Accueil Ferrari La radicale Ferrari F12tdf est avancée

La radicale Ferrari F12tdf est avancée

202
6
PARTAGER

F12 Speciale ? Non. F12 M qui sait ? Non plus. F12 Modificata ? Toujours pas. F12 VS alors ? Non. F12 GTO peut-être ? Encore perdu. Le constructeur de Maranello lève finalement officiellement le voile sur la version extrême de la F12berlinetta, la F12tdf.

F12tdf. Oui, comme Tour de France et un hommage appuyé par la marque italienne à la 250 GT Berlinetta lauréate à plusieurs reprises de la compétition éponyme entre les années 1950 et 1960.

C’est donc le patronyme choisi par Ferrari pour celle qui se pose officiellement comme la déclinaison la plus pointue de la Ferrari F12berlinetta. Si tous les noms supposés se révèlent donc faux, il en va autrement sur d’autres points.

Déjà, la puissance du V12 bien portée à 780 ch (contre 740 ch) à 8 500 tr/min et 705 Nm (contre 690 Nm) à 6 750 tr/min, zone rouge à 8 900 tr/min, bloc couplé à la boîte à double embrayage F1 DCT optimisée aux rapports raccourcis.

Ensuite, la diète imposée (carrosserie, éléments du moteur, fibre de carbone, intérieur ou extérieur) qui atteint 110 kg sur la balance. La Ferrari F12tdf  revendique donc 1415 kg à vide.

Les performances ? Ahurissantes. 1’21 » du côté de Fiorano, 2,9 s dans le 0 à 100 km/h et 7,9 s dans le 0 à 200 km/h. Les étriers de freins monobloc partagés avec la LaFerrari garantissent 30,5 m pour passer de 100 km/h à 0 et 121 m dans le 200 km/h à 0. Ah et la vitesse de pointe ? Plus de 340 km/h. On passera volontiers les niveaux de conso à 15,4 l/100 km pour 360 g/km de CO2.

Ferrari annonce que le traitement aérodynamique a été spécialement soigné, bichonné, entre aileron arrière actif, inclinaison lunette arrière, capot ventilé, pare-chocs aéré et encore aérobridge. La marque précise 230 kg d’appui à 200 km/h soit 107 kg de plus. Et à bord ? Ambiance délibérément plus dépouillée (Ferrari utilise le terme de spartiate), un des axes du gain de poids, avec Alcantara et fibre de carbone en vedette.

Celle que le constructeur au cheval cabré définit comme « l’expression ultime du concept de voiture extrême aussi à l’aise sur la piste que sur la route » sera produite à travers 799 exemplaires. A quel montant ? La note reste à la discrétion de Ferrari et de ses privilégiés clients.

Source : Ferrari.

Crédit illustrations : Ferrari.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "La radicale Ferrari F12tdf est avancée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Membre

Tiens sur la 2è photos elle a un air de C7

Bruce
Invité

Quelle savoir faire !

Un missile italien hypersonique ?

Yop
Invité

Je trouve ça assez vilain… Après c’est une affaire de goûts bien sûr.

Et j’y trouve également un air de Corvette, surtout avec ce jaune ^^

Will
Invité

J’aime bien. Autant je n’aime pas la Bugatti GT, autant je trouve cette radicalisation mieux réalisée.
J’aime bien l’esquisse de creux entre les ailes avant et le capot, ça suggère les voitures plus anciennes qui avaient de beaux galbes.
Bon l’arrière est mastoc par contre.

…et je l’aurais bridée à 400ch.

forza pasta
Invité

Que dire? Une réussite.

wpDiscuz