Accueil Sport auto WTCC – Nürburgring 2016 : l’éclate des pneus ! Lopez grand vainqueur

WTCC – Nürburgring 2016 : l’éclate des pneus ! Lopez grand vainqueur

106
6
PARTAGER

Cette édition 2016 de l’épreuve de WTCC sur la Nordschleife a été marqué par de nombreux pneus Yokohama éclatés envoyant les voitures et les pilotes dans les barrières de sécurité. Lopez passe à travers et s’envole au championnat.

Le manufacturier va devoir prendre des mesures soit sur la structure de ses pneus soit sur la fenêtre de pression à utiliser car ce fut une véritable explosion en série de gomme. Plusieurs soucis ont eu lieu durant les essais libres mais aussi durant les qualifications et les courses, ruinant le weekend de Tom Coronel, Tiago Monteiro ou Yvan Muller.

Les Citroën continuent d’embarquer le maximum de lest avec 80 kg. Les Honda et les Lada n’embarquent que 40 kg et les Volvo seront dépourvues de lest. Sacré handicap pour Citroën car le Nüburgring demande une vitesse de pointe importante mais aussi des virages passés à fond. Dès les essais libres, les pilotes ont vu que la Nordschleife n’est pas un circuit comme les autres, par sa longueur d’abord, mais aussi par la proximité des barrières. La moindre faut peut se payer cash. On notera le retour de Sabine Schmitz.

Qualifications : Lopez en pole, Coronel s’invite sur le podium

Ce weekend il y a aussi le ETCC (championnat Européen) et il va y avoir du monde sur la piste. Cela joue beaucoup car il peut y avoir des drapeaux rouges à tout moment. Les qualifications vont être une partie tactique aussi. Huff a eu un accident important en essais libres et Honda a du changer son moteur, il partira du fond de la grille pour la 1ère course. Pour la qualif le soleil est là mais les orages menacent, tout le monde se lance en piste sans attendre.

Lopez, Muller et Michelisz, voilà les premiers pilotes après le premier tour qualif. Chilton montre une belle vitesse de pointe avec sa Citroën privée. Coronel aussi à l’air rapide. Drapeau rouge ! Un concurrent de l’ETCC a eu un accident (sans gravité) et la piste est fermée. Les ETCC ont bloqué Huff sur ce premier tour selon le pilote Honda. Il n’est que 7ème provisoirement. Il reste encore 1 tour ou 2 pour signer un temps.

Valente se crashe ! C’est assez violent mais le pilote est indemne. Son pneu a explosé ne lui laissant pas trop de chance de sauver la voiture. Il reste un tour pour tout le monde. Ici pas de super pole. Yvan Muller est à l’attaque. Il signe le 2nd temps. Lopez semble filer vers la pole. Surprise ! Coronel signe le 3ème temps avec sa « vieille » Chevrolet RML Cruze. Il devance Michelisz pour Honda, Chilton pour le SLR, Catsburg (Lada), Björk (Volvo), Huff (Honda), Bennani (Citroën SLR) et Monteiro qui prend la 10ème place et sera donc en pole pour la première course. Sitôt la pole terminée, la pluie s’abat sur le circuit et certains garages sont même noyés !

CjidqFGXEAAH4dt

Course 1 : Monteiro et Muller perdent tout à cause d’un pneu

Au départ, Monteiro ne se rate pas et conserve la tête. La meilleure opération du départ est à mettre au profit de Muller et Lopez passés de 10 et 9 à 5 et 4 ! Bennani est toujours 2nd, Björk a passé Huff qui s’est fait donc passer par Muller et Lopez.

Muller passe rapidement Björk puis se rapproche de Bennani. Il y a un souci sur la voiture de Bennani car il a baissé de rythme. Muller le passe et va tenter de remonter sur Monteiro toujours en tête. Björk rentre aux stands, début d’incendie pour la Volvo. Filippi aussi rentre aux stands mais repart un peu après.

Lopez a pris la 3ème place et les deux Citroën officielles tentent de revenir sur Monteiro. Muller est assez proche. Les deux Tom, Chilton et Coronel complètent un top 5 étonnant et réussissent pour le moment à maintenir Michelisz derrière. Bennani est détaché à la 7ème place tandis que Huff et Valente se disputent la 8ème place. Tarquini prend le dernier point provisoire. Sabine Schmitz est 13ème sur « son » circuit.

Tom Coronel subit une crevaison à l’avant droit. Décidément les pneus sont une catastrophe sur ce circuit. Il a subit un gros crash et ne sera sans doute pas en mesure de prendre le départ de la course principale. Le pilote va bien mais sa belle 3ème place en qualifications est ruinée.

Crevaison pour Monteiro ! Il part dans les barrières et Muller qui le suivait ne peut l’éviter. Les deux pilotes sont hors course et Lopez récupère la tête de façon inespérée. Les deux voitures sont bien abîmées mais les pilotes, secoués, vont bien. Pas de course 2 pour eux non plus. Merci les pneus… Lopez mène, devant Chilton, Michelisz, Huff et Bennani.

Drapeau à damier. Lopez gagne la course. Derrière Tom Chilton laisse éclater sa joie. Michelisz est le meilleur des Honda suite à l’accident de Monteiro qui était en tête. Sabine Schmitz prend le dernier point à la 10ème place et marque pour la deuxième fois de sa carrière des points en WTCC après l’an dernier déjà au Nürburgring. Elle reste à ce jour la seule femme à avoir marqué des points en WTCC !

PositionPilote
1LÓPEZ José María
2CHILTON Tom
3MICHELISZ Norbert
4HUFF Rob
5BENNANI Mehdi
6VALENTE Hugo
7TARQUINI Gabriele
8EKBLOM Fredrik
9CATSBURG Nicky
10SCHMITZ Sabine

CjeoqakWYAEkFlG

Course principale : Lopez presque sans rival

Michelisz a réussi le meilleur envol, il bloque Lopez à l’intérieur du virage et passe en tête. Lopez perd le bénéfice de sa pole. Mais Lopez reprend son bien un peu plus loin, aux S de Schumacher (encore sur le circuit F1) et va tenter de se mettre à l’abri de la Honda de Michelisz sur la Nordschleife. Derrière, Tom Chilton place sa Citroën C-Elysée du Sébastien Loeb Racing, Huff va tenter de lui prendre la 3ème place pour signer un podium pour Honda. Il est suivi par la Lada de Catsburg et la Citroën de Bennani.

Lopez signe les meilleurs intermédiaires 1 et 2. Il pousse vraiment fort pour se mettre à l’abri. A la fin du premier tour, Sabine Schmitz qui avait la 10ème place sur la Chevrolet RML du team Münnich se fait passer par la Volvo Polestar de Björk. Malgré leur absence de lest, les Volvo sont 9 et 10. Mais Ekblom signe le record dans le premier secteur.

Tom Chilton met la pression sur Michelisz mais l’a lui même de Huff. Lopez a plus de 4 secondes d’avance mais ne peut pas gérer. Sur la Nordschleiffe on ne gère pas. Ekblom est à l’assaut de la Lada de Tarquini après avoir passé celle de Valente. On a un sandwich jaune et bleu entre Russie et Suède.

Un message radio arrive pour Lopez, on lui demande de « gérer son moteur ». Un souci à la télémétrie ? Trop de pleine charge ? En tout cas on pourrait voir Michelisz revenir dans le dernier tour. Björk a passé Valente qui s’accroche à la 10ème place, avec Schmitz derrière lui. Bennani a pris la 5ème place à Catsburg. Belle course du Marocain sur sa Citroën du SLR. Ekblom tente une attaque sur Tarquini !

Tarquini, à l’expérience, pousse gentiment Ekblom et reste devant. La Volvo a visiblement plus de vitesse en ligne droite. Ekblom retente un peu plus tard, mais là encore Tarquini défend très bien sa place. Michelisz revient sur Lopez. Des gouttes de pluie font leur apparition. Depuis le début du weekend les averses sont quotidiennes. Bennani est derrière Huff et est plus vite en ligne droite.

Lopez remporte aussi la 2nde course. Il marque ce weekend de son empreinte et avec l’abandon de Muller et Monteiro qui signent deux zéros ainsi que la pole, c’est 55 points qu’il prend ce weekend. Il s’envole au championnat ! Michelisz console Honda avec la 2nde place. Chilton monte sur le podium avec sa Citroën privée. Tarquini n’a pas résisté à Ekblom, il a même cédé dans les derniers hectomètres à Björk !

Bennani est l’un des autres grands bonhommes de l’enfer vert avec deux top 5. Mais son coéquipier chez Sébastien Loeb Racing, Chilton signe une 2nde et une 3ème place. Le voilà tout près de Muller au championnat. L’épreuve sur la Nordschleife va laisser des traces. Les explosions de pneus vont à coup sûr être le sujet central car elles ont joué un énorme rôle sur le résultat des deux courses en éliminant des candidats sérieux à la victoire. Yokohama va avoir les oreilles qui vont siffler.

PositionPilote
1LÓPEZ José María
2MICHELISZ Norbert
3CHILTON Tom
4HUFF Rob
5BENNANI Mehdi
6CATSBURG Nicky
7EKBLOM Fredrik
8BJÖRK Thed
9TARQUINI Gabriele
10VALENTE Hugo

Au championnat, Lopez fait un trou qui sera dur à combler, d’autant plus avec la disqualification des Honda sur les deux dernières épreuves. Le classement ci-après ne tient pas compte de la disqualification des Honda en Hongrie et au Maroc pour fond plat non conforme. Honda a fait appel de cette disqualification. Lopez possède tout de même 69 points sur Monteiro mais il reste 7 weekends encore (385 points). Si Honda perd son appel, Monteiro lâchera 47 points, Huff 49. Cela tuerait presque le suspense au championnat pilote.

1LÓPEZ José María193
2MONTEIRO Tiago124
3HUFF Rob122
4MICHELISZ Norbert120
5BENNANI Mehdi103
6MULLER Yvan83
7CHILTON Tom78
8CATSBURG Nicky62
9CORONEL Tom44
10TARQUINI Gabriele44

Au championnat constructeur, Citroën compte 447 points grâce à Lopez mais aussi Chilton qui a suppléé Muller (les voitures du SLR compte pour les points constructeurs). Honda (toujours en occultant la disqualification en Hongrie et au Maroc) a 378 points. Cela reste serré. Avec la disqualification, c’est 141 points qui sont en jeu pour Honda. Lada est 3ème à 201 points, Volvo 4ème à 107 points.

Illustration : WTCC, Lada, Citroën

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "WTCC – Nürburgring 2016 : l’éclate des pneus ! Lopez grand vainqueur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Uberalles
Invité

C’est à Flugplatz la 1ere photo d’illustration ?

Invité

Un petit doute sur l’attitude de Lopez, avec Muller qui s’est trouvé sans échappatoire derrière la Honda.

wpDiscuz