Accueil VW VW : le montant de l’amende US ne serait que pure spéculation selon...

VW : le montant de l’amende US ne serait que pure spéculation selon Müller

93
10
PARTAGER

Alors qu’une réunion du conseil de surveillance de Volkswagen est prévue mardi 19 janvier dans le cadre de l’enquête sur les moteurs truqués, le nouveau patron de VW, Matthias Müller, estime que le montant de l’amende qu’encourt le constructeur aux États-Unis n’est pas crédible, les chiffres énoncés relevant plus d’une « pure spéculation » qu’autre chose.

Dans un entretien accordé à la presse allemande, le dirigeant  a par ailleurs tenu à préciser que « les sanctions maximales dont on parle et qui pourraient se chiffrer en milliards de dollars » ne venaient ni de VW ni des autorités américaines qui ont annoncé le 4 janvier dernier leur intention de poursuivre en justice Volkswagen et ses filiales Audi et Porsche pour « violations » des lois américaines anti-pollution.

Le ministère de la Justice et l’agence américaine de l’Environnement (EPA) demandent des dommages et intérêts pouvant s’élever à au moins 20 milliards de dollars et le remboursement de leurs frais de justice. Ils accusent le groupe d’avoir équipé 600 000 véhicules diesel d’un logiciel leur ayant permis de polluer « excessivement » sans que cela ne transparaisse, « trompant les consommateurs et affectant leur santé ».

Sources : AFP, presse allemande

Crédit Photo : VW

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "VW : le montant de l’amende US ne serait que pure spéculation selon Müller"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Ce n’est pas à un groupe industriel comme VW qu’on va apprendre la communication de crise MM les Américains 😉

Confucius
Invité

Au moins 20 milliards de dollars et le remboursement de leurs frais de justice, cela semble honnête, vu ce qu’a payé la BNP pour une autre affaire..

François
Invité
Le montant n’est ni une pure spéculation, ni ce que va payer VW mais ce qu’il risque au maximum. Maintenant, quiconque connaît la justice américaine, et ayant suivi les précédentes histoires de ce genre, sait comment celà va se finir. Dans les faits, il y aura un arragement à l’amiable entre le constructeur et les fédéraux et la raison en est simple, un procès qui irait à son terme durerait des années et coûteraiet bonbon à chacune des deux parties, sans compter que personne ne peut en connaître l’issue par avance. Maintenant, je ne parle que de la procédure engagée… Lire la suite >>
greg
Invité

Ce n’est pas une spéculation, mais bien un montant maximal qui se chiffrerait à environ 18 milliards.
Ce qui est pure spéculation, c’est de dire « au moins 20 milliard ». Parce que là ça repose vraiment sur rien.

smileu0041
Invité

Ils feraient mieux de se taire. Je connais deux banques françaises qui ont eu très mal avec les autorités américaines !

wpDiscuz