Accueil Droit routier Sécurité Routière : +8,4% en février

Sécurité Routière : +8,4% en février

89
14
PARTAGER
securite_routiere_background

L’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) vient de rendre publics les chiffres concernant le mois de février, mois marqué par deux accidents de cars.

259 personnes sont mortes sur la route au mois de février 2016 contre 239 en février 2015 soit une hausse de 8.4%. Cette hausse intervient après un mois de janvier en baisse. Les autres indicateurs augmentent eux aussi. Les accidents corporels grimpent de 6,5% à 3 899 en février 2016 contre 3 660 en février 2015, soit 239 accidents supplémentaires. Le nombre de blessés augmente de 4,3% à 4 817 contre 4 618 il y a un an (+199). Enfin les hospitalisations augmentent de 3,7% à 1 653 cas en février 2016, contre 1 594 en février 2015, soit 59 personnes hospitalisées de plus.

Plusieurs facteurs expliquent cette hausse qui était un peu attendue. Il y a déjà eu deux accidents de cars, Montflovin et Rochefort, dans lesquels 8 adolescents ont été tués. De plus en cette année bissextile, le mois comptait 1 jour de plus. En février, c’est en moyenne 8,5 personnes qui perdent la vie. Ces deux caractéristiques représentent l’essentiel de l’augmentation du mois de février. Point positif de ce bilan, sur les deux premiers mois de l’année, le nombre de tués reste en baisse de 1,6%, par rapport aux deux mêmes mois de 2015.

Source : ONISR, illustration : Sécurité Routière

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Sécurité Routière : +8,4% en février"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
xavier
Invité

les gens roulent beaucoup trop vite et ce surtout en zone urbaine ,il faut respecter les limitations de vitesse ,beaucoup trop de piétons et meme d’animaux se font écraser par des chauffards , levons le pied sinon ça sera de plus en plus de Stop, dos d’ane , feux rouges ….partout !

beniot9888
Invité

Iln’y a aucun autre facteur ? Réduisons la vitesse et tout ira bien ?

gigi4lm
Invité

Oui !
D’ailleurs en prenant le problème à la limite, si tout lr monde roule à 3 km/h, il y aura peut être des accidents mais je doute qu’il y en ai beaucoup de mortels. Et ce quel que soit l’état du réseau routier, des véhicules … et des conducteurs.
On ne peut pas en dire autant si tout le monde roule à 250 km/h.
Alors la vitesse n’est peut être pas la cause mais c’est LE facteur aggravant.

Bouet
Invité

Si on suit votre logique : on peut tous circuler à 4 grammes dans le sang ou avec une voiture sans frein à 3 km heure ? Donc si on loupe un virage en montagne et tombe dans le précipice à 3 km /h on ne Meurt pas ? Peut être une idée de film .

gigi4lm
Invité

Ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit ! Et je n’ai pas dit qu’il faut rouler avec 4 gr dans le sang. Cela dit, s’il ne reste à déplorer (ce serait toujours trop) que les conducteurs tombés dans un ravin en montagne à 3 km/h avec 4 gr dans le sang je crois que la liste des morts chaque mois serait anecdotique.
Ma « démonstration » certes par l’absurde tentait de démontrer qu’en baissant la vitesse on diminue les risques d’accidents graves. C’est pourtant évident mais manifestement pas pour tout le monde.

gigi4lm
Invité

Sans rien retirer à ce que j’ai écrit plus haut je suis globalement d’accord avec toi. Il est évident que la limitation de vitesse imposée à ses limites. Les avons nous atteintes? Je n’en sais rien, peut être. Après tout est problème de prise de conscience des dangers de la route en intégrant dans un coin de son cerveau (s’il est encore actif lorsque l’on a un volant un mains) qu’n levant le pied on réduit les risques et qu’entre celui qui roule trop vite et celui qui ne roule « pas assez vite » c’est au premier de s’adapter.

Membre

ça a déjà été tenté au cinéma : ça s’appelait alors … Highlander

Membre

argument hasardeux que de se dire qu’on peut régler le problème en ne s’occupant que des facteurs aggravant d’un accident et que s’occuper des facteurs déclenchant d’accident ne sert à rien. Petite analogie pour te faire comprendre la subtilité : c’est comme si on te disais que l’on te soignera la grippe saisonnière en ne s’occupant que d’un de ses symptôme tel la gastro. Cela ne marche pas

Nicolas
Invité

En même temps les gens roulent comme des sauvages en ville, pas étonnant que ce soit le premier lieu de mortalité, il y aurait énormément à faire pour sauver des vies.

Labradaauto
Invité
Comme la vidéo, la photo sont partout surtout sur le bord des routes, la métaphore me fait dire qu’il n’y a pas photo : « il faut apprendre aux gens à conduire!!! » et on le voit très bien en photos, et vidéos et pas rien que sur les tableaux statistiques. Les véhicules n’ont jamais permis autant de conneries sans qu’il ne se passe rien de grave: je résume : de graves fautes de conduites basiques sont visibles sur les vidéos car c’est le véhicule qui « fait le boulot ». Eh bien non ! il ne faut pas continuer de la sorte. Les… Lire la suite >>
beniot9888
Invité

Sinon, interdisons les voitures directement. Comme ça, mortalité zéro !

Membre

la periche va encore vociférer !

wpDiscuz