Accueil Alternatives ESTACA on the salt : les étudiants visent les 400 km/h à...

ESTACA on the salt : les étudiants visent les 400 km/h à Bonneville, en électrique

199
3
PARTAGER

La prochaine Speed Week sur le lac salé de Bonneville aura lieu du 13 au 19 août 2016. 21 étudiants de l’ESTACA se sont donnés pour défi de construire un stremliner électrique de 500 chevaux avec les 400 km/h en ligne de mire.

L’École Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile forment de futurs ingénieurs qui opéreront tant en aéronautique, qu’en automobile et dans bien d’autres domaines. Pour être la première équipe étudiante européenne à relever le défi de Bonneville, ces 21 passionnés doivent, outre concevoir et réaliser de A à Z leur « cigare roulant », trouver des fonds pour ces étapes.

Ils viennent donc de lancer un crowdfunding (voir ici) pour lever les dizaines de milliers d’euros qui les séparent de leur rêve. Comme le note la présentation du projet, les dons à ce projet font l’objet d’une déduction fiscale.

Estaca06
Le châssis en cours de construction

Outre les études de la forme de leur streamliner, les étudiants doivent également concevoir la partie motrice de leur engin qui puisera donc son énergie dans des batteries. On se souviendra du projet de record du monde de Venturi – qui s’était arrêté à 386 km/h – pour mesurer l’énorme défi auxquels ces jeunes s’attaque. Pour en savoir plus sur le projet et les soutenir, c’est par ici.

Source et illustration : ESTACA on the Salt

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "ESTACA on the salt : les étudiants visent les 400 km/h à Bonneville, en électrique"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Kevin
Invité

Comme il se disait au marathonshell et aux autres compétitions avec les belles chemises de l’estaca : « astaca blahblahblah »

Fabrice
Invité

Beau projet, vraiment très ambitieux… mais avec les profs derrière et des industriels, ça peut faire quelque chose de sérieux.
L’avantage d’une association pareille, c’est qu’elle fédère les étudiants, et permet de les motiver à 200% sur le projet, et aussi les études…
Le crowdfunding c’est pas une mauvaise idée non plus pour étendre le budget.

Pour le commentaire précédent… probablement un étudiant d’une autre école un peu jaloux de ne pas avoir un projet pareil dans son école…

klm
Invité

Ah put+++++ les chanceux!!!!!!!!
Je serais prêt a tout pour concevoir et fabriquer ce genre de véhicule.
J’espère pour eux que leur opération de financement participatif marchera.

wpDiscuz