Accueil Bentley D’une Bentley Continental à une autre

D’une Bentley Continental à une autre

65
6
PARTAGER

Tisser un lien ne serait-ce que patronymique par exemple entre le passé et le présent. Le constructeur britannique continue de fouiller dans ses archives. Après avoir réuni à Silverstone les Continental GT3 et 4½ Litre Blower, voici que la marque surfe entre deux Continental.

1952. Bentley dévoile la Continental Type R dont le coup de crayon revient à John Blatchley, styliste chez le carrossier associé à l’histoire de Rolls Royce et Bentley H.J. Mulliner. Véritable GT, sûrement la première Grand Tourer du genre, la berline quatre places s’offre le titre de modèle le plus rapide sur le marché avec une vitesse de pointe de 115 mph, environ 193 km/h.

Pour mouvoir l’ensemble annonçant 1750 kilogrammes sur la balance, la britannique fait appel à un six cylindres en ligne revendiquant 130 ch. La production étalée entre 1952 et 1955 verra l’assemblage total de 208 exemplaires, 193 unités étant notamment passées chez H.J Mulliner.

La marque revendique une filiation, un ADN commun, entre la dernière Continental GT Speed et sa devancière. Ou quand une GT des temps modernes retrouve une illustre GT du passé six décennies plus tard.

Source : Bentley.

Crédit illustrations : Bentley.

Crédit vidéo : Bentley.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "D’une Bentley Continental à une autre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Invité

« La production étalée entre 1952 et 1995 … » Ne serait-ce pas plutôt 1955 pour la fin de production ?

beniot9888
Invité

L’une des deux est sublime

KifKif
Invité

Sur le coup je suis également très clairement gérontophile…

Jota
Invité

La GT n’était pas vraiment un modèle de finesse mais la avec le restylage du bouclier façon tuning on frôle l’insulte visuelle.

Labradaauto
Invité

idem !
pour moi, c’est la vieille !

wpDiscuz