Accueil Ford Genève 2016 : Ford Kuga

Genève 2016 : Ford Kuga

324
6
PARTAGER

Intégrant la troisième génération du système Ford SYNC, le tout nouveau Kuga a fait ses débuts au Mobile World Congress, avant d’apparaître dans le monde automobile au salon de Genève début mars.

Découvert en novembre dernier, le nouveau Ford Escape arrive donc en Europe sous les traits du nouveau Ford Kuga. Un restylage qui vient accorder le visage du SUV avec les derniers modèles Ford, y compris sa calandre trapézoïdale. Si l’avant a tendance à s’affirmer, l’arrière adopte en revanche des feux plus massifs. Ce qui a aussi pour effet d’élargir la zone centrale du hayon, et donc donner l’impression d’un véhicule plus large.

A l’intérieur, l’arrivée du nouveau SYNC3 a pour effet de réduire le nombre de boutons. Toute la zone centrale est réaménagée, y compris en partie basse avec l’intégration d’un frein de parking électrique. SYNC3 gagne un écran capacitif de 8 pouces, une ergonomie revue, une commande vocale plus intuitive, ainsi qu’une compatibilité Android Auto / Apple Carplay.

Le Kuga révise lui aussi son offre d’aides à la conduite : Active City Stop fonctionnant jsuqu’à 50 km/h, stationnement semi-automatisé Park Assist assurant le stationnement en créneau et en bataille (marche arrière), ainsi que la sortie de créneau, alerte de trafic en marche arrière et un système MyKey aux fonctions revues.

Au chapitre des moteurs, la principale évolution concerne le remplacement du 2.0 TDCI de 120 ch par un bloc 1.5 de même puissance. Ce qui lui permet d’annoncer des émissions de CO2 à partir de 115 g/km contre 122 g/km. Le 2.0 reste disponible dans sa version 150 ch en 2 roues motrices (boîte manuelle) ou 4 roues motrices (boîte manuelle ou double embrayage), mais aussi en 180 ch (4 roues motrices avec boîte manuelle ou double-embrayage).

Côté essence, le nouveau SUV est proposé avec le moteur 1,5 litre EcoBoost dans ses versions 120 ch ou 150 ch 4X2 affichant une consommation moyenne de 6,2 l/100 km et des émissions de CO2 de 143 g/km, puis dans une déclinaison 182 ch iAWD promettant une consommation de 7,4 l / 100 km en cycle mixte et des émissions de CO2 de 171 g/km.

Les niveaux de puissance en essence se calquent sur le diesel avec le 1.5 Ecoboost de 120 ou 150 ch (2 roues motrices) ou 182 ch (4 roues motrices), uniquement en boîte manuelle.

Source : Ford

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Genève 2016 : Ford Kuga"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Pas vilain, ça lui va bien

Membre

Et dire que le premier kuga était une belle réussite …

SGL
Invité

Oui, au final le Kuga devient d’une triste banalité comme le gros SUV d’une marque qui commence par V et qui se termine par W 😉 😀

alfa155
Invité

J’avoue, aussi banal et insipide qu’une Kiakia.
En plus que des moteurs bas de gamme pour le mouvoir, du coup sans le 5 cylindres sera-t-il encore commercialisé chez les petits suisses ?

Le Grand Charles
Invité

Toujours aussi tarabiscoté à l’arrière. Dommage, surtout quand on se rappelle les premiers Escape dessiné par un certain Laurens.
Vivement l’arrivée du Edge autrement plus sobre.

SGL
Invité

Le design de la planche de bord fait suranné 😯

wpDiscuz