Accueil Constructeurs Bientôt des Renault Sport hybrides ?

Bientôt des Renault Sport hybrides ?

141
20
PARTAGER

Désormais, tous les constructeurs imaginent leur avenir en hybride ou en électrique. La section sport de Renault également dans un futur plus ou moins proche.

Pour Patrice Ratti, responsable chez Renault Sport, les prochains modèles survitaminés du constructeur au losange pourraient utiliser des motorisations hybrides : « L’hybridation peut aider à cause de la réduction des émissions en CO2. Ce qui est excellent aussi avec l’hybride c’est l’accélération. Nous travaillons dessus, mais nous ne pouvons pas nous permettre de trop dépenser pour la technologie ».

Il faudra du temps, peut-être « une dizaine d’années » avant que les systèmes hybrides puissent être suffisamment aboutis pour se retrouver sur des modèles sportifs de série, estime Ratti.

Néanmoins, les progrès actuellement faits par l’hybride et l’électrique sont encourageants. Notamment en Formule E, où est engagé Renault, qui contribue à améliorer constamment ces technologies : « Dans quelques années, je suis certain que nous aurons trois ou quatre fois l’autonomie que nous avons maintenant ».

Source : autocar

Crédit illustration : Renault

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Bientôt des Renault Sport hybrides ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Evolution logique et inévitable, totalement dans l’air du temps !
C’est bien, Renault n’est pas à la traine.

Juuhuu
Invité

« « une dizaine d’années » avant que les systèmes hybrides puissent être suffisamment aboutis pour se retrouver sur des modèles sportifs de série »

A corréler avec AMG qui planche pour 2020 pour leurs premiers modèles…

Rowhider
Invité

En effet, mais l’AMG n’est pas au prix d’une GTI d’un construction généraliste.
Dans le sens abouti, il veut dire: commercialement vendable à un prix compétitif.

pcur
Invité

On est tout à fait d’accord. Un généralise ne peut pas se permettre de diminuer d’1L/100 la consommation de sa voiture pour 10000€ d’augmentation du prix. Sur une AMG haut de gamme c’est une autre histoire…

Juuhuu
Invité

@pcur tout à fait d’accord, c’est bien pour ça qu’un système hybride est déjà bien plus cohérent à la base sur des véhicules à forte valeur…. Comme toutes nouvelles technos, procédés etc…

SGL
Invité

Une auto qui pourrait mettre d’accord écolos et amateur de petites sportives.
Idéal pour la France ! 😉
Peut-être de la techno qui viendrait du démonstrateur Eolab !?
https://www.leblogauto.com/wp-content/uploads/2014/09/Renault_EOLAB_2.jpg

seb
Invité

Il ne faut pas rêver, d’ici là les écolos ne voudront plus d’hybride mais de l’électrique et je ne pense pas qu’on puisse avoir des sportives électriques abordables dans 10 ans. ^^

seb
Invité

D’ici 10 ans on passera à la Clio et Megane de 5e génération, il faudra surement les attendre pour ça, elles seront développées directement avec la possibilité d’être hybride (dans le sens où les emplacements des batteries et du moteur électrique seront prévues dès le début dans le châssis)
Renault étant en F1 et FE, ça promet un bon mix de technologie de haut niveau. Un peu de Formule 1 pour le mode traction thermique, un peu de Formule E pour le mode propulsion électrique et un jolie mix de tout ça pour le mode 4X4. Vivement l’avenir.

SGL
Invité

Oui très juste !
Aussi je me demande si la Talisman n’a pas un emplacement et des points d’attaches structurelles pour des batteries lithium-ion prévu dès la conception pour une version hybride rechargeable.
Quoi qu’il en soit, toute nouvelle auto qui rentre en phase projet doit surement être prévu pour passer à l’hybridation pour au moins une version.
Mais je pense que Renault attend que VW (ou d’autres) se « mouille » un peu plus avant de ce lancer massivement sur l’hybridation, histoire de ne pas se retrouver seul comme avec la Zoe en 2012 pour le VE.

SGL
Invité
Lacomete
Invité

Ne pas oublier que Renault a évoqué une Alpine Hybride !

Mamadou Dupont
Invité

On parle même d’un Kadjar hybride.

Après, la plate-forme étant la même, je ne serais pas surpris de voir un Espace Hybrid puisqu’il utilise celle des Talisman et Kadjar.

SGL
Invité

Oui exactement !
Très bonne nouvelle, mais les hybrides Renault seront-ils des hybridations légères non rechargeables avec des batteries de 1 à 3 kWh ou des hybridations lourdes rechargeable avec des batteries de 15 à 30 kWh ?
Peut-être les deux formules, puisqu’elles sont complémentaires suivant les besoins.
Hybridation légère non rechargeable pour ceux qui font beaucoup de route à rythme soutenu.
Hybridation lourd rechargeable pour ceux qui font beaucoup de trajet urbain à des moyennes inférieures à 80 km/h.
LBA a des informations là-dessus ?

Rowhider
Invité

Plus facile à adapter sur un véhicule de 60-70k€ que sur un véhicule à -30k€…
C’est aussi simple que ça.

SGL
Invité

Tout à fait !
Et c’est bien là où j’attends Renault de démocratiser des technologies qui sont a priori réservé aux premiums.
S’ils le font avec des résultats corrects, alors chapeau Renault !

wizz
Membre

Du point de vue de l’industriel:
-comment faire pour « démocratiser » un produit?
-qu’est ce que cela implique comme action, comme effort à faire?

SGL
Invité
Tout d’abord en essayant de simplifiant en minimisant une dégradation des performances (optimisation) facile à dire mais qui représente des millions d’euros dans la R&D. Et après étude (positive) de marché, produire en masse et suivant la méthode de Wright pour permettre la dégressivité des coûts des composants. Sachant qu’aussi que plus des trois quarts des composants des autos, et encore plus pour l’hybridation, viennent des équipementiers, qui sont tous en concurrence acharnée, qui baissent les prix à la limite de la rentabilité pour décrocher les contrats. Par exemple : J’imagine que le système des 4 roues directrices de Renault… Lire la suite >>
wizz
Membre
Oui D’abord, c’est déjà des millions d’euros dans la R&D Ensuite, vient l’investissement pour la production, qui n’est pas le même si c’est une production de masse ou au compte goutte. Par exemple les premières Renault Espace. Vu la cadence, les pièces de la carrosserie sont en composite, fibre de verre. C’est long, lent à produire, mais les outillages sont très simples: juste des moules en bois sur lesquelles on vient déposer les couches de fibre de verre. En revanche, VW vend 500.000 Golf par an. Une presse emboutissage sort une pièce en moins de 10 secondes. Une matrice (moule)… Lire la suite >>
wpDiscuz