Accueil F1 F1 2016 : Voilà la Ferrari SF16-H

F1 2016 : Voilà la Ferrari SF16-H

218
5
PARTAGER

La Scuderia Ferrari vient de dévoiler la monoplace qui défendra ses couleurs pour la saison 2016 de Formule 1. Très attendue, la livrée de la SF16-H fait appel au passé et à ses origines italiennes.

La livrée de la voiture reste principalement rouge mais la prise d’air et le capot moteur se parent de blanc comme sur les Ferrari de la fin des années 70. Le drapeau tricolore italien est disposé un peu partout. Mais c’est surtout côté modifications que cette Ferrari est intéressante. Le museau tout d’abord ; Ferrari passe enfin au museau court (très court même) après avoir exploré la voie du museau long l’an dernier (et de « l’aspirateur » en 2014). La Ferrari y perd sans doute en « beauté » sur cette partie mais y gagne un flux aéro sans doute bien plus important (cf. détail #4).

Les suspensions avant sont également changées. De 2012 à 2015, Ferrari avait un système dit « à tirant » (ou pull rod) tandis que les autres écuries utilisaient un système à poussant (push rod). Ferrari passe au push rod plus constant dans les réglages mais avec un centre de gravité plus haut et une taille un peu moins compacte. Les flancs sont très creusés dans leur partie basse et dégagent un « tunnel » important vers le centre de l’aileron arrière (cf. détail #3). Ferrari aurait remonté une partie des éléments arrières (boîte de vitesse, etc.) pour dégager tout cette partie.

Le capot possède un « bat wing » que désormais pratiquement toutes les écuries ont mais fait une « vague » (cf. détail #1). La prise d’air quant à elle abandonne la forme triangulaire pour une forme arrondie légèrement plus large. Maurizio Arrivabene, patron de l’écurie, ne fixe officiellement pas d’objectif : « Je n’ai pas d’objectif précis. Nous devons tout faire pour nous améliorer en permanence ».

Officieusement on sait que la Scuderia vise l’un des deux titres. Pour rappel, Ferrari n’a plus gagné le titre constructeur depuis 2008 et le titre pilote depuis 2007 avec Kimi Räikkönen. Les plus perspicaces noteront également les deux échappements de la soupape de décharge du turbo (wastegate) flanqués de part et d’autre de l’échappement principal (cf. détail #2). La monoplace devrait être en piste à Barcelone pour un déverminage dimanche et évidemment aux premiers essais d’intersaison lundi matin.

Illustration : Ferrari (modifié par le blog auto)

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "F1 2016 : Voilà la Ferrari SF16-H"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité

Vous avez bien fait de mettre « beauté » entre guillemets. La tyrannie de l’aérodynamisme donne des monstres.

Kaizer Sauzée
Invité

Mémé ! Mets ton manteau, on s’en retourne au bon vieux temps.
Y savent plus rien faire ces jeunes cons !

Verth.
Invité
Non, ce n’est pas la tyrannie de l’aérodynamisme, mais celle d’un règlement absurde qui enlaidit les voitures. Enfin, pour le museau, Ferrari/Williams même combat. Concernant la livrée, le rouge/blanc et noir de la déco, je l’ai déjà dit, c’est beurk et ce n’est pas Ferrari. Non plus les couleurs du drapeau italien de plus en plus présentes sur le museau comme si on ne le savait pas que les Ferrari sont italiennes. Elles sont italiennes et c’est même pour cela qu’elles étaient rouges, puisqu’en compétition automobile, la couleur de l’Italie, c’est le rouge ! Marchionne n’a pas inventé la culture,… Lire la suite >>
wpDiscuz