Accueil Général Retromobile 2016 live : Mercedes, les cheveux dans le vent

Retromobile 2016 live : Mercedes, les cheveux dans le vent

267
1
PARTAGER

Pour beaucoup, Mercedes était l’un des symboles du luxe automobile, même au sortir de la guerre. A Retromobile 2016, quelques modèles cabriolets emblématiques sont lascivement installés pour le plaisir des yeux.

La Mercedes 300 Sc Roadster (W188) était le haut du panier chez Mercedes. Equivalent d’une classe S toute option aujourd’hui, cet exemplaire d’après 1955 est une phase 2 du modèle. Son moteur est passé à l’injection et le 6 en ligne développe 175 chevaux au lieu de 150 pour la 300 S (la première phase). Esthétiquement, seules 2 barrettes chromée de chaque côté du long capot distinguent une S d’une Sc. 141 Roadster de la première phase seront construits, mais seulement 53 le seront pour cette version injectée, en faisant un modèle rare.

La Mercedes W111 marque un premier tournant pour le constructeur allemand. Les lignes se tendent par rapport aux 300 S mais on conserve tout de même la grille de calandre imposante. La berline W111 sort en 1961 et il faut attendre 8 années pour découvrir la version cabriolet. Cet exemplaire 280 SE 3.5 de 1970 adopte évidemment le V8 de 3,5 litres et ses 200 chevaux et proposait pour l’époque le summum du luxe tel que la boîte automatique, direction assistée, climatisation, les vitres électriques, etc. Très exclusif (par son prix également) il s’écoulera tout de même à 1 232 exemplaires en à peine 2 années de commercialisation.

Comment parler des cabriolets Mercedes sans évoquer la 280 SL « Pagode ». Signée Paul Bracq, la ligne est bien plus sage que les autres productions étoilées. Mais techniquement c’est également un bond en avant pour Mercedes avec une sécurité passive jamais vue jusqu’à présent et voulue par l’ingénieur autrichien Béla Barényi. Présentée ici sans son célèbre hard-top incurvé qui lui conféra le surnom de pagode, cet exemplaire est l’un des 23 885 produits. Avec des performances toujours honorables (V6 2,8 l de 170 ch pour 1 300 kg) elle a une belle cote d’amour.

Quand on parle à quelqu’un de la Mercedes 300 SL, tout de suite des images de portes papillon lui viennent. Mais si le coupé avec les fameuses porte « gullwing » a été produit durant 2 années, c’est ici le roadster et ses 6 années de production qui nous intéresse. Côté ligne, le roadster emprunte tout ou presque à la version coupé. Ailes galbées, face avant et arrière reconnaissables, capot à double bosselage, tout y est, à part peut-être les phares qui de ronds sur le coupé passent à oblongs sur le roadster (des versions avec cache chromé redonnant l’apparence du phare rond existent aussi). 1858 exemplaires du roadster trouveront preneur.

Crédit photo : le blog auto

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Retromobile 2016 live : Mercedes, les cheveux dans le vent"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Panama
Invité

Ah la 300sc est …. sublissime !

wpDiscuz