Accueil Actualités Entreprise Chrysler 200 : l’arrêt de la production prolongé

Chrysler 200 : l’arrêt de la production prolongé

109
7
PARTAGER

Alors que le non remplacement de la berline est d’ores et déjà acté, hors de question d’accumuler les stocks quand celle-ci ne parvient pas à séduire sur le plan commercial. La conséquence d’une telle décision ne fait alors pas débat chez les dirigeants en interne.

Nouvel arrêt dans la production de la Chrysler 200 au sein des installations industrielles du complexe américain de Sterling Heights.

Ou plutôt décision a été prise, non confirmée officiellement par le groupe FCA, de prolonger l’interruption de la production dont on savait déjà qu’elle était stoppée depuis le 1er février dernier.

Selon une dépêche relayée par l’agence de presse Reuters, la pause quant à la production de la berline Chrysler 200 a ainsi été reconduite jusqu’au 4 avril prochain. Un premier calendrier qui pourrait encore s’allonger afin de continuer à ne pas engorger (désengorger dans le cas présent) les stocks.

A titre indicatif, en février dernier, les ventes de la berline avaient chuté de plus de moitié (56 %) par rapport à période analogue en 2015 ne s’écoulant qu’à quelques 6 600 petits exemplaires seulement.

Source : Reuters.

Crédit illustration : Chrysler.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Chrysler 200 : l’arrêt de la production prolongé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

j’ai l’impression qu’elle ne manquera pas à grand monde

Allegra
Invité

Alors que Toyota arrive à vendre plus de 400 000 Camry aux États-Unis, Chrysler peine à écouler 170 000 exemplaires de sa 200… En fait, c’est surtout parce qu’ils ne savent pas faire de berlines dignes de ce nom qu’ils vont arrêter les frais. Espérons quand même pour Chrysler qu’ils soient davantage performants en faisant un SUV.

karuk
Invité

Comment le groupe FCA a pu se planté a ce point pour la 200 .
Je pense que sa ligne manque de dynamisme et qu’elle fait un peu trop asiatique !!!!

François
Invité

Le problème est que sa ligne est justement trop dynamique, ce qui gêne l’accessibilité à l’arrière, en tout cas, c’est l’explication fournie par Marchionne.

Membre

Juste une dérobade pour sauver le soldat Sergio. Ceci dit, il pourrait très bien garder cette excuse pour la Giulia, vu que pour cette Alfa l’accessibilité à l’arrière semble encore pire

Financier73
Invité
En fait, la Chrysler 200 n’est pas un échec du point de vue strictement commercial mais du point de vue de la « nature » des ventes. De Janvier 2011 à Février 2016, 641,992 exemplaires de Chrysler 200 ont été vendus dont une grande partie aux loueurs qui, phénomène bien connu en Europe, achètent avec des remises impossibles et revendent à prix bradés au bout de 6 mois. La valeur de la voiture du particulier lambda se trouve fortement influencée. En 2015, Marchionne avait envisagé de délocaliser la fabrication au Mexique, ce qui aurait permis de réaliser une marge correcte pour financer… Lire la suite >>
Ami204
Invité

Esthétiquement, on ne peut rien lui reprocher, ou pas plus que les japonaises.
Le mal vient, je crois, des réputations qui ont la vie dure :
la fiabilité des familiales US serait mauvaise alors que
celle des japonaises serait excellente.

wpDiscuz