Accueil Actualités Entreprise Renault : perquisitions et soupçons de fraude, le titre plonge en bourse

Renault : perquisitions et soupçons de fraude, le titre plonge en bourse

227
71
PARTAGER

Renault est rattrapé par la rumeur. Dans le sillon du scandale du logiciel truqué de Volkswagen, le spectre d’une triche globale des constructeurs sur les émissions de polluants agite le Landernau automobile depuis des mois.

La CGT Lardy tracte l’information

Aujourd’hui c’est Renault qui est soumis à une forte pression boursière après avoir reconnu que des perquisitions de la répression des fraudes ont eu lieu sur plusieurs sites de production du losange. La CGT du site de Lardy dans l’Essonne précise même que des ordinateurs de plusieurs directeurs ont été saisis. La CGT toujours s’interroge publiquement sur une fraude au sein du constructeur. Ou comment un syndicat plombe son entreprise, obligeant Renault à une communication de crise.

« (…) la DGCCRF a décidé de faire procéder à un complément d’investigation sur pièce et sur site, qui a vocation à valider définitivement les premiers éléments d’analyse réalisés par la Commission technique indépendante. La DGCCRF s’est rendue au Siège social, au Centre Technique Renault de Lardy et au Technocentre de Guyancourt » explique un communiqué de Renault.

Aucun logiciel truqueur détecté

Par « éléments d’analyse », Renault parle des tests mis en place par le Ministère de l’Ecologie au travers de la « commission Royal » pour analyser une centaine de véhicules sur les émissions polluantes. 25 véhicules Renault devront être analysés. Renault ajoute : « (…) la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC), qui est, au titre du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie,  l’interlocuteur pilote de la Commission technique indépendante, considère que la procédure en cours ne mettrait pas en évidence la présence d’un logiciel truqueur équipant les véhicules Renault. »

Malgré ces démentis formels le titre Renault dévisse en bourse aujourd’hui ayant touché les 20% de baisse avant de se reprendre très légèrement. Cela entraîne dans son sillon le titre Peugeot Citroën SA à -9%. PSA de son côté indique ne pas avoir subi de perquisitions.

[Mise à jour : Le Ministère de l’Ecologie a tenu une conférence de presse ce soir pour indiquer qu’aucun logiciel n’avait été trouvé dans les véhicules Renault déjà testés par la commission indépendante. La Ministre entretient tout de même la confusion en parlant de dépassement d’émissions de polluants (CO2 et Oxydes d’Azote) pour deux marques étrangères ainsi que Renault, dépassements dus à un cycle d’homologation NEDC obsolète et qui ne reflète pas la réalité.]

Source : Renault, AFP, illustration : Renault

Poster un Commentaire

71 Commentaires sur "Renault : perquisitions et soupçons de fraude, le titre plonge en bourse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XX
Invité

Soupons et rumeurs …….

…..Ou comment un syndicat plombe son entreprise, obligeant Renault à une communication de crise…… aller sur BFM TV pour écouter voir les CGTistes réclamer des embauches …… en direct aujourd’hui.

Louis
Invité

Histoire assez surprenante car si triche il y a, la CGT n’a aucun intérêt à ce que cela se sache.
S’il n’y a rien, la CGT n’a aucun intérêt à faire plonger l’action même si on sait qu’elle va remonter de plus belle après.

Kaizer Sauzée
Invité

Faudrait pour çà que la CGT réfléchisse…

SAM
Invité

Oui d’autant plus que cela a été dit ici à plusieurs reprises … Renault a opté pour un système de recyclage des gaz qui le pénalise contrairement à PSA mais Renault a dit qu’il allait changé de système. Les deux autos qui dépassent les normes sont l’Espace et le Captur.

Je vous invite à lire cette article qui résume comment l’emballement médiatique a parfois des conséquences absurdes : Le feuilleton fou de la fausse affaire Renault
http://www.challenges.fr/challenges-soir/20160114.CHA3963/le-feuilleton-fou-de-la-fausse-affaire-renault.html

Rapier
Invité

Je ne sais pas ce que vaut la CGT dans sa globalité mais ayant eu recours à la maison syndicale de ma ville, je vous assure que sous leurs airs parfois bourus j’ai eu affaire à des gens bien intentionnés et réfléchis.

Carlos Ghost
Invité

Est-ce la GGT qui a informé la justice de possibles fraudes ?

WW a fraudé, alors pourquoi pas Renault etc. ?

Wait and see…

XX
Invité

Est ce la CGT qui informe les médias d’un contrôle comme il peut y en avoir dans toutes les entreprises ?

http://www.cgt-ccrf.net/spip.php?article2676

Mme Homobono directrice de la DGCCRF avec Benoit Hamon ( la gauche du PS )

http://www.economie.gouv.fr/files/bilandgccrf2012.png

Admin

Non, la CGT n’est pas dans la boucle, le communiqué de Renault précise que les perquisitions sont consécutives aux tests réalisés.
« La DGCCRF a décidé de faire procéder à un complément d’investigation sur pièce et sur site, qui a vocation à valider définitivement les premiers éléments d’analyse réalisés par la Commission technique indépendante. »

XX
Invité

Donc:
Renault est rattrapé par la rumeur. Dans le sillon du scandale du logiciel truqué de Volkswagen….. à interpréter comme on le veut puisque c’est un contrôle franco/français,…… que vient faire VW et Bosch?

La perquisition est la recherche d’éléments de preuve….. , donc la DGCCRF n’a rien ???

Chainet
Invité

Il serait d’ailleurs bien de mettre le lien vers le communiqué officiel de Renault: aucun doute révèle sur les premiers tests.
http://media.renault.com/global/fr-fr/renaultgroup/media/pressrelease.aspx?mediaid=74740&nodeid=-1

Chainet
Invité

Merci. Pas évident à trouver en fait

ly
Invité
En même temps, quand on en a des doutes et que l’afficher serait annoncer les perquisitions à venir, on ne va pas l’annoncer dans des résultats de tests préliminaires! Il ne faut pas non plus oublier que l’état est actionnaire et ce qu’il a à perdre. Bref, l’intérêt pour une DGCCRF utilisant son indépendance (et renvoyant un chien de sa chienne à un état qui l’a dépecé?) serait double à ne pas annoncer la couleur: Ne pas affecter la suite de l’enquête et éviter que l’état ne pèse pour la bloquer. Il n’y a donc aucune certitude à avoir, il… Lire la suite >>
blabla
Invité

D ailleurs on en est où de tous les tests promis par la mère Ségolène
On en entend plus parler…

Membre

la mère Ségolène a depuis fait un débriefing là dessus. Et au final, qu’apprends t-on de ces perquisitions ? Que seul VW a le logiciel truqueur, que toutes les marques ont des chiffres volontiers optimistes […] Bref, on apprend ce qu’on savait déjà !

crash71100
Invité

Cette perquisition a été demande surtout pour vérifier si il y a eu vrai fraude ou non étant donner les mauvaises résultat de l’Espace. Les allemands l’auraient déjà vu si il y avait vraiment un logiciel de truquage.

Louis
Invité

Oui, personne n’ayant pu incriminer l’Espace dont les emissions, bien que respectant les normes sont quand même importantes, on cherche ailleurs. Mais quoi ?
M’est d’avis que tout ça va retomber comme un soufflé.

SAM
Invité
Je suis d’accord avec vous d’autant que depuis l’affaire VW … C’est toujours Renault qu’on pointe du doigt pour une éventuelle contagion (sympa les allemands savent nous refourguer leurs problèmes à défaut de leurs bénéfices) ?!? Étrange! Je vois mal Carlos Ghosn affirmé que Renault est clean et faire le contraire … A moins que cela profite … Et bien ne profite pas au Monsieur et le pousse vers la sortie car à trop vouloir sortir l’Etat des décisions, il se retrouve avec un beau coup de bâton. C’est bizarre lui qui est prompt à « l’ouvrir », il ne sait pas… Lire la suite >>
Membre

erreur SAM : c’est VW et ses troupes (suivez mon regard) qui, depuis l’affaire VW pointe toujours du doigt Renault pour une éventuelle contagion pour faire diversion

Membre

Ah, Vincent semble être de retour avec un nouveau pseudo, il utilise un de ses liens favoris, celui de reporterre.net

philo
Invité

Prends la peine de t’informer STP

philo
Invité

Affirmation totalement fausse, il y a bien un problème avec Renault mais ce n’est pas le seul constructeur :

http://www.reporterre.net/Renault-Nissan-champion-d-Europe-de-la-pollution

Baby Bob
Invité

Le tropisme anti-syndical ici est lassant. La CGT n’avait aucun intérêt à dévoiler d’éventuelles fraudes, vu que les salariés seront le premiers à trinquer si les soupçons sont confirmés.

Par chez moi, on a eu une boite fraudeuse : les syndicats l’ont soutenue tant qu’ils ont pu.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/12/02/une-industrie-de-la-viande-faisandee_4532784_3232.html

Membre

Et la, les modos n’intervienne pas pour calmer le jeu comme ils étaient intervenus il y a quelques semaines face à ceux qui abusaient trop du terme « teut** » !

Fred21
Invité

@Thibaut: c’est écrit CGT 🙂

Membre

le terme équivalent est teunton, je croyais mon com explicite.

Membre

ce que je voulais dire et que le mois dernier (ou plus;, d’ailleurs), quand un internaute avait utilisé ce terme certains responsables étaient tout de suite monté au créneau pour condamner l’utilisation d’un terme péjoratif, et il y en a qui sont tout autant péjoratifs avec les syndicats et personne ne vient lui demander de se calmer !?!

wpDiscuz