Accueil Endurance Les écuries américaines militent pour une classe IMSA au Mans

Les écuries américaines militent pour une classe IMSA au Mans

63
2
PARTAGER

La catégorie DPi, celle qui deviendra la référence de l’IMSA dès la saison prochaine, continue d’alimenter la chronique. De l’autre côté de l’Atlantique on milite pour pouvoir aligner ces autos aux 24 Heures du Mans le plus tôt possible.

Les futures DPi seront basées sur les LMP2 2017. Seulement, afin de permettre à des constructeurs d’être présents dans la catégorie reine de l’IMSA, les DPi pourront accueillir des blocs spécifiques (là où il sera unique en LMP2) ainsi que diverses évolutions de carrosserie permettant d’identifier les prototypes aux marques correspondantes. Les DPi devraient être plus performantes que les LMP2 qui disputeront le WEC. D’où la question : dans quelle catégorie les inscrire au Mans ?

Les écuries américaines ont leur réponse : en LMP1 « privée« . Elles se verraient bien opposées aux LMP1 actuelles non hybrides, lesquelles devraient bénéficier d’un coup de pouce l’an prochain afin de rapprocher leurs performances de celles des LMP1 « hybrides » engagées par Audi, Porsche ou Toyota.

Source : sportscar365

Photo : IMSA

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Les écuries américaines militent pour une classe IMSA au Mans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Polo
Invité

Le titre est un peu trompeur vu que les teams préféreraient être intégrés en LMP1-L plutôt que LMP2 (avec BoP pour ajuster les performances) et non l’ajout d’une « nouvelle » catégorie.

Carlos Ghost
Invité

Que ces DPI viennent, à deux conditions : garder leur taille de cockpit, qui ne fait pas penser que le conducteur est un nain microcéphale, ne pas se faire affubler de l’horrible nageoire dorsale de LMP.

wpDiscuz