Accueil F1 F1 : McLaren-Honda revoit ses ambitions à la baisse

F1 : McLaren-Honda revoit ses ambitions à la baisse

75
7
PARTAGER

Depuis le début de cette saison, McLaren-Honda connait des résultats décevants. Selon Jenson Button, il ne devrait pas y avoir de grosse amélioration avant l’an prochain.

Récemment, Honda annonçait un gain de performance significatif. A Spa, il n’en a rien été ou presque puisque que les monoplaces de Woking ont dû se contenter une nouvelle fois de faire de la figuration.

Jenson Button juge que les objectifs de podium doivent désormais être oubliés et l’écurie doit se concentrer pour récolter des points : « Je crois que l’objectif est de ramener les deux voitures dans les points. Un podium ? C’est peu probable ».

Notamment à Singapour, où le tracé urbain devrait aider les monoplaces motorisées par les blocs les moins performants, comme à Monaco ou en Hongrie : « Pour nous, vous devez penser que notre meilleure course sera Singapour ; c’est un circuit à faible vitesse avec des virages à basse vitesse où nous sommes forts ».

Enfin, McLaren-Honda est maintenant tourné vers la saison 2016 : « En dépit des résultats, bons ou mauvais, nous devons nous concentrer principalement sur la voiture de l’année prochaine et utiliser les courses qui restent comme un test ».

Source : autosport

Crédit illustration : McLaren

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "F1 : McLaren-Honda revoit ses ambitions à la baisse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Le problème est que la règlementation limite les évolutions moteurs et qu’un motoriste ne peut donc pas « refaire » un moteur a sa guise comme par exemple c’est le cas en WEC. Honda a pris du retard et ça va être difficile a rattraper !!

gigi4lm
Invité

Oui, Honda a pris du retard mais c’est difficilement compréhensible.
Partant un an après les trois autres motoristes, ils avaient tout le loisir de produire un groupe propulseur sans contrainte de jetons et tenant compte des technologies utilisées par leur futur adversaires et les résultats obtenus. Bref, un moteur riche de l’expérience des trois autres.
L’histoire montra qu’il n’en fut rien. Pragmatisme doit être difficile à traduire en japonais.

Tibou
Invité

Il fallait tout de même rattraper le retard. Mais je suis d’accord avec vous, d’autant que Honda a mis de gros moyens notamment du côté des simulateurs (statiques et dynamiques). Et lorsqu’on a un lièvre, difficile de leur trouver beaucoup d’excuses.

Thibaut Emme
Admin
@gigi4lm : oui Honda pouvait copier la solution de Mercedes de séparer le turbo du MGU-K (pour permettre un meilleur refroidissement). Mais ils ont dessiné leur propre solution et côté refroidissement (le principal souci du Renault) ils sont bons. Renault a un souci de refroidissement qui oblige à diminuer d’un cran la récupération d’énergie. Ils ont aussi (sur demande de RedBull à l’origine) privilégié la souplesse du moteur à la puissance brute. Le Honda de son côté a un gros déficit de puissance (les McLaren rendent depuis le début de l’année plus de 10 km/h en vmax sur tous les… Lire la suite >>
Gallarton1O5
Invité
Le retard de Honda n’a rien de difficilement compréhensible. Il y a les options architecturales et techniques, et puis il y a les façon de les exécuter. Pour ce qui est des options ils ont eu le temps de bien les faire,mais pour ce qui est de la mise en oeuvre, rien ne permet de compenser un déficit de plusieurs milliers de km en conditions de course. La soufflerie et les simulateurs c’est joli et très utile pour mettre au point le bloc et l’aérodynamique, mais ça ne donne pas toutes les indications que révèlent la rudesse du terrain quant… Lire la suite >>
DarkKane
Invité

Pauvre Alonso : le mec est rempli de talent mais tire toujours le mauvais cheval depuis son départ de RENAULT pour McLAREN

wizz
Membre

« Pour nous, vous devez penser que notre meilleure course sera Singapour ; c’est un circuit à faible vitesse avec des virages à basse vitesse où……NOTRE FAIBLESSE SERA MOINS VISIBLE !».

wpDiscuz