Accueil Actualités Entreprise Ford quitte le Japon et l’Indonésie

Ford quitte le Japon et l’Indonésie

119
5
PARTAGER

Les marchés asiatiques sont prometteurs. Mais s’y installer n’est pas aisé. Ford a ainsi décidé de jeter l’éponge en Indonésie et au Japon, préférant exploiter ses ressources sur d’autres marchés.

L’Indonésie, un marché à forte croissance, qui devrait dans les années à venir faire partie des plus importants de la planète. Mais un marché qui reste le terrain de jeu de Toyota et des constructeurs japonais de façon générale. Le numéro un mondial occupe ainsi 50% du marché, et l’ensemble des constructeurs japonais représente 85% de part de marché…

Ford avait réussi à atteindre péniblement 1% de part de marché en 2014 avec 12 000 ventes, mais environ 6 000 unités écoulées en 2015, sa part de marché est tombée à 0,6% à peine.  Un an après GM, Ford décide à son tour d’abandonner le marché indonésien. Au contraire de GM, Ford ne dispose toutefois d’aucune unité de production sur place.

Le Japon aussi

Et Ford va même un peu plus loin. Longtemps les constructeurs américains se sont battus sur le plan politique pour obtenir une ouverture plus large du marché japonais. Mais n’ont pas non plus réellement chercher à proposer au client des produits adaptés, sachant que les véhicules importés ont en général une aura plus orientée sur le haut de gamme ou la performance. Ford propose ainsi au Japon une gamme finalement très (trop) classique : Fiesta, Focus, Ecosport, Kuga, Explorer. Le sport est représenté uniquement par la Mustang puisque les versions ST des Fiesta ou Focus ne sont pas proposées. La décision de retrait concerne également Lincoln qui diffuse timidement les Navigator et MKX. Ford a ainsi écoulé moins de 5 000 véhicules l’année dernière au Japon.

Source : Ford

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Ford quitte le Japon et l’Indonésie"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Heathcliff
Invité
Ford a eu une drole de stratégie au Japon. Dans les 90s, il y avait 3 « Fords » présents sur le marché. Il y avait « Ford of Japan » qui vendait avec pas mal de succes depuis les 80’s des Mazda rebadgées (Ford Festiva, Laser, Telstar), et donc adaptées au marché. A coté de ca, « Europa Ford » essayait péniblement de refourguer des Mondeo et Ka européennes aux Japonais, alors que « Ford » tout court ne s’en sortait pas beaucoup mieux avec les Explorer, Thuderbird et autres Taurus américaines. Puis l’aventure Ford of Japan a cessé et la marque est tombée dans l’oubli. Je… Lire la suite >>
Admin
« Longtemps les constructeurs américains se sont battus pour obtenir une ouverture plus large du marché japonais. » C’est la sempiternelle complainte victimaire des constructeurs américains au Japon. On pourrait éventuellement y croire, s’il n’y avait la présence des constructeurs européens sur ce même marché, qui font des scores beaucoup plus élevés avec les mêmes règles du jeu. La vérité me semble-t-il est un constat beaucoup plus alarmant pour l’industrie auto US. A chaque fois que les produits asiatiques, européens et americains se trouvent sur un même marché, les produits américains sont cruellement surclassés… a l’exception du marché américain lui-même ou les… Lire la suite >>
François
Invité
« A chaque fois que les produits asiatiques, européens et americains se trouvent sur un même marché, les produits américains sont cruellement surclassés » Ouais, je vais être un peu plus subtile. – En Europe, les produits européens dominent. – En Amérique, les produits américains dominent. – En Asie, Chine exceptée mais il est bon de rappeler qu’il s’agit du premier marché automobile mondial où les patrons s’appellent VW et, tient un Américain, GM, les Japonais dominent. La réplique, légitime, que l’on peut me faire est que les constructeurs japonais sont mieux implantés aux USA qu’en Europe, si on accepte que Ford… Lire la suite >>
Mathusalem
Invité

Ford se la fait trop solo. Des potins circulent sur une alliance Toyota Suzuki pour des pays comme l’Indonésie, l’Inde etc….. »d’autre économies émergentes ».

glum
Invité

ceci dit, je ne serais pas étonné que pas mal de constructeurs suivent Ford et fassent de meme sur des marchés où les volumes sont tres faibles par rapport aux cout d’importation, d’homolo… : je pense a PSA, Renault et consort au Japon, Afrique du Sud…
La rentabilité des filiales doit surement etre tres faible compte tenu des volumes et hormis envoyer les potes en expatriation….
A mon sens, la reprise des ventes Ford par un ou des importateurs privés est surement dans les cartons…

wpDiscuz