Accueil Ecologie Mercedes pris également la main dans le pot de NOx ?

Mercedes pris également la main dans le pot de NOx ?

114
22
PARTAGER
Mercedes-Benz E 220 BlueTEC, BlueEFFICIENCY Edition, (W212) 2013, Lack: Diamantsilber metallic

Mercedes a déjà été entendu par la commission technique chargée en France de procéder à des tests « conduite réelle » lançant des rumeurs de dépassement des seuils autorisés en matière de polluants. Aujourd’hui plusieurs sources indiquent que Mercedes serait dans le collimateur des autorités hollandaises.

Là encore ce sont les émissions de certains modèles diesel étoilés qui sont au centre des débats. Rappelons que pour le moment les véhicules testés par la commission indépendantes respectent scrupuleusement l’homologation selon le cycle NEDC (la seule légale) mais que dès que l’on sort des clous, certains voient leur fonctionnement très dégradé et les émissions de NOx (surtout) s’envoler.

Même la technologie avec adjonction d’urée a ses limites

Ici c’est la Classe C220 TDi BlueTec qui serait visée. Une BlueTec ! Celle-là même qui avec sa technologie à base d’urée est censée réduire les émissions d’oxydes d’azote (les fameux NOx). Le TNO (organisme officiel du contrôle technique aux Pays-Bas équivalent à l’UTAC-CERAM en France) a visiblement trouvé des émissions 40 fois supérieures à la norme Euro6. Une télévision hollandaise qui a eu connaissance de ces résultats a tenu à avoir l’avis de Daimler qui pointe du doigt un test dans un environnement particulier.

Le TNO aurait pratiqué son test par une température en dessous de 10°C. Or, faire fonctionner totalement la dépollution BlueTec à ces températures peut endommager le moteur selon Daimler. Comme l’y autorise la législation, Mercedes protège donc son moteur en ne filtrant plus ou peu les NOx. C’est la même réglementation qui permet à Opel de protéger le moteur de son Zafira, pointé du doigt par une télévision belge et accusé de faire discrètement une mise à jour de l’électronique de certains moteurs.

Peut-on interdire ces véhicules ?

Pour le DUH (Deutschen Umwelthilfe an das Kraftfahrtbundesamt) organisme qui milite activement pour l’environnement, la Mercedes C220 TDi BlueTec doit tout simplement être interdite d’homologation par le KBA (Kraftfahrt-Bundesamt – organisme d’Etat qui homologue les véhicules). Tout le problème ici encore, c’est que les normes sont respectées et que par conséquent, le législateur ne peut pas interdire de facto un véhicule puisqu’il respecte les normes que ce législateur a lui-même laissé en place bien trop longtemps.

Une solution pourrait être que chaque pays rédige une loi interdisant les centres-villes aux véhicules dépassant un certain seuil selon une nouvelle procédure de test, mais tout cela prend du temps, de l’argent, alors qu’il eut été tellement plus simple de mettre d’ores et déjà en place le nouveau cycle d’homologation WLTP qui se veut plus proche de la conduite réelle. Ce cycle doit entrer en vigueur en 2017, mais en ce moment même, l’Europe discute pour un assouplissement des limites de rejets sous ce nouveau cycle WLTP.

Quand le législateur n’impose pas de règles claires et strictes, on en arrive à cette situation où le seul constructeur pris jusqu’à présent la main dans le sac à tricher avec un logiciel (totalement interdit par la loi) entretient (ou laisse entretenir) à dessein le flou et se « régale » de voir d’autres constructeurs mis à l’index à leur tour  – mais rappelons-le à toute fin utile via des cycles de test qui ne sont pas ceux de l’homologation. Le flou profite évidemment à VW qui tente de discrètement se cacher dans toute cette agitation.

Source : Forbes, der Spiegel, illustration : Mercedes

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Mercedes pris également la main dans le pot de NOx ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
LS
Invité

Et bien sûr dans cette histoire, celui qui en ressortira le plus abimé sera….Renault.
Un peu comme pour les problème fiabilité au début des années 2000. Renault se traine encore la mauvaise réputation. Alors que pour Mercedes, qui a eu autant de problème, tout le monde a bizarrement oublié.

crash71100
Invité

Non, il y aura peu d’impact, les médias ont juste parlé de Renault pendent 1 semaines et c’était fini. Tous le monde va oublier dans 3 semaines

SGL
Invité

Pas si sûr @ crash71100 !
@LS peut avoir, malheureusement, raison.
L’histoire tente de le prouver, au début des années 2000, effectivement, nombres de Mercedes étaient défaillantes et irréparables comme les premières Laguna 2.
Pourtant, tout le monde, se rappelle des problèmes des Renault, mille fois moins pour Mercedes. 😉

zeboss
Invité

on ne prête qu’aux riches…

Invité

Ce qui m’étonne le plus c’est que jusqu’à maintenant,à ma connaissance,aucun des nombreux trolls si critiques envers Fiat,Alfa,Lancia n’a trouvé de matière à dénigrer et accuser de triche,le constructeur à l’origine et inventeur de la technique common rail,qui équipe la quasi totalité des moteurs Diesel actuels.
Est ce que ils seraient si parfaits ou personne n’a pensé à les contrôler?

greg
Invité

Ce à quoi on va de répondre que l’invention en elle-même du common rail est dûe à un institut suisse, et que c’est orgnanisme est-allemand qui a mis sur route le premier prototype de moteur common rail dans un camion militaire.
Fiat a repris le principe, pour l’appliquer à un véhicule particulier civil, mais l’industrialisée a été confiée à Bosch.
Moralité, ils vont te dire qu’en fait c’est la faute des vilains (suisses)allemands 😀

Invité

Merci pour l’info,mais cela n’éclaire pas ma lanterne quant au silence de tous les détracteurs de voitures italiennes?

beniot9888
Invité

Peut être que les tests sont fait en priorité sur les véhicules qui se vendent ? Donc à part la Fiat 500 (et dérivés), il ne devrait pas y avoir beaucoup d’italiennes testées…

René
Invité

…tous pourris, on le dit depuis le début!

Woof
Invité

Au train où ça va… bientôt les instances trouveront que le même le piéton est polluant…

zeboss
Invité

Emission de méthane en marchant ! oui mossieur….

zeboss
Invité

CONCLUSIONS PARTIELLES et temporaires : le tricheur patenté auto-labélisé L’AUTO va finir par apparaitre comme une victime collatérale des règlements, tous les autres comme d’infâmes escrocs aux royaume du tous pourris ! Et PSA qui semble s’en sortir bien mieux, avec le SCR + additif aura finalement perdu pas loin de 500€ par auto vendue pour ne pas récolter grand chose au final…
Ce qui valide une fois de plus que pour gagner il faut tricher et ne pas être pris la main dans le sac…………………………………………..
trop tôt.

wpDiscuz