Accueil F1 Grand Prix de Monaco Historique 2016: En piste !

Grand Prix de Monaco Historique 2016: En piste !

190
2
PARTAGER

Avec 232 voitures engagées datant de 1925 pour la plus ancienne à 1976 pour la plus récente, le plateau de ce dixième Grand Prix de Monaco historique était on ne peut plus diversifié cette année. 72 marques de 20 nationalités différentes se sont affrontées en piste réparties dans 6 séries distinctes.

La série B, accueillant des F1 et F2 d’avant 1961, a vu la victoire du Britannique Tony Wood sur une TEC-MES F415 de 1959. L’Histoire de cette F1 est plutôt singulière puisqu’il s’agit d’une version allegée de la Maserati 250 F engagée au Grand Prix des Etats-Unis 1959. Ce sera sa seule apparition en piste.

La Jaguar Type C de 1952 que Chris Ward a mené à la victoire dans la série C (Voitures des sport de 1952 à 1955) est beaucoup plus illustre. Il s’agit d’un des 53 exemplaires de ce modèle emblématique de la firme de Coventry dont deux se sont imposés lors des 24 heures du Mans 1951 et 1953.

Formule Junior

Le plateau des Formule Junior (1958-1960) était de loin le plus fourni avec pas moins de 48 concurrents parmi lesquels Jonathon Hugues est sorti vainqueur sur une Lola MK2 de 1960. Il s’agissait du retour de cette série après plusieurs années d’absence en Principauté. La Formule Junior était une catégorie située en-dessous des F1 et F2 que l’on pourrait comparer à la F3 actuelle.

Lotus 25

En série E (F1 1500 cm3 de 1961 à 1965) Andy Middlehurst s’est imposé au volant d’une Lotus 25 Climax. Ce modèle conçu par Colin Chapman a participé à 50 Grand Prix entre 1962 et 1967. Son palmarès de 13 victoires et de 2 titres de champion du monde, elle le doit au seul Jim Clark, la légende de cette époque.

McLaren M19

La McLaren M19A de Stewart Hall qui a remporté la série F (F1 de 1966 à 1972) n’a pas connu le même succès lors de sa première saison en 1971. En proie à de multiples problèmes de fiabilité, Denny Hulme et Peter Gethin ne feront que de la figuration cette année-là. Ce modèle sera remplacé par la M23 en 1973 en n’ayant vaincu qu’un seul Grand Prix en 1972.

eNSIGN ALEX cAFFI

Enfin, dans la série G (F1 de 1973 à 1976), l’ex-pilote de F1 Alex Caffi a gagné au volant d’une Ensign N176. Cette monoplace de conception Britannique n’aura pas connu autant d’honneur lors de sa participation au championnat 1976. Pilotée par Chris Amon, elle signera son meilleur résultat en Espagne avec une cinquième place. Le Néo-Zélandais se retirera après le Grand Prix d’Allemagne suite au grave accident de Niki Lauda et sera remplacé par Jacky Ickx qui terminera la saison sans plus de succés.

Crédit photo: Pascal MICHEL pour Leblogauto

A lire également: Grand Prix de Monaco Historique 2016: Du beau monde

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Grand Prix de Monaco Historique 2016: En piste !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

On va enfin voir de belles voitures sur ce circuit !

(Et pas des auto-mitrailleuses, si on voit ce que je veux dire…)

alfa155
Invité

Ça doit être impressionnant à voir et à entendre, bien plus que les F1 modernes malheureusement.

wpDiscuz