Accueil Citroën PSA Peugeot Citroën : remis sur de bons rails en 2015

PSA Peugeot Citroën : remis sur de bons rails en 2015

106
21
PARTAGER

Alors que l’avenir du groupe était fortement compromis il y a encore quelques années, PSA Peugeot Citroën semble sorti de l’ornière. Les plans Varin puis Tavares portent leurs fruits mais tout n’est pas encore fini.

Un rétablissement spectaculaire

Avec 56,3 milliards d’euros de Chiffre d’Affaire en 2015, PSA affiche une progression de 5,7%. A elle seule, la division automobile représente 37,5 milliards d’euros de CA mais la progression est un peu moins forte à 4% par rapport à 2014. PSA indique que la progression du CA de la division automobile est soutenu par la progression des ventes, des prix nets des véhicules avec des ventes orientées vers une hausse du niveau de gamme.

En Résultat Net Opérationnel Courant, ce sont 2,2 milliards d’euros que déclare PSA par rapport à 1,8 l’an dernier. Viennent en déduction des frais de restructuration pour 757 millions d’euros de produits et charges opérationnels non courant, ainsi qu’un résultat financier négatif à -642 millions (en amélioration de 15% tout de même) soit 1,4 milliard d’euros et un résultat net positif à 1,2 milliard d’euros contre -555 millions d’euros en 2014.

En avance sur ses plans, PSA veut accélérer

Paramètre très important pour Carlos Tavares, le free cash flow (flux de trésorerie disponible) s’établit à 3,6 milliards d’euros. Le plan « Back in The Race » prévoyait 2 milliards d’euros de free cash flow et PSA est donc en avance sur ce point là. La marge opérationnelle est également en avance d’une année. Pour autant Tavares ne veut pas brûler les étapes et aucun dividende ne sera versé au titre de 2015. Un nouveau plan appelé « Push to pass » sera dévoilé en avril prochain. On reste dans l’imagerie de la course automobile chère au Président du Directoire.

Conscient des sacrifices qui ont été demandés aux salariés du groupe, et compte tenu des résultats exceptionnels de 2015, une prime d’intéressement allant de 1800 à 3500 euros sera versée à chaque salarié. « Nous avons réalisé notre plan dans un temps record grâce à la mobilisation de toute l’entreprise et de ses partenaires. Je salue cette victoire collective qui nous remet dans la course et qui démontre le potentiel de PSA. Dans un environnement international instable, l’agilité et l’excellence opérationnelle sont les clés du succès. Nous saurons nous appuyer sur ces forces dans l’exécution de notre prochain plan de croissance rentable » déclare Tavares.

Source et illustration : PSA

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "PSA Peugeot Citroën : remis sur de bons rails en 2015"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jean
Invité

Mouais, couper les couts et la R&D, c`est facile. Lancer de nouveaux modeles, une C5 et des DS luxueuses….ca va etre autre chose.

Kaizer Sauzée
Invité

Au royaume des râleurs, Jean le bon français jamais content.

SGL
Invité

Bah maintenant, ils vont pouvoir !
Les futures DS c’est normalement pour 2017, mais pour la C5… ça sera plutôt un SUV C5 Aircross, un 6008 avec des chevrons.
Faire des nouveaux modèles avec rien dans les caisses, n’était pas chose facile 😉

Membre

oui enfin, Jean, regarde un peu ailleurs, ils n’ont pas fait mieux. Ce qu’à fait Peugeot, tout les autres l’ont fait, c’est la « variable » la plus simple et la plus efficace pour tenter de pallier à cette crise dont on arrive pas à se débarrasser (et oui, bientôt 10 ans). Renault n’a relancer un plan produit d’envergure qu’avec la clio 4, avant ils étaient « comateux »

bzep
Invité

Effectivement, Renault a fait un gros boulot au niveau renouvellement produits, c’est indéniable. Aujourd’hui il manque à PSA un positionnement plus clair de Citroen dans le groupe ainsi que des nouveaux produits hdg chez DS. Je pense que seul la marque Peugeot tire le groupe aujourd’hui.

Membre

normal, au sein de PSA c’est toujours Peugeot qui a été privilégié

SGL
Invité

Enfin messieurs !
Vous oubliez un peu vite le Citroën C4 Picasso, best-seller dans sa catégorie : 110.969 ex en Europe en 2015.
C’est l’un des piliers de PSA.

greg
Invité

Après oui, le résultat est indéniable et mérite respect&considération 🙂

Salva
Invité

Cela sent le dividende pur 2017…

Fred21
Invité

« Cela sent le dividende pur 2017… »
J’espère surtout pas… Quand tu sors d’une grippe, tu ne te promènes pas en maillot le lendemain. La convalescence de PSA oblige à investir et investir encore. L’actionnaire sera bien assez récompensé par la hausse naturelle de son action provenant justement en partie de l’investissement générateur d’avenir. Les cycles (études, commercialisation, construction, etc) d’un constructeur auto ne sont pas les mêmes que ceux d’un électronicien grand public.

bzep
Invité

Tout à fait, je pense que le choix de récompenser les salariés est juste. Il faut aussi mentionner les actionnaires de « longue haleine » autrement dit les vrais qui font confiance au redressement entamé (et donc: pas les boursiciteur) qui font confiance à PSA.

koko
Invité

Avec 56,3 milliards d’euros de Chiffre d’Affaire en 2015, PSA affiche une progression de 5,7%. A elle seule, la division automobile représente 37,5 milliards d’euros de CA

Pour information, quelles sont les autres divisions de PSA ?
(Banque ? Cycles ? Moulins à poivre ?)

Thierry
Invité

Oui merci pour les commentaires pointus. Ne pas oublier que le nouveau 3008 arrive et qu’il est sur un segment en plein développement et qu’il bénéficie de la bonne image du 3008 et de sa réussite commerciale. Pour ce qui est des investissements, il ne faut pas laisser de côté les excellents moteurs essence et le boîte auto (même si elle n’est de Peugeot).

SGL
Invité

Exact et bien vu @Thierry !
67.079 ex en Europe pour sa huitième année, et toujours une référence en matière de comportement routier.

wpDiscuz