Accueil Citroën PSA : la marque DS à la conquête de l’Iran

PSA : la marque DS à la conquête de l’Iran

114
16
PARTAGER

L’Iran est décidément un des sujets chauds du moment pour l’automobile. Après Renault qui a fait une offre pour une prise de participation chez Pars Khodro, PSA annonce que la marque DS sera distribuée dans le pays.

PSA ne se contentera donc pas que de véhicules envoyés en pièces détachées et assemblés par le partenaire local Iran Khodro. Le PDG du groupe, Carlos Tavares a indiqué hier lors de la présentation des résultats semestriels : « Nous avons plusieurs discussions en cours en Iran, avec plusieurs partenaires potentiels. Une d’entre elles a déjà abouti, puisque l’accord a été signé, et nous sommes maintenant en phase d’exécution. (…) [L’accord concerne] la distribution de la marque premium DS, qui va donc démarrer dans quelques temps avec un partenaire local avec lequel nous avons déjà signé un accord ».

Pour rappel, actuellement l’Iran taxe les véhicules importés pour favoriser un assemblage local. Cela va sans doute changer avec la nouvelle détente internationale autour du pays mais restera sans doute une part importante du marché automobile local.

En revanche, PSA n’indique pas quel est le partenaire qui assurera la distribution de DS Automobiles, et visiblement des discussions ont lieu avec plusieurs constructeurs iraniens. Peugeot (qui était déjà présent) et Citroën ne seront pas en reste mais le retour de PSA en Iran ne devrait pas se faire comme précédemment : « nous sommes prêts à reproduire en Iran un modèle d’affaires semblable à celui que nous avons en Chine ». Visiblement PSA cherche, comme Renault, a signer un partenariat avec prise de capital (et sans doute d’outils industriels) pour une coentreprise commune. Une vraie révolution pour l’Iran.

Toutefois, si l’offre de Renault a visiblement été bien accueillie à Téhéran, le retour de PSA provoque un peu plus de discussions car le départ du pays fut tardif et surtout sous la pression du partenaire d’alors, l’Américain GM. C’est assez mal vu mais Carlos Tavares préfère parler du long partenariat avec Iran Khodro et de la présence historique dans ce pays pour avancer ses pions.

Source : PSA via Le Point, illustration : DS

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "PSA : la marque DS à la conquête de l’Iran"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rubinho
Invité

Déjà que ca ne se vend pas la ou c est censé se vendre….

SGL
Invité

A décidément MERCI GM ! Ou Obama.
L’embargo de l’Iran nous a coûté cher et nous coute encore pour la mauvaise réputation de « lâcheur » vis-à-vis des Iraniens.
Du coup la marque DS jouit d’une certaine virginité par rapport aux marques Citroën et Peugeot !
Et la situation analogue risque de se répéter pour la Russie avec les BPC !
Le Grand Charles avait raison en 1966 ! 🙂

zeboss
Invité

laissez le grand Charles où il est, il nous a fait faire pas mal de conneries aussi… et si on va de travers depuis un temps certains c’est aussi par ce qu’il a insufflé dans la tête des français cette « exception » culturelle !… Pour les ricains, c’est sur qu’ils avaient moins à perdre en Iran que nous, du coup, ça eu payé pour nous mais ça paye pu !

SGL
Invité

Jusqu’à la fin de l’ère Pompidou il n’y a pas grand-chose à jeter des grandes décisions étatique.
Même des économistes américains avouaient que la France, si elle était encore relativement grande, elle vivait encore sur les acquits des grands projets lancés avant 1974 ! Ariane Espace, TGV, programme Nucléaire (civil et militaire) Airbus, indépendance technique dans de nombreux domaines stratégiques etc.
Il faut nous expliquer l’intérêt de la France de devenir le paillasson des Américains !?
Et même si de Gaulle a fait son lot de conneries (comme Churchill) devant le charisme d’Hollande je regrette la période gaulliste !

Juuhuu
Invité

C’est net que Peugeot s’est fait grave mettre avec ces histoires de GM…

SGL
Invité

PSA avait 30% du marché iranien avant l’embargo !
Et cela représentait 22% (de mémoire, à confirmer SVP !) de production total de PSA (je ne suis pas sûr)
http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/haute-trahison-ou-cretinerie-le-142302
Cela a failli coûter la faillite totale de PSA !
Paillasson des Américains à un coût… est-il compensé par nos échanges commerciaux avec eux !?

SGL
Invité

Bon ok @Thibaut, je me suis un peu emballé. 🙂
Mais l’Iran c’est 80 millions de personnes (comme l’Allemagne) et avec un potentiel formidable de développement qui n’a rien du symbole.
Les réserves de pétrole sont 4e mondiale (de mémoire) leurs raffineries date d’avant 1979 (Shah) avec des améliorations, que j’imagine, par des Russes et Chinois.
Bref, ils extraient énormément de pétrole mais ils sont obligés d’importer de l’essence en masse.
Cette fin d’embargo risque de faire exploser leur économie (dans le bon sens) avec a la clé un enrichissement personnel rapide des Iraniens.
C’est peut-être très bon pour DS !?

SGL
Invité

D’un autre côté la crise + l’embargo Iranien, ce dernier a failli être la goutte d’eau qui aurait pu faire déborder le vase ! Avec un PSA extrêmement affaibli vers 2011.

wizz
Membre
http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/03/30/psa-peugeot-citroen-subit-le-contrecoup-des-sanctions-contre-l-iran_1678225_3234.html L’Iran représentait 1/7 du volume (en véhicules) de PSA en 2011. Mais son impact financier est bien moindre (à part la part social). L’Iran n’est pas son voisin d’en face Qatar et consort. Le pouvoir d’achat des Iraniens est inférieur à celui des Français, et donc la voiture vendue en Iran devrait couter moins cher que la même vendue en France. Difficile de marger fort. Et sur cette faible marge, elle doit se partager entre PSA et le constructeur local Khodro, qui assemble les voitures. Même si les 405 et 206 sont plus qu’amorties, une bonne partie des composants… Lire la suite >>
klm
Invité

Laissons le temps et le porte monnaies des iraniens jugez.

SGL
Invité
Au moins un commentaire sage qui ne condamne pas systématique gratuitement la marque DS. Merci @klm. j’imagine que la marque DS n’est pas loin du million d’exemplaires tout marché confondu (avec la Chine) alors que la marque date de 2009 seulement et que sont taux de conquête (en dehors des Citroën et Peugeot ) est important. Alors certes le succès est moyen, mais dans un verre à moitié vide est aussi un verre a moitié plein et cette moitié est très loin d’être négligeable et encore plus pour les perspectives commerciales futures , alors on ne va pas se plaindre… Lire la suite >>
SGL
Invité

Un article intéressant !
http://www.leparisien.fr/economie/carlos-tavares-psa-est-redevenu-maitre-de-son-destin-30-07-2015-4979223.php#xtor=AD-32280599
Carlos Tavares dit pour DS en Iran : « Nous y vendrons quelques milliers d’exemplaires, mais c’est une graine que nous plantons pour l’avenir »

wpDiscuz