Accueil F1 Stuart Howatson, le faux-directeur informatique de Mercedes F1

Stuart Howatson, le faux-directeur informatique de Mercedes F1

165
2
PARTAGER

Arrêt aux stands pour Stuart Howatson. Le faux-directeur informatique de Mercedes F1 a été jugé coupable d’escroquerie. Et ce n’était pas son coup d’essai…

Stuart Howatson est un livreur anglais. Ennui d’une vie trop monotone ? Mythomanie compulsive ? Troubles psychiatrique ? A chacun de ses amis, il donne une profession différente (pompier, officier de l’armée, dresseur de chiens policier…) et il collectionne les uniformes de police.
En 2006, Subaru UK lance la WRX STI RB 320. C’est une série limitée en hommage à Richard Burns. En tant qu’acheteur, Howatson est invité à la présentation. Sur place, il prétend être responsable des flottes pour la police de Londres (alias « Met ».) Subaru UK a l’habitude de vendre des WRX STI à la police britannique. Howatson est traité avec respect durant la journée. Et lorsque l’importateur effectue un run en hommage à son ex-pilote, Howatson est en tête du cortège, dans une voiture prêtée par Subaru UK !
Il commence à bien maitriser son personnage de policier. Habillé en « bobby », il effectue un speech dans une maternelle. En 2008, il se marie et prétend qu’il est officier supérieur de la Met. Puis, il part en lune de miel en Espagne, faisant des chèques en bois. Sa luxueuse villa lui plait tant qu’à la fin du séjour, il dit au propriétaire qu’il va l’acheter avec la caisse noire de la Met ! Grave erreur : le loueur le dénonce illico presto à son supposé employeur. La police des polices mène l’enquête, pensant tenir une grave affaire de corruption… Avant de découvrir qu’Howatson n’est même pas un des siens !

Condamné deux ans en 2010, Howatson est libéré en 2011 pour bonne conduite. Il s’empresse d’enfiler un uniforme Mercedes F1 et prétend être recruteur pour l’écurie. Il distribue des cartes de « Stratos Logistic », sa fumeuse société de conseil et organise des entretiens d’embauche. Les forums Subaru (qui l’adorent depuis sa prestation avec la RB 320) donnent l’alerte. En vain.
A l’été 2014, il réapparait dans le Warwickshire et le Worcestershire. Cette fois, il se dit directeur informatique de Mercedes F1. Il rencontre des fournisseurs de matériel et de logiciels dans de luxueux hôtels. L’écurie reçoit les factures des hôtels et elle prévient la police.
Nouveau retour à la case prison pour Howatson, qui plaide le dédoublement de personnalité. Ca n’a pas convaincu les jurés, qui viennent de le condamner.

Crédit photo : Mercedes F1

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Stuart Howatson, le faux-directeur informatique de Mercedes F1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Il commence a avoir un dossier chargé le gars !!

Membre

Il n’est pas président ou ministre en France ?

wpDiscuz