Accueil Ecologie Dieselgate : Seoul a Nissan dans son viseur

Dieselgate : Seoul a Nissan dans son viseur

108
17
PARTAGER

Les autorités sud-coréennes ont indiqué que Nissan risquait une forte amende et l’obligation de rappeler les modèles Qashqai diesel après de fortes suspicions de manipulation des émissions. Nissan dément, mais sur fond de scandale Volkswagen désormais tout le monde est coupable.

Dernièrement Mitsubishi admettait avoir menti sur des tests et devait accepter que Nissan vienne à son secours via une prise de contrôle sous forme d’augmentation de capital et une prise de participation de 34%. Aujourd’hui c’est Nissan qui est sous le feux des projecteurs en provenance de la Corée du Sud.

Le Ministre sud-coréen de l’Environnement a déclaré être sûr que Nissan utilisait une partie de détection pour couper son système de réduction des émissions polluantes de son Qashqai. Si cela s’avérait, le ministère parle d’une amende d’environ 250 000 euros et une obligation de rappel des véhicules incriminés, soit 814 Qashqai. Au-delà du montant de l’amende ou du coût du rappel « symboliques », c’est surtout une nouvelle ombre jetée sur l’Alliance Renault-Nissan.

Ce qui est en cause c’est le système de dépollution qui a une fenêtre de fonctionnement dépendant de la température extérieure. En Corée, le système se coupe au-dessus de 35° et une fois ce dernier coupé, les émissions explosent alors. Du côté de Nissan, on dément employer un système illégal : « Nissan n’emploie pas et n’a jamais employé de dispositifs illégaux ou pour tricher dans n’importe quelle voiture que nous produisons ».

Nissan a 10 jours désormais pour présenter des contre-arguments et il semble que le constructeur va présenter les résultats des enquêtes européennes qui ont conclu qu’il n’y avait pas de système de triche dans les moteurs.

Le scandale des moteurs truqués de VW continuent de faire des vagues et nous devrions encore avoir des cas comme celui-là ou celui de Mitsubishi dans les prochaines semaines, voire mois qui viennent.

Source : Reuters, illustration : T. Emme/le blog auto

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Dieselgate : Seoul a Nissan dans son viseur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Uberalles
Invité

Selon le ministère, quand l’appareil de réduction des émissions était à l’arrêt, le niveau d’émissions du véhicule était équivalent, voire plus élevé, que celui des voitures Volkswagen équipés de systèmes de logiciel tricheur.

SAM
Invité
Alors ici il s’agit d’un dysfonctionnement du filtre ou du logiciel. 20 modèles ont déjà été testés dont les Hyundaï, les Kia et les Samsung-Motors en Corée. Ce qui est reproché aux 800 Nissan SUV concernés c’est de ne pas faire l’objet de rappels de la part du constructeur. Les autorités coréennes ont constaté la même chose sur le QM3 (notre Renault Captur) Samsung avait pris les devants en annonçant une campagne rappel et a donc jusqu’à la fin de l’année pour s’y conformer en Corée du Sud. En fait, il suffit de se renseigner avant de tout mélanger! En… Lire la suite >>
Tartine
Invité

250 000 euros !!! c’est du tout petit.

Les autorités américaines ont de condamné Hyundai et Kia à 100 millions de dollars d’amendes pour avoir minoré les chiffres de consommation.

La Corée, un pays qui n’a pas besoin d’argent.

klm
Invité

Dans ce cas a question a se poser n’est pas: quels groupes ont triché ?
Mais Quelle ont été les failles nécessaires a la crise des émissions.
Je ne dédouane pas renault nissan de ses responsabilité mais le scandale des émission a été causé en premier lieu par la tricherie volontaire de vw, les autres ont « juste » été pris dans le pot de confiture.

greg
Invité

« Je ne dédouane pas renault nissan de ses responsabilité « .. Hahaha 😀
Tu as le sens de l´humour 🙂

klm
Invité

Renault Nissan dois assumer pleinement ses responsabilités comme VWAG et Mitsubishi ainsi que ceux qui se feront prendre…………………….

Tartine
Invité

Qu’attends Bruxelles pour assommer Hyundai Kia d’une méga amende ( comme les USA ) pour avoir minoré les chiffres de consommation ?
Bruxelles doit se réveiller ….. rendre la monnaie de sa pièce à la Corée.

Corée du Sud:
Mars 2016: Renault Samsung (+ 70%) et Nissan (+ 30%)

Avril 2016 ventes de voitures en croissance de 4%
Hyundai ……. le leader: ( – 6% )
Renault Samsung (+22%)

wizz
Membre

Tu rêves….

http://www.contribuables.org/2014/05/europe-trop-de-normes-pas-assez-de-liberte/

Les vieillards (et non vieillards) à Bruxelles passent davantage leur temps pour pondre des lois à la con, au lieu d’harmoniser le social dans l’UE, ou à défendre l’UE face à certains pays (eux qui appliquent des taxes d’importation dissuasives alors que l’UE, c’est opération morte ouverte… Par exemple, voir l’article Bilan Afrique du Sud avril 2016, pour comprendre comment une Peugeot 308 coute si si si chère)

Espérer UE faire des représailles!!!!

amiral_sub
Invité

@Wizz : sauf que les « vieillards à Bruxelles » se heurtent à des états souverains qui n’ont que faire d’harmoniser le social et l’économie dans l’UE, donc le seul but est de tirer la couverture à soi. Et ça plait aux citoyens dont les intentions de votes nationalistes augmentent dans de nombreux pays en accusant Bruxelles de tous les maux.

greg
Invité

Sauf que l´affaire de la minoration des consos ne concernait que les USA, où la procédure d´homologation est laxiste (pas de controle et/ou d´organisme de certification, les constructeurs font cela tous seuls et les contrôles sont à postériori), et propice à ce genre de dérives.
Compare ce qui est comparable tartine.

Tartine
Invité

….. Sauf que l´affaire de la minoration des consos ne concernait que les USA, où la procédure d´homologation est laxiste …..
DONC ……. je cherche un rapport sur les sanctions de Bruxelles ( si c’est moins laxiste ) et s’il n’y en a pas Bruxelles plus laxiste …..

greg
Invité

Y a pas de rapport: Aux USA, ce sont les constructeurs qui homologuent eux-mêmes en interne, avec des vérifications à posteriori. Hyundai ne fut pas le seul à avoir cédé la tentation.
En Europe c´est un autre cycle d´homologation, et qui passe par un organisme certifié.
Donc il n´y a pas fraude en Europe puisque les deux cas de figure n´ont rien à voir….

greg
Invité

Autrement dit: la fraude à la consommation telle que constatée aux USA ne peut pas se produire ici….Les tests sont contrôlés lors de leur déroulement par l´organisme de certification. Un constructeur peut difficilement modifier les tests de son propre chef comme ce fut le cas aux USA.

amiral_sub
Invité

ici le constructeur modifie ses bagnoles pour passer haut la main les tests (pneus surgonflés, huile de vidange dans le carburant, alternateur débranché, ECU modifié, scotch sur les entres d’air, etc.)

greg
Invité

Moui, sauf que c´est légal, la règlementation date quand même de 1970…

akouel
Invité

plus de 250 000 européens travaillent pour Hyundai, ça doit les retarde? A moins que ça ne soit plutôt le lobby de l’automobile ^^

gianni
Invité
La Corée du Sud est le marché le plus protectionniste des pays développés. Bruxelles a fais un marché de dupes en signant l’accord de libre échange sans taxes douanières entre l’Europe et la Corée. La Corée est une économie basé sur le dumping, l’exploitation des travailleurs… on a vu comment le Japon a fini….. Quand aux 250 000 personnes qui travailleraient pour Hyundai et Kia, ce chiffre me semble exagéré, la productivité du coréen est de 60 véhicules par an et par travailleurs…. 600 000 coreenes soit 10 000 travailleurs, à cela on ajoute les sous traitants et les distributeurs…… Lire la suite >>
wpDiscuz