Accueil Indycar Indycar 2015 : Iowa

Indycar 2015 : Iowa

105
1
PARTAGER

Vainqueur en Indycar, dans l’Iowa en 2012 et 2014, Ryan Hunter-Reay (Andretti) était pourtant loin d’être favori. Il est vrai que cette saison, l’Américain est assez moyen. Néanmoins, c’est bien « RHR » qui s’impose, au terme d’une course palpitante.

Pro Mazda

Les pilotes Juncos dominent les essais libres. Jose Gutierrez, Timothé Buret et Garett Grist effectuent un triplé. Le lendemain, Grist décroche la pole… Puis il est mystérieusement pénalisé de 10 places.

Pro Mazda 1

Weiron Tan (Andretti) hérite du premier rang et il en profite. Santiago Urrutia (Pelfrey) et Florian Latorre (Cape Motorsports) suivent. Ca démarre bien pour l’autre tricolore : le 4e, Dalton Kellett (Andretti), a complètement loupé son départ. Patricio O’Ward (Pelfrey), profite de la confusion pour briller. Il dépose Kellett, puis s’offre Latorre. Le tiercé semble alors figé, avec Tan devant Urrutia et O’Ward. Puis Alessandro Latif (World Speed Motorsport) tape violemment et il y a donc des « jaunes ».
A la reprise, Tan reprend sa course en solitaire. Les duettistes de Pelfrey suivent. Puis Kellett se réveille et les double. Urrutia, qui se plaint de sa direction, laisse passer son équipier.

Tan gagne ainsi devant Kellett et O’Ward.

Pro Mazda 2

Au classement, Urrutia fait néanmoins le break, à 251 points. Tan, l’homme en forme de la deuxième moitié de saison, passe 2e à 224 points. Neil Alberico (Cape Motorsports), glisse au 3e rang, à 218 points.
Buret est 4e, à 210 points. Latorre est 7e à 185 points. Il y a donc de réelles chances d’avoir au moins un Français sur le podium final.

Pro Mazda 3

Indy Lights

Max Chilton (Carlin) n’est officiellement venu en Indy Lights que pour « être pilote d’essai de Carlin ». Il devait apporter son expérience à une équipe débutante outre-atlantique. Il visait un volant en Indycar ou en F1 et a accepté d’effectuer quelques apparitions en course, en attendant. Après tout, un ex-pilote de F1 sur le marché, ça allait en intéresser du monde, non ? Mis à part Nissan, personne ne lui a téléphoné.
Alors il poursuit en Indy Lights et tout le discours sur l’aspect provisoire de son engagement a disparu. En prime, il se fait dominer par son équipier Ed Jones, pourtant moins véloce sur le papier.

Dans l’Iowa, Chilton perce enfin, avec une première pole.

Indy Lights 1

Chilton s’élance devant Jones. RC Enerson (Sam Schmidt) contient Jack Harvey (Sam Schmidt.) Lorsque les hommes de tête reviennent sur les attardés, Jones en profite pour prendre les commandes. Néanmoins, l’Anglais se dédouble peu après. En vue de l’arrivée, Ethan Ringel (Sam Schmidt) doit renoncer et il entraine un drapeau jaune.

Mais rien ne bouge à la reprise et Chilton de s’imposer devant Jones et Enerson. L’ex-pilote de F1 a dédié ce premier succès en Indy Lights à son équipier chez Marussia, Jules Bianchi.

Indy Lights 2

Au classement, Harvey reste en tête, à 278 points. Spencer Pigot (Juncos) reste au contact, à 260 points. Jones est 3e à 258 points. Tout reste possible, d’autant plus qu’un quatrième larron, Enerson (qui a 214 unités au compteur) s’invite dans la lutte.

Indy Lights 3

Indycar

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas pour Helio Castroneves (Penske.) Parti dernier à Milwaukee (suite à un déclassement), il est en pole dans l’Iowa.

Indycar 1

Autant les courses sur tracés urbains sont ch…, autant celles sur ovales offrent du spectacle. Ainsi, Castroneves n’effectue qu’un tour en tête, avant de céder les commandes à Tony Kanaan (Ganassi.) Scott Dixon (Ganassi) et Josef Newgarden (CFH) sont en embuscade. Au 10e passage, Juan Pablo Montoya (Penske) est dans le mur. C’est son premier abandon de la saison et le pace-car intervient.
A la reprise, Charlie Kimball (Ganassi), Stefano Coletti (KV) et Graham Rahal (Rahal) se touchent. Ils repartent tous les trois, mais les drapeaux jaunes sont agités. Rahal en est quitte pour une crevaison lente.
Puis il y a un contact entre les Frenchies Tristan Vautier (Dale Coyne) et Sébastien Bourdais (KV.) Le Manceau décale son premier arrêt et le voilà brièvement en tête. Puis Castroneves reprend le leadership. Lors du second run, les Andretti remontent, alors que Will Power (Penske) est aux fraises. Puis Justin Wilson (Andretti) frotte le mur et déclenche les drapeaux jaunes.
Les pilotes sont rentrés aux stands et Newgarden est le nouveau leader. Castroneves et Kanaan suivent. Au drapeau vert, le dernier cité s’offre une petite frayeur, mais il parvient à redresser avant de toucher quoi que ce soit. Par contre, Dixon et Ryan Hunter-Reay (Andretti) sont passés. Kimball, lui, se paye le mur et l’on a une troisième interruption.
Les pilotes se rendent aux stands, où le Honda de Rahal a du mal à se réveiller. Kanaan ressort au 3e rang… Mais son Chevrolet expire au drapeau vert. Coletti essaye de drifter sa Dallara et ça se termine dans le mur. Drapeaux jaunes.
Les leaders du classement sont maudits : Dixon reste longuement aux stands, avec un pépin mécanique. Peu après, c’est au de Takuma Sato (Foyt) de s’offrir une tarte aux murs. Nouvelle interruption.
Tout le monde rentre aux stands, sauf Hunter-Reay et Ed Carpenter (CFH.) Au drapeau vert, Newgarden, Sage Karam (Ganassi) et le survivant Rahal remontent sur eux. Le pilote-copropriétaire tente de s’accrocher à l’argent. Néanmoins, il ne peut rien face au groupe de furieux. Karam passe d’ailleurs aux forceps. Newgarden, lui, tente de rattraper Hunter-Reay, qui s’impose d’un souffle.

On obtient un quadruplé des Américains avec Hunter-Reay devant Newgarden, Karam et Rahal. Carlos Muñoz (Andretti) empêche Carpenter d’assurer un quintuplé yankee. Cette victoire arrive bien tard pour Hunter-Reay. Le champion 2012 reste englué dans le ventre moue du classement.
Bourdais sauve l’honneur des Français avec une 9e place.

Indycar 3

Au classement, ça se resserre. 1er à 445 points, Montoya a grillé un joker. Très régulier ces derniers temps, Rahal passe 2e, à 403 points. Dixon descend au 3e rang, à 397 points. Il est désormais à portée de tir de Castroneves et Power.
Pas de changement pour les tricolores, qui sont chacun bien esseulés au classement. 6e à 366 points, Bourdais aura davantage de mal à intégrer le top 5. Pagenaud est 10e, à 294 points. Quant à Vautier, il est 22e à 123 points.

3CastronevesWinsIowaPole01.jpg

Crédits photos : Indycar (photo 1), Pro Mazda (photos 2 à 4), Indy Lights (photos 5 à 7), GM (photos 8 et 10) et Ganassi (photo 9.)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar 2015 : Iowa"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Oppermann
Invité

Rahal a gagné une course il me semble.

wpDiscuz