Accueil Audi Detroit 2016 : Audi h-tron quattro concept

Detroit 2016 : Audi h-tron quattro concept

121
10
PARTAGER

Le constructeur d’Ingolstadt continue d’explorer les pistes d’une mobilité plus propre. Après l’étude électrique e-tron quattro concept, la marque allemande présente à Detroit le h-tron quattro concept.

Sans surprise, comme le précédent e-tron quattro concept découvert à Francfort, le h-tron quattro concept repose également sur la plateforme modulaire MLB Evo.

Sur le plan technique cette nouvelle étude combine deux moteurs électriques (90 kW et 140 Kw) implantés à l’avant et à l’arrière avec pile à combustible pouvant atteindre jusqu’à 110 Kw (136 ch). La puissance combinée atteint 286 ch pour moins de 7 s dans le 0 à 100 km/h et 200 km/h en vitesse de pointe.

La pile à combustible est alimentée par de l’hydrogène à travers trois réservoirs implantés sous l’habitacle et dans le coffre pour une autonomie maximale de 600 kilomètres quand la durée de remplissage n’excède pas quatre minutes.

Le concept donne aussi un avant goût technologique de ce qui équipera la prochaine A8 en 2017 intégrant le système baptisé zFas. « Les systèmes d’assistance au conducteur sont maintenant gérés par des unités de contrôle séparées. Bientôt, Audi mettra en œuvre cette fonction via un système central : toutes les informations des capteurs disponibles seront traitées par un système d’assistance au conducteur central (zFas). Ce dernier analyse l’environnement dans sa globalité en temps réel et rend l’information disponible pour les systèmes d’assistance et les systèmes de conduite pilotée. Ils peuvent aider le conducteur au stationnement ou dans les embouteillages, sur l’autoroute à des vitesses allant jusqu’à 60 km/h », détaille Audi.

Source : Audi.

Crédit vidéo : Audi.

Crédit illustrations : Audi.

Poster un Commentaire

10 Commentaires sur "Detroit 2016 : Audi h-tron quattro concept"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Une sacrée perte d’élégance, le design a été sous-traité en Chine !?
La calandre : du grand n’importe quoi, vilain ! 😛

SGL
Invité

L’auto est néanmoins intéressante sur le plan de la motorisation, pour le futur.

XX
Invité

C’est complétement décadent, même les jantes font tuning 1970.

YBL
Invité

Comment peut-on atteindre 286 ch (environ 210 kW) avec une PàC de puissance 110 kW ?
Il doit également y avoir une batterie pour gérer la forte demande de puissance non ?

Thibaut Emme
Admin
En fait la PAC alimente le moteur avant. La PAC fait 110 kW de puissance et le moteur avant 90. Le reste alimente une batterie tampon qui alimente à son tour le moteur arrière de 140 kW. En cas de fonctionnement normal, la PAC suffit pour alimenter le moteur avant. En cas de sol glissant, l’arrière peut être utilisé pour faire une 4 roues motrices via la batterie. En cas de forte sollicitation, la PAC ne suffit plus mais on puise dans la batterie pour avoir toute la puissance disponible. Ce fonctionnement est temporaire car la batterie a une petite… Lire la suite >>
YBL
Invité

C’est effectivement une précision qu’il serait utile d’ajouter à l’article. En gros les 286ch sont disponibles 3 minutes (si la batterie a une capacité de 5 kWh).

Membre

bein, comme dans une chaîne de traction hybride en fait, où la puissance totale affichée sur le dépliant n’est jamais dispo le 100% du temps

YBL
Invité

C’est vrai, mais dans le cas présent, on annonce une puissance totale 2x supérieure à la puissance du « moteur » (la PàC) seul, ce qui n’est d’habitude pas le cas. C’est pour ça que je m’interrogeais sur la puissance que pouvait délivrer la batterie seule.

Will
Invité

Ca doit être le même mec que chez VW, quand il n’a plus d’idées il prend sa règle et trace des lignes un peu partout…
Plus sérieusement, j’avais trouvé moche le proto crosslane, qui a enfanté du pas beau Q7 et du pas très beau facelift du Q3, alors si ce « truc » préfigure » les audi à venir…
Et toujours pas fan du style prologue non plus.

Membre

A l’est, rien de nouveau

wpDiscuz