Accueil Indycar Indycar 2016 : les qualifications des 500 miles d’Indianapolis

Indycar 2016 : les qualifications des 500 miles d’Indianapolis

194
0
PARTAGER

Essais des 500 miles d’Indianapolis 2015, James Hinchcliffe (Sam Schmidt) sort violemment et sa saison est finie. On craint même pour sa carrière. Essais des 500 miles d’Indianapolis 2016, ce même Hinchcliffe décroche la pole. Une belle revanche.

Le héros

Les Américains appellent cela « une histoire à la Cendrillon » et ils en raffolent. On attendait les Penske, en particulier l’ogre Simon Pagenaud. Mais c’est le convalescent James Hinchcliffe (Sam Schmidt), avec un modeste Honda dans le dos, qui décroche la pole. Il décroche la timbale le jour où son patron bat un record de vitesse. Le Canadien pourra-t’il rééditer l’exploit de Dan Wheldon, qui avait imposé une monoplace de Sam Schmidt à « Indy », en 2011 ?

Indy500Hinchcliffe

Les autres héros

Ed Carpenter n’est que 20e. Mais il peut afficher un grand sourire : son poulain Josef Newgarden est 2e.
Comme d’habitude, les qualifications déjouent les pronostics. D’ordinaire, Honda est à la ramasse. Cette fois-ci, il insère cinq voitures dans le « fast nine ». Outre le poleman Hinchcliffe, Andretti réalise un beau tir groupé avec Ryan Hunter-Reay (3e), le pigiste Townsend Bell (4e) et Carlos Muñoz (5e), toujours très présent à Indianapolis (et invisible le reste du temps.) Michail Aleshin (Sam Schmidt) obtient le 7e temps. Le revenant Oriol Servia (Sam Schmidt) échoue hors du fast nine. Mais en terminant 10e, il permet aux Japonais d’afficher six voitures dans le top 10. A ce propos, Honda a peut-être vendu la peau de l’ours trop tôt, en se gargarisant de ce succès. On vera où ils seront dans 500 miles…

Indycar 2

Les perdants

C’est logique : il ne peut y avoir qu’un vainqueur. Chez Penske, les mines sont fermées. Will Power est 6e. Pagenaud, le rouleau-compresseur de la série ? 8e, juste devant Helio Castroneves. Quant à Juan Pablo Montoya, vainqueur sortant, il est un décevant 17e, suite à un sac poubelle volant. « Roger », qui pilote le pace car, n’aura aucune Penske dans ses rétroviseurs. Consternation !
Maigre consolation : le rival Chip Ganassi patauge tout autant. Scott Dixon, le meilleur élément, pointe au 13e rang. Déception aussi chez les « rookies ». Si Alexander Rossi (Andretti) est un probant 11e, Max Chilton (Ganassi) est 22e, Matthew Brabham (KV), 27e et Spencer Pigot (Rahal), 29e. Pas de miracle non plus pour les sans volant fixe : Sage Karam (Dreyer & Reinbold) est 23e, Pippa Mann (Dale Coyne), 25e et Stefan Wilson (KV), 30e. Ce n’est pas comme cela qu’ils convaincront un patron d’écurie de leur donner une deuxième chance…
Plus globalement, ces centième 500 miles d’Indianapolis sont un petit succès, avec 33 engagés. Donc aucun éliminé à l’issue des qualifications. Alex Tagliani (Foyt) a été victime d’un gros crash et il devrait se faire remplacer. Il n’y a même pas eu de rumeur un peu folle…

Indycar 3

Crédits photos : Honda (photos 1 et 2) et GM (photos 3 et 4.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz