Accueil F1 F1 : Rien ne va plus entre McLaren et Honda

F1 : Rien ne va plus entre McLaren et Honda

174
22
PARTAGER

A l’arrivée du Grand Prix d’Italie, Jenson Button a terminé quatorzième alors que Fernando Alonso n’a une fois de plus pas vu le drapeau à damiers. Les deux hommes étaient partis du fond de la grille, après avoir récolté une autre pénalité absurde qui les faisaient théoriquement partir de Sicile pour avoir utilisé encore un nouveau moteur, le neuvième. La patience de McLaren envers son motoriste Honda est à bout.

Le tabloïd britannique le Daily Mail qui, probablement tuyauté à dessein par une source anonyme des alentours de Woking, affirme, secondé par Sky Sports, que Ron Dennis a écrit au président de Honda pour lui demander la tête du chef du projet F1 de Honda, Yasuhisa Arai. Ce dernier, qui continue d’affirmer avec un aplomb surréaliste que son moteur est plus puissant que le Renault et même, puisque nous étions à Monza ce week-end, que le Ferrari, a subi un interrogatoire en règle de la part des médias (britanniques surtout) lors de la conférence de presse de samedi. Est-ce qu’il s’est excusé auprès de McLaren, quand compte-t-il démissionner, les questions étaient sans nuance et la pression maximale mais l’ingénieur japonais n’a pas bronché tandis que Eric Boullier faisait le strict minimum en terme de solidarité. Les choses sont encore un peu policées, plus que dans la scène de ménage permanente Red Bull-Renault, mais plus pour longtemps.

Fernando Alonso, qui a fait preuve jusque là d’une patience angélique, ne prend plus de gants non plus. Alors qu’on lui demandait si le châssis de sa McLaren était aussi responsable de son manque de rapidité, le pilote espagnol n’y est pas allé par quatre chemins. Sur trois secondes, la McLaren rend 0,3 secondes à la Mercedes en virage au maximum. Le reste, c’est dans les lignes droites, sous-entendu à cause du déficit de puissance.

Si le constructeur britannique montre ainsi les dents, c’est que sa situation est de plus en plus préoccupante. Non seulement McLaren est en passe de perdre ses derniers gros sponsors, mais les résultats désastreux de cette saison signifient une forte perte de revenus pour 2016. Tous les regards sont désormais sur Honda, et pas seulement en Grande-Bretagne. Les fans et la presse spécialisée japonaise apprécient peu l’humiliation. Le rendez-vous de Suzuka approche et Honda a besoin d’un happy end à sa saison. Les nuits de Yasuhisa Arai vont être courtes dans les semaines qui viennent…

Source : Daily Mail, Sky Sports
Illustration : Honda

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "F1 : Rien ne va plus entre McLaren et Honda"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thibaut Emme
Admin

Quand on regarde les « top speed » depuis le début de la saison, il faut chercher les McLaren-Honda dans la fin des classements, à plus de 10 km/h des meilleurs voir plus !
A Monza c’était la bérézina alors que la McLaren avait peu d’appuis.
A voir comment Arai va pouvoir résister à la pression…surtout, comme dit, avec l’approche de Suzuka, circuit de Honda.

Rowhider
Invité
Tout cela ne fait que confirmer les rumeurs du début de saison : à savoir que Honda n’était pas du tout structuré pour lancer un grand développement en F1, et n’avaient pas les gens compétents pour le faire dans le délai imparti. Il suffit de voir à quel point Renault et Ferrari ont lutté l’année dernière pour comprendre combien le nouveau moteur est différent des autres. Honda souffrent également des mêmes maux que tous les constructeurs japonais dans le sport-automobile : une organisation ultra-pyramidale avec une centralisation des décisions qui freine le développement. Ils en avaient fait les frais dans… Lire la suite >>
zafira500
Invité

Vous oubliez Tag-Porsche et BMW (avec Brabham), Honda était déjà là avec Lotus.

zafira500
Invité

Pardon, je voulais dire Williams, Lotus était à ce moment là avec Renault.

Rowhider
Invité

Avec le passage aux moteurs atmo, Porsche est tombé loin derrière: Arrows/Footwork qui roulaient avec l’ont abandonné en milieu de saison car trop lourd et pas assez performant.

Chaland
Invité

C’est même un euphémisme. Ce V12 Porsche composé de deux V6 rassemblés est l’un des pires de l’histoire de la F1, si ce n’est LE pire. En tout cas il était totalement indigne, pire encore que ce que nous font Honda et Renault cette année.

zafira500
Invité

Je ne parlais pas du V12 atmo – catastrophique il est vrai – mais du V6 turbo – époque glorieuse avec McLaren. A noter que ce V6 ne s’appelait pas officiellement Porsche mais TAG-Porsche car c’était une commande faite au constructeur de Stuttgart par TAG.

Chaland
Invité
Assez d’accord avec tout ça. Mais je pense qu’il faut tout de même préciser une chose importante : McLaren a opté pour une solution ultra-agressive de l’implantation du PU, sur le tard. Ca ne facilite rien du tout, ce PU ne peut pas s’exprimer. Sinon, pour être un peu (pas totalement, je ne suis pas historien) plus complet à propos de Honda, autant appeler un chat un chat. Honda a tout gagné en tant que motoriste (V6 à V12), en l’espace de 6 ans, avec des dépenses énormes et des associations avec les gros teams du moment. C’est vrai. Mais… Lire la suite >>
StephaneV
Invité

Je n’ai pas compris pourquoi McLaren est reparti avec Honda. Depuis plusieurs années, ils ont développé leur stratégie industrielle avec un positionnement sur l’automobile sportive et une volonté de devenir un constructeur à part entière. Ils développent châssis et moteurs, la logique voudrait qu’à terme ils développent leur propre moteur de course. Cela valoriserait encore plus leurs créations. De plus avec la P1 ils ont démontré un savoir faire en terme de conception hybride.

Thibaut Emme
Admin
Question de coût certainement. Faire un moteur coûte désormais très très cher. Soit vous avez des clients qui vous l’achètent et cela amorti la R&D en partie (façon Mercedes ou Ferrari) soit vous supporté intégralement le coût du moteur et le budget explose littéralement. (Pour Renault c’est un peu différent car ils n’ont que des clients même s’ils ont/avaient une écurie partenaire privilégiée). Le deuxième point à prendre en compte c’est est-ce qu’avec un moteur client on peut encore gagner le titre en F1. A l’heure actuelle la réponse est clairement non. Donc si McLaren était un client lambda comme… Lire la suite >>
StephaneV
Invité

Je suis d’accord avec ton analyse mais si une structure comme McLaren qui a aussi mis en place une filière d’accompagnement de talents et qui veut ouvertement devenir un constructeur comme Porsche, Ferrari ou Lamborghini devrait envisager d’investir dans son propre groupe propulseur. Je pense qu’ils devraient aisément trouver une équipe cliente pour amortir les frais de R&D et de fabrication.

Rowhider
Invité

Tu as raison mais McLaren n’ont financièrement plus les moyens d’assurer le développement d’un bloc propulseur répondant au règlement actuel. Ces moteurs n’ont plus rien à voir avec les anciens V8 qui restaient des moteurs conventionnels, seul un grand constructeur dispose des moyens humains et techniques pour en assurer le développement.

La preuve, même Cosworth sont hors du coup sur cette génération: McLaren tout comme Redbull d’ailleurs, auraient parfaitement pu les racheter

Doeds
Invité

Faute d’un moteur développé en 2 ans contre 4 pour Mercedes. Il ne faut pas chercher plus loin. Je doute que les ingés de Mercedes HPP aient glandé la moitié du temps 😉

BlablaPaige
Invité

Olol onva gagnay avan la f1 dla séson
Ils paient leurs excès d’orgueil du début de saison, leurs moteur doit être au niveau de ceux de l’année dernière, et l’année prochaine il sera au niveau de ceux de cette année, mais resteront toujours en retard d’1 an…

samuel
Invité

Toyota a le même problème avec la TS040.Porsche à mis une pilule à tout le monde.( il se dit que cela faisait longtemps qui travaillait sur un moteur de F1 ). Toyota promet se venir l année prochaine avec un V6 biturbo pour remplacer le V8 atmo. A propos, on n a pas eu le droit à un article de la part du blog auto sur les 6h de Nurburgring.

wpDiscuz