Accueil Fun Mercedes veut revenir en Iran

Mercedes veut revenir en Iran

244
1
PARTAGER

Maintenant que l’Iran redevient fréquentable, les constructeurs se bousculent au portillon. Et Mercedes Trucks de se rappeler qu’il a eu un partenaire iranien…

En 1966, Khawar Industrial Group émerge. Il entame la production du Mercedes « L-Series » (alias « capot court.) Ce poids-lourd est très réputé au Moyen-Orient, notamment dans la prospection pétrolière.

Il est ensuite accompagné par le LP 608/808. Ce porteur cubique est alors très moderne. Khawar est capable de produire ses camions de A à Z, y compris les moteurs. Les meilleures années, la production atteint 10 000 unités.

LP 608

Ensuite, il ne se passe pas grand chose. Avec la révolution islamique, Khawar est nationalisée. Le propriétaire tente d’obtenir des dédommagements, mais les tribunaux se déclarent incompétents. En 1999, Iran Khodro récupère l’entreprise, qui devient Iran Khodro Diesel (alias Ikco diesel ou IKD.) Suite à l’embargo, IKD se tourne vers Foton. Mais le L-Series et le LP sont toujours là et sans même un lifting !

2624

Aujourd’hui, Mercedes veut réinvestir dans IKD et dans Iran Diesel Engine Manufacturing (IDEM, la branche moteurs d’IKD.) Mammut, distributeur Mercedes Trucks et carrossier industriel de Dubaï fera parti du tour de table. Une lettre d’intention est signée. Le trio compte faire assembler des Actros et Axor en Iran. De plus, IKD se chargera de distribuer des Mitsubishi-Fuso.
La firme à l’étoile estime qu’il y a 200 000 poids-lourd bon pour la retraite au pays des ayatollahs. 50 000 devraient être remplacés à très court terme. Mercedes compte sur ses 50 ans de présence en Iran pour convaincre les acheteurs…

Axor1843En

Crédit photos : Ikco Diesel

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Mercedes veut revenir en Iran"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
xavier
Invité

ne manque plus que Michelin en Iran pour chausser Peugeot et Mercedes !

wpDiscuz