Accueil Historique Monte-Carlo 1936 : un podium pour Škoda

Monte-Carlo 1936 : un podium pour Škoda

93
1
PARTAGER

Le 29 janvier 1936, une minuscule Škoda Popular franchit la ligne du rallye Monte-Carlo. L’ACM a du se contenter de noter son temps. Mais pour le constructeur Tchèque, c’était un authentique exploit.

Zdeněk Pohl est une gloire Tchèque. Il débute à deux roues et remporte le tout premier Golden Helmet of Pardubice, en 1929. Deux ans plus tard, il rachète la Bugatti avec laquelle un autre Tchèque s’est tué. Il écume Grand Prix et courses de cote avec.
Son heure de gloire, c’est le Monte Carlo 1936, son premier volant « usine ». Škoda lui attribue un ingénieur Jaroslav Hausman, qui joue les coéquipiers. Leur Popular est équipée d’un sèche-cheveux (comme chauffage d’appoint !) et de sièges inclinables (pour pouvoir dormir dedans.) Le chausseur Bata, qui cherche à se diversifier, leur fournit quatre pneus-neige (et des blousons en cuir.)

A l’époque, il y a plusieurs points de départ pour le Monte-Carlo. Škoda choisit Athènes. Le duo part par la route de Mladá Boleslav en direction de la capitale grecque. Puis c’est 3 852km de « vraie course » jusqu’à Monaco. L’épreuve privilégie avant tout la régularité. Malgré la neige, le duo arrive à bon port sans pénalité. Pohl termine 2e des moins de 1500cm3 et 20e du scratch. Un exploit pour le constructeur Tchèque.

Skoda Popular 1

Škoda, Pohl et Hausman remettent ça en 1937. Pour fêter son podium, le constructeur a créé une évolution plus profilée de la Popular, la Monte-Carlo. Elle dispose d’une boite semi-automatique, une première à Mladá Boleslav.

Hélas, en terminant 3e avec son Hillman, Maurice Gatsonides empêche les Tchèques de s’offrir un deuxième podium consécutif.

Skoda Popular 2

Peu après, Pohl se blesse grièvement au volant de la Bugatti. Il décide de raccrocher le casque. Il meurt en 1986 dans l’indifférence générale. La Popular est produite jusqu’en 1946. Mais les Octavia et Felicia en dérivent étroitement.

La retraite de Pohl est synonyme de retrait pour Škoda. Le constructeur réapparait néanmoins 40 ans plus tard en rallye, avec la 130 RS. Le point de départ d’une nouvelle aventure, qui se prolonge jusqu’à aujourd’hui (avec quelques éclipses) et la Fabia R5.

Rally Italia Sardegna 6267

Source :
Škoda

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Monte-Carlo 1936 : un podium pour Škoda"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Labradaauto
Invité

Beau clin d’oeil. Merci. Skoda possède un beau patrimoine de voitures sportives de bien avant la 130 RS qui a elle aussi fait qq exploits aux Mté Carlo. Il faut visiter les musées pour s’en rendre compte.

wpDiscuz