le cocktail est total pour qu’on comptabilise le plus grand nombre d’idiots aux volants de machines … et ça va empirer… Lire la suite >>
wpDiscuz