Accueil F1 F1 : et si Renault créait une nouvelle écurie ?

F1 : et si Renault créait une nouvelle écurie ?

190
32
PARTAGER

On le sait Renault est en train de regarder toutes les options pour son avenir en F1. Mécontent de la faible exposition médiatique en tant que motoriste (et du peu de considération de la part de Red Bull), le losange pourrait racheter l’ex-écurie Renault devenue Lotus. Mais une autre option est évoquée, créer une nouvelle écurie.

Le souci du rachat pur et simple de l’écurie Lotus est qu’il y a une dette importante à racheter (tout ou partie) et que cela plombe forcément le budget de l’écurie. Pour éviter cela, Renault envisagerait, si on en croit plusieurs spécialistes de la F1 dont Adam Cooper, de racheter l’usine d’Enstone, les développements en cours et les contrats des salariés, mais pas la société elle-même.

Ainsi les dettes resteraient avec la société (remboursées tout ou partie avec la vente de l’usine) tandis que la nouvelle écurie repartirait sur des bases saines. C’en serait terminée de l’ancienne écurie Toleman née en 1981 (!) puis devenue Benetton, Renault puis Lotus. En faisant cela, Renault devrait (théoriquement) se passer au moins la première année des revenus obtenus par Lotus pour ses résultats en 2015. Cela pourrait être rendu possible par l’assurance de Ecclestone que Renault toucherait au moins une part en tant « qu’écurie historique ».

Un autre écueil à cette possibilité est que sans le rachat de l’écurie, pas de ticket d’entrée FIA. Mais…la FIA a justement lancé un appel à candidature pour 2 nouvelles écuries et a même prolongé cet appel. De là à imaginer que Renault sera l’une d’entre elles, certains franchissent allègrement le pas.

On devrait en apprendre plus après la trêve estivale. On sait que Cyril Abiteboul (patron de Renault Sport F1) comme Alain Prost (conseiller de Renault) tentent de convaincre le PDG de Renault, Carlos Ghosn, du bien-fondé de revenir pleinement constructeur en Formule 1.

Source : Adam Cooper, illustration : slitzferrari/CC BY 2.0 (la R30 en 2010)

Poster un Commentaire

32 Commentaires sur "F1 : et si Renault créait une nouvelle écurie ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Guillaume
Invité

Honnetement, je ne vois pas la difference entre achat d’une ecurie avec dettes (donc valeur faible, déduction faite de la dette) et achat uniquement des actifs.
A moins que l’object soit d’enc… les fournisseurs actuels de Lotus F1 en vendant Lotus F1 a une valeur inferieure a sa dette!

alain
Invité

Il y a aussi une autre solution, certes certainement la plus cher que les autres,mais le rachat de Redbull pourrait être intéressant pour eux.

Rowhider
Invité

Il est clairement que ce serait un beau coup de Trafalgar envers tous les fournisseurs et partenaires de l’équipe. On risque de déporter les problèmes vers les fournisseurs qui n’y sont pour pas grand chose.
J’espère sincèrement que Renault ne vont pas s’adonner à une telle bassesse.

Lo
Invité

En quoi serait-ce une bassesse? Renault n’y est pour rien dans les dettes de Lotus.

Rowhider
Invité

On appelle cela de la décence. Les fournisseurs de la F1 sont plus ou moins toujours les mêmes. Eviter de payer les factures de Lotus, histoire de les mettre dans la merde pour revenir les voir derrière, j’appelle cela de la bassesse.

Gifi
Invité
On parle d’économie, pas de reprise philanthrope.. Acheter un produit boiteux, à moins que celui-ci ne soit manifestement une mine d’or en devenir, comporte un risque, et en F1 c’est même un gros risque. Ce genre de manoeuvre arrangerait les 2 parts en somme, puisque Lotus roule à perte et continuera de rouler à perte : ils ont mis le développement en standby pour cet état de fait. Resterait à feu Lotus le temps de régler ses dettes sans continuer de les augmenter. Après ce ne sont que des suppositions, mais s’il y a 10 millions à gagner, d’une manière… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

On peut envisager que Genii ne marche pas dans ce deal. Certes, ils risquent la faillite … ou pas s’ils trouvent un repreneur ou sponsor plus compréhensif.

Labradaauto
Invité

je lis les commentaires, tous crédibles, mais où est la bagnole là-dedans ?? Bigre, c’est ça la f1: un truc de fric monumental pour fils à papa, riches héritiers.Entreprise à risques financiers d’abord. Renault est connu pour son potentiel technologique. On sait qu’ils sont capables . Mais non, la f1, je ne regarde plus depuis l’ère Sena. Même si j’aime des gens comme Briatore, Sauber, pour le coup d’oeil qu’ils ont pour détecter les jeunes gens qui roulent bien.

wpDiscuz