Accueil Actualités Entreprise Magneti Marelli ouvre une nouvelle usine en Inde

Magneti Marelli ouvre une nouvelle usine en Inde

122
3
PARTAGER

L’Inde est aussi une position stratégique importante pour les équipementiers. C’est le cas de Magneti Marelli qui vient d’inaugurer une nouvelle usine sur le territoire.

Pour l’équipementier italien, c’est une nouvelle étape dans son développement en Inde qui vient d’être franchie. Déjà opérationnelle depuis le mois de juillet dernier, l’usine assemblera un minimum de 120 000 boîtes de vitesse robotisées par an avec une capacité maximale de production de 280 000 unités chaque année.

Etendue sur 7 500 mètres carrés, l’usine est située à Manesar près de Gurgaon à quelques kilomètres de New Delhi. Les locaux ont été conçus de façon de bénéficier d’un maximum de lumière naturelle au cours de la journée pour limiter la consommation d’électricité. La nuit, l’éclairage se fait via des LED à faible besoin énergétique. Enfin, le site est équipé d’un système de collecte des eaux de pluie et d’un dispositif optimisé de ventilation naturelle.

Ces boîtes de vitesse seront destinées à doter les productions locales telles que les Maruti Celerio, Maruti Alto, Tata Nano et Tata Zest.

Il s’agit ici de la onzième usine ( ou centre recherche ) de Magneti Marelli en Inde, après notamment les sites de Chennai pour les échappements ou de New Delhi en charge de la fabrication de suspensions.

Source : Magneti Marelli

Crédit illustration : Magneti Marelli

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Magneti Marelli ouvre une nouvelle usine en Inde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AZZURRA
Invité

GRANDE Marchionne

Zen
Invité

Magneti Marelli est à vendre à qui en veut…… Chine, Inde …etc…
Piccolo Marchionne

http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN0PR24F20150717

Emile
Invité
La CE juge illégaux des accords fiscaux de Starbucks et Fiat. La Commission européenne a jugé illégaux mercredi des avantages fiscaux obtenus par Starbucks aux Pays-Bas et par Fiat Chrysler Automobiles au Luxembourg, et ordonné au fisc de chacun de ces deux pays de réclamer 20 à 30 millions d’euros d’impôts aux deux multinationales. La décision annoncée par Margrethe Vestager, la commissaire à la Concurrence, s’inscrit dans le cadre de la campagne en cours contre l’optimisation et l’évasion fiscales, qui vise entre autre les « rulings » fiscaux, des accords négociés entre une entreprise et une administration fiscale permettant à de nombreuses… Lire la suite >>
wpDiscuz