Accueil Nissan Nissan Leaf : 5 ans et 200 000 unités plus tard

Nissan Leaf : 5 ans et 200 000 unités plus tard

116
9
PARTAGER

Petit à petit la Nissan Leaf fait son nid. Doucement mais (plus ou moins) sûrement, certes toujours aussi loin des ambitions initiales envisagées par Carlos Ghosn. Petite piqure de rappel : à la présentation originelle de la compacte électrique, le président de l’Alliance Renault-Nissan tablait sur un volume de 500 000 unités vendues à horizon 2012. Le compte n’y est évidemment pas. Mais le compte progresse.

C’est un double compte rond que vient d’atteindre la compacte électrique japonaise, le modèle électrique le plus vendu au monde. Cinq, comme son cinquième anniversaire d’entrée en production.

200 000, comme le nombre d’exemplaires désormais vendus dans le monde entier. Produite sur trois continents (USA, Europe et Japon), la Nissan Leaf est très largement vendue sur le territoire américain avec près d’une unité sur deux (90 000 exemplaires) quand le Japon et l’Europe en totalisent autant (respectivement 50 000 unités et 40 000 unités).

140329_1_5s

200 000 unités au compteur donc pour la Leaf. Le stade des 100 000 exemplaires écoulés avait été atteint au début de l’année dernière.  Il aura donc fallu pratiquement deux ans pour écouler un autre lot de 100 000 unités à quelques mois près.

Prochaine étape au début de l’année prochaine et la commercialisation de la version équipée d’une batterie de 30 kWh pour une autonomie à la hausse, 250 km.

Source : Nissan.

Crédit illustrations : Nissan et le blog auto.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Nissan Leaf : 5 ans et 200 000 unités plus tard"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XX
Invité

…….. Petite piqure de rappel :……….
L’ancienne épouse du président à cette époque prédisait la fin de l’automobile polluante…….Pouvez nous, nous rappeler le programme de Ségolène Royal, la candidate du PS pour les présidentielles en 2007 ?

Carlos Ghosn à cette époque n’a aucune obligation de se faire ennemi le gouvernement français.

SGL
Invité

Nissan Leaf : 5 ans et 200 000 unités soit 40 000 ex /ans
Renault Zoe : 3 ans et 30 000 unités soit 10 000 ex /ans
La Zoe est donc quatre fois moins bonne que la Leaf ?
Elle est plus chère ? Plus moche ?
Je pense que NON !
Le problème est avant tout une mauvaise répartition des zones d’influence des points de vente mondiale.
Bravo quand même à Nissan qui avec son réseau dense mondialement a su imposer sa voiture électrique.

wizz
Membre

à (presque) iso-comparaison, Nissan Leaf, c’est 50.000 unités en 5 ans, soit 10.000 ex/an

Fred21
Invité

« Cet un double compte rond »
C’est un double compte rond

amiral_sub
Invité

je note que 90.000 leafs ont été vendues aux usa, 50.000 au Japon et « seulement » 40.000 en europe, europe où le carburant est très taxé et bien plus cher qu’aux USA. On a donc une population américaine bien plus prompte à se passer du pétrole. Ca se voit aux USA où il y a bien plus de VE et d’hybrides en circulation qu’en europe. Ah oui ici on a des diesels « propres » 😉

Thibaut Emme
Admin

Les Américains (enfin dans certains états) sont assez « ecolofriendly ». Mais il faut aussi noter, sauf erreur, qu’il y a $7,500 de bonus fédéral et $4,000 de bonus en Californie par exemple pour un VE.
Ca met la Leaf à partir de 17 510 dollars.

wizz
Membre
http://www.arb.ca.gov/msprog/zevprog/zevcredits/2012zevcredits.htm parce qu’aussi dans certains Etats maintenant, il y a une OBLIGATION de présenter un pourcentage de voitures électriques, de voitures propres, dans le bilan des ventes. Et pour ceux qui n’atteignent pas le quotas imposé, ils seront pénalisés, en faisant le bonheur (financier) des constructeurs vertueux genre Tesla Motors De ce fait, les constructeurs conventionnels sont poussés à atteindre cet objectif imposé, quitte à « vendre à perte ». -Une Leaf vendue en Californie, à prix coutant ou à perte, cela permet de faire avancer SON département de R&D, d’acquérir du savoir faire, de déposer des brevets, de prendre de l’avance… Lire la suite >>
SGL
Invité

Il n’empêche que la pensée de @amiral_sub est excellente ! Merci d’ailleurs 😉
L’Europe : pas de pétrole 508 millions d’âmes et 54% de diesel pour des petits trajets avec des autos légères.
USA : énormément de pétrole (plus gros producteur en 2015) 320 millions d’âmes et 4,5 % de diesel pour des grands trajets avec des autos lourdes. 😯
Comprenne… qui pourra !
Notre addiction au pétrole en Europe est dramatique pour une zone ou son (quasi) absence règne.

amiral_sub
Invité

Cher Sgl on peut ajouter qu’en Europe l’exception c’est la Norvège, gros producteur de pétrole et addict aux voitures électriques. Certes elles y sont moins taxées, mais chez nous il y a le super bonus, et malheusement la mayonnaise prend mal. Les ventes de diesel baissent, c’est un début.

wpDiscuz