Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 5 de 2016

Résultats et brèves des autres disciplines pour la semaine 5 de 2016

127
0
PARTAGER

Encore un gros week-end. La Toyota Racing Series passe le cap de la mi-saison, la FG 1000 entame la deuxième moitié de saison, quant à la MRF 2000, elle baisse le rideau.

Toyota Racing Series

Troisième manche de Toyota Racing Series, à Hamptons Down. Lando Norris (M2) poursuit son invincibilité aux essais.

TRS 1

Au feu vert, Norris s’envole. Jehan Daruvala (M2) est bien le seul qui arrive à le suivre. 3e sur la grille, Zhou Guan Yu (M2) commet une erreur et Pedro Piquet (M2) en profite pour passer 3e. Exceptionnellement, il n’y a pas de voiture de sécurité.

En démonstration, Norris s’impose devant Daruvala et Piquet.

TRS 2

Antoni Ptak (Giles) est en pole. Néanmoins, c’est Zhou qui se présente en 1er à la chicane. Nicolas Dapero (Giles) est aux fraises et le safety-car intervient.
A la reprise, Norris -dans un rare pétage de plomb- effectue un strike sur Artem Markelov (M2) et James Munro (Giles.) Nouveau safety-car.
Avec tout cela, le peloton est éclairci. Brandon Leitch (Victory) se voit beau, mais Zhou contrôle son avance. Piquet, également opportuniste, passe 3e.

Zhou devient le premier Chinois à s’imposer en TRS. Leitch et Piquet l’accompagnent sur l’estrade.

TRS 3

Norris aurait du être en pole pour la course 3. Mais il est pénalisé suite à sa bévue de la course 2.

Piquet hérite de la pole et le Brésilien en profite. Derrière, Munro met Daruvala sous pression. L’Indien commet une erreur et voilà le « Kiwi » 2e. Julian Hanses (Victory) sort et entraine un drapeau rouge.
A la reprise, Piquet contient son rival.

Piquet, Munro et Daruvala forment donc le tiercé de la course 3.

TRS 4

Malgré sa panne de cerveau de la course 2, Norris fait le break. Avec 518 points, il est un solide leader. Piquet, l’homme du week-end, passe 2e à 466 points. Daruvala monte au 3e rang, à 463 points.

TRS 5

MRF 2000

Comme chaque année, la MRF 2000 se termine à Chennai. Mick Schumacher est la vedette américaine du meeting. Enzo Bortoleto, à pied depuis un an, vient pour s’échauffer avant la F4 BRDC.

Seul gros bras présent sur l’ensemble de la saison, Pietro Fittipaldi est quasi-assuré du sacre. Le Brésilien tient à faire preuve de panache, en décrochant la pole.

MRF 2

D’emblée, le Brésilien est sur orbite. Harri Newey le suit tant bien que mal. Alessio Picariello double Tatiana Calderòn et Schumacher, pointant 3e. L’Allemand se dédouble en vue de l’arrivée.

Fittipaldi, Newey et Schumacher passent donc dans cet ordre devant le starter. Ce sont d’ailleurs les premiers podiums en MRF 2000 des deux « fils de ».

MRF 3

L’après-midi, Tarun Reddy profite de sa pole. Picariello le suit comme son ombre, devant le Schu-schu du public et « Tata Calde ». Puis tout bascule : l’Indien et le Belge se neutralisent, l’Allemand et la Colombienne les imitent peu après. 5e, Nikita Troitsky se retrouve en tête et il n’a qu’à dérouler.

Troitsky s’impose donc. Newey et Nerses Isaakyan l’encadrent sur le podium.

MRF 6

Fittipaldi est en pole pour la course 3. Il contient sans mal Newey, tandis que Troitsky fait de même avec Calderòn. Derrière, Bortoleto et Isaakyan s’accrochent et le safety-car intervient.
Newey profite du regroupement pour mettre Fittipaldi sous pression. En vain.

Avec ce second succès, Fittipaldi est officiellement sacré champion 2015-2016. Newey et Troitsky complètent le podium.

MRF 1

Lors de la finale, Picariello profite de sa pole pour faire la course au large. Schumacher, 2e, est trop occupé avec Calderòn pour le rattraper. Fittipaldi, déjà sacré, semble avoir oublié qu’il y a une course 4. Il suit sans conviction Troitsky. Le Russe commet une erreur et le Brésilien reçoit la 4e place sur un plateau d’argent.

Picariello, Schumacher et Calderòn forment le dernier tiercé de la MRF 2000 2015-2016.

MRF 4

Avec 244 points, Fittipaldi succède à Toby Sowery. De quoi se motiver avant la F 3.5 V8. Ensuite, c’est la prime de présence. Anonyme en F3, Calderòn est vice-championne, avec 199 points. Troitsky, 3e à 191 points, empêche Picariello de monter sur le podium final. Ah, si le Belge était venu à la manche d’ouverture, nul doute que le classement aurait été différent… La déception, c’est Reddy, 7e (avec 74 points) : les Indiens font de la figuration dans un championnat créé à l’origine pour eux.

MRF 5

FG 1000

Quatrième meeting de la saison pour la Formula Gulf, qui retrouve Dubaï. L’Azéri Gulhuseyn Abdullayev, un temps surveillé par Red Bull, remplace Abdallah Beshara.

Comme d’habitude, Cato Poulsen est en pole.

FG 1000 2

Le Danois, leader du classement, roule le coude à la portière. Mashhur Bal Hejaila est un 2e sans conviction. Le nouveau venu Abdullayev tient le 3e rang. Omar Gazzaz tente de l’intimider, mais c’est le Saoudien qui part à la faute. Giulio Peroni hérite de la 4e place, avant que Gazzaz -revenu en piste- ne reprenne son bien.

Poulsen s’impose donc devant Bal Hejaila et le nouveau venu « Quka ».

Au départ de la course 2, quatre des cinq voitures sont cote à cote. Seul Peroni reste en retrait. Forcément, ça ne passe pas et les courses de Poulsen et de Bal Hejaila sont terminées. Gazzaz est en tête et il croit à son heure de gloire. C’est sans compter sur l’invité Azéri, qui vire en tête et contrôle son avance.

« Quka » s’impose devant Gazzaz. Peroni, dernier survivant, est donc 3e.

FG 1000 1

ADAC F4

2015 fut une année « sans » pour les jeunes filles. Dans les différents championnats de F4, elles furent invisible. Sophia Floersch aurait du faire de l’ADAC F4. Mais la discipline a relevé son âge minimum de 14 ans à 15 ans. Du coup, elle a fait de la Ginetta Cup, récoltant deux victoires. A 15 ans révolus, elle peut enfin s’inscrire et elle signe avec Motopark. Sera-t-elle « la » femme tant attendue ?

Adac F4

F4 MSA

Après s’être échauffé en MRF 2000, Max Fewtrell va faire la F4 MSA 2016. Le jeune Anglais vient en effet de parapher un contrat chez Carlin. Il rejoindra Devlin DeFrancesco et le redoublant James Pull.

F4 MSA

Clio Cup UK

Retour à la case départ pour Mike Bushell. Champion de Clio Cup UK 2014, il a enchainé par une saison de BTCC. Mais faute de budget pour poursuivre, il redescend en Clio Cup UK.

Bushell champ

Crédits photos : MRF (photos 1 et 7 à 12), Toyota Racing Series (photos 2 à 6), GulfSport (photos 13 et 14), Sophia Floersch (photo 15), MSA Formula (photo 16) et Renault Sport UK (photo 17.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz