Accueil Coupés La Jaguar XJ 12 C Broadspeed de John Steed à vendre

La Jaguar XJ 12 C Broadspeed de John Steed à vendre

1256
13
PARTAGER

Patrick MacNee nous a quitté il y a deux mois. H&H compte profiter du buzz autour de l’inoubliable John Steed de Chapeau melon et bottes de cuir pour mettre en vente sa Jaguar XJ 12 C. 

Chapeau melon et bottes de cuir (The Avenger en V.O.) s’est arrêté en 1969. Néanmoins, en France, TF1 a rediffusé et re-rediffusé la série. En 1975, une marque d’une boisson alcoolisée typique de la région à l’est de l’Ile-de-France embauche Patrick MacNee et Linda Thorson (Tara King), le temps d’une pub. Cela donne envie aux producteurs de replonger.
La série de 1976-1977 possède beaucoup de différences. Entre autres, British Leyland sponsorise désormais la série. Exit les Bentley et les Lotus Elan ! Les acteurs doivent piocher dans la gamme du groupe (et parfois, BL change le véhicule d’un épisode à l’autre.) Ca tombe bien, car à la ville, MacNee n’aime pas les anciennes. Il hérite d’une Jaguar XJ 12C, kittée Broadspeed.

En soit, les Jaguar XJ coupé sont rares. A fortiori en V12. Broadspeed gère brièvement l’engagement officiel du « big cat » en tourisme. Sa monstrueuse XJ 12 C est très belle, mais peu véloce. Du coup, Jaguar lui retire son imprimatur. Cette XJ 12 C Broadspeed « civile » est très, très rare. Comme, en plus, il s’agit de l’ex-John Steed…
Donc, vous pouvez acquérir cet exemplaire pour la modique somme de 10 000£ (13 600€.) Pourquoi un prix si peu élevé ? En fait, après le tournage, elle a été remisée. Les Jaguar de la fin des seventies ont la réputation d’être biodégradables, alors forcément, après 38 ans de remisage, cette voiture est dans un sale état. Mais le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle est exceptionnelle. Alors, qui se dévoue ?

Jaguar XJ12 C 2

Crédit photos : H&H Classic

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "La Jaguar XJ 12 C Broadspeed de John Steed à vendre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jeff
Invité

On peut éviter les articles écrit grâce à Google traduction s’il vous plait ?

Raph
Invité

Ben quoi elle gère géré sont imprimatur. Le français de notre temps.

yeudi
Invité

Si c’est pas avec google trad, c’est avec les pieds 😀

Doeds
Invité

Ah la Broadspeed XJ12. Il y a toujours un exemplaire dans la « Heritage Collection » Jaguar. Monstrueuse.

karim
Invité

Article illisible.Il est bon de se relire avant de publier.

r.burns
Invité

Ça suffit oui, c’est un blogueur pas un journaliste
Et c’est gratuit, il a pas de compte à vous rendre

Juuhuu
Invité

@r.burns, et alors, c’est quoi encore c’est argumentaire moisi ? Ca empêche de rédiger dans un français correct ? Parce que c’est gratuit, alors on ne peut émettre d’avis ?? N’importe quoi ! JJO fait de très bons articles, riches et à vraie valeur informative (comprendre, pas un énième teasing de merde imbitable). Après ça empêche pas de se foirer sur un article ou de le pondre à l’arrache, c’est pas grave non plus.

kifKif
Invité

Bonjour JJO, pourrions nous avoir un peu plus de détail sur la voiture, ne serait-ce que la puissance du bloc ?

kifKif
Invité
On parle de 600bhp pour la version « track » http://www.classictrackracing.com/cars/broadspeed-jaguar-xj12-coupe-1976/ Broadspeed Jaguar XJ12 Coupe 1976 Classic Track Racing 10 April CATEGORIES: CARS It was tough times for British Leyland in the mid seventies. Sales were down, with internal politics causing much grief throughout the company. An announcement of a full racing program with its Jaguar marque looked the best way forward and could only serve to boost sales. The car of choice was the Jaguar XJ coupe V12, a car not exactly designed for the track and not helped by it’s size weight and complexity. The man tasked with changing the… Lire la suite >>
Juuhuu
Invité

@kifkif, très bon ! Ca me rappelle la démarche de la XJS TWR absolument fantastique !

wpDiscuz