Accueil BMW BMW X4 M40i, à défaut de X4M

BMW X4 M40i, à défaut de X4M

636
5
PARTAGER

Les gammes X3 et X4 n’avaient pas connu les honneurs d’un badge M. Jusqu’à présent puisque voici la nouvelle BMW X4 M40i.

BMW a toujours refusé de doter le X3 d’une version M, et il en allait de même pour le X4, malgré son positionnement de coupé. Mais alors que Audi renforce son SQ5 et que Mercedes prépare des déclinaisons AMG du nouveau GLC, cela ne pouvait durer.

Voici donc le BMW X4 M40i. En tant que membre de la famille M Performance, ce n’est pas un véritable X4M. Ce qui est plutôt cohérent face à un SQ5 (et pas RSQ5) et un prochain GLC450 AMG. Pour un duo X3M / X4M, les amateurs du genre devront patienter jusqu’à la prochaine génération.

Question style, le M40i se distingue par le dessin de ses boucliers, agrémentés à l’avant d’inserts gris argent, coordonnés aux lames de la grille de calandre et aux coques de rétroviseurs. Discret à l’extérieur, le logo M se montre plus à l’intérieur : volant, commandes de boîte de vitesse, pédalier, seuils de portes…

2015_BMW-X4-M40i-2

C’est un nouveau moteur qui prend place sous le capot, puisque le X4 M40i est le premier à profiter de la nouvelle exécution du 6 cylindres en ligne de 3.0 litres, développant ici 265 kW / 360 ch et 465 Nm. Certains de ses composants sont directement issus du moteur des M3 et M4. L’appellation TwinPower désigne ici un turbo de type TwinScroll, intégré au collecteur d’échappement.

De quoi entraîner ses 1840 kg (DIN) de 0 à 100 km/h en 4″9, avec une vitesse limitée à 250 km/h. Le tout en musique, avec une ligne d’échappement avec volets pilotés. Profitant de la gestion de sa boîte 8 rapports ZF, il affiche en cycle une consommation de 8,6 l/100 km, le plaçant tout juste sous le seuil fatidique des 200 g/km : 199 g/km de CO2.

2015_BMW-X4-M40i-3

Le châssis est aussi revu et corrigé par le département M, avec de nouveaux réglages de suspensions qui se traduisent par un carrossage augmenté à l’avant, de nouvelles barres antiroulis et de nouveaux ressorts plus rigides. La gestion de l’amortissement piloté est également adaptée. Quant à la transmission intégrale xDrive, ses lois de gestion lui confèrent un comportement plus typé propulsion. Le X4 M40i chausse du 19 pouces en Michelin Premacy Runflat, mais propose aussi une monte moins polyvalente : Michelin Pilot Super Sport 245/40 et 275/35 en 20 pouces.

Source : BMW

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "BMW X4 M40i, à défaut de X4M"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Mon avis vaut ce qui vaut (peu sur 66 millions de Français)
Mais que c’est laid ce profil, cela me fait mal pour les autres BMW habituellement racée.
Un Renault Koleos en deviendrait beau !
Le look coupé sur 4×4 est vraiment une catastrophe.

SGL
Invité

Par contre mécaniquement… mais laissez cela sous les capots des M3 et M4 SVP.

Carlos Ghost
Invité

 » Mais que c’est laid ce profil  »

On se f… pas mal ici de la défunte BX, alors qu’elle inaugurait cette mode du pavillon écrasé sur l’arrière. Va comprendre, Charles…

SGL
Invité

Enfin pour son époque ainsi que par rapport à sa silhouette basse, la BX n’était pas une mocheté.
bien-sûr défendre l’esthétique de la BX en 2015 n’est plus un exercice facile !

Thibaut Emme
Admin

Non c’est simple comme dirait le gamin électrique…la BX assume ses choix stylistique et futuristes. On y trouve des inspirations des plus belles oeuvres de Gandini et fait même partie de ses grandes oeuvres.
En plus elle a la suspatte hydrolique qui monte et descend et le compteur à rouleur (dépend des millésimes non ?).
Et si en plus on parle de la BX 4TC alors là…miam 🙂

wpDiscuz