Accueil Endurance WEC 2015 : Porsche domine la journée test au Mans

WEC 2015 : Porsche domine la journée test au Mans

80
17
PARTAGER

La quinzaine mancelle est lancée. 64 voitures se sont retrouvées en piste dimanche pour la traditionnelle journée test, deux sessions de quatre heures qui permettent aux concurrents de se préparer et aux pilotes débutants de se qualifier. C’est Porsche qui a dominé les débats alors que pour leur première apparition les Nissan GT-R LM ont déroulé leur programme d’essais sans difficulté majeure.

D’abord le nombre : 64 voitures sur la feuille de temps, c’est plus que le nombre d’engagés. La session était ouverte aux suppléants, qui le restent pour l’instant car contrairement à l’année dernière seule une voiture de la liste officielle s’est désistée jusqu’à présent, et aux LMP3. Deux Ginetta étaient en piste, ce qui a permis à Nismo de faire faire à ses pilotes débutants dans la Sarthe les 10 tours requis sans perturber le programme des GT-R LM.

Il a plu une bonne partie de la journée, la piste n’étant sèche que durant la première heure de chacune des sessions. Du coup les chronos ne sont sans doute pas ce qu’ils auraient pu être, ce qui n’a pas empêché Brendon Hartley sur la Porsche 919 no17, avec un temps de 3.21.061, de faire mieux que la pole 2014. On peut penser que dans deux semaines on ira encore plus vite. Les Porsche ont dominé les deux sessions et terminent aux deux premières positions, la no17 devant la no18, devant la première Audi. Les six voitures des deux constructeurs allemands se tiennent en deux secondes.

L’écart est plus important avec les Toyota qui ont semblé un ton en dessous durant toute la journée. Kazuki Nakajima a assuré ses tours et semble en pleine possession de ses moyens, mais pour parer à toute éventualité Kamui Kobayashi a fait quatre tours dans la voiture. Les Nissan GT-R LM, très attendues, étaient les premières à sortir hier, et ont tourné sans gros ennuis hormis une défaillance d’origine électrique dans la séance du matin pour la no23. Reste qu’avec un écart de 22 secondes et un temps au milieu des LMP2 pour la plus rapide des trois Nissan on est encore loin du compte même si, signe encourageant, la no23 a d’assez loin la vitesse de pointe la plus rapide dans les Hunaudières de toutes les LMP1. Les deux Rebellion, équipées du moteur AER, ont asssez peu tourné, comme la CLM victime d’une crevaison dans la séance du matin qui l’a laissée au box pour le reste de la journée.

En LMP2 Laurens Vanthoor a fait parler la poudre avec la Ligier JS P2 d’Oak Racing devant les deux Oreca 03R de Murphy Prototypes et Alpine et l’Oreca 05 KCMG, même si il faut relativiser les temps du fait des conditions. Même chose en GTE Pro où l’Aston Martin AMR no97, sans sa livrée Art Car pour l’instant, devance la Corvette no64, la Ferrari no51 et la Porsche no92 sans que les écarts ne soient vraiment significatifs. En GTE Am également Aston Martin Racing prend les devants avec la no98.

La pluie aura quelque peu perturbé les préparatifs et les séances libres des 24 heures en seront d’autant plus importantes pour les écuries. Rendez-vous dans un peu plus d’une semaine pour suivre l’épreuve de près grâce à l’intrépide reporter du blog auto sur place.

Crédit image : Porsche

No. Team Pilotes Voiture Classe Temps Ecart
1 17 Porsche Team T. BERNHARD / M. WEBBER / B. HARTLEY / F. MAKOWIECKI Porsche 919 Hybrid LMP1H 03:21.06
2 18 Porsche Team R. DUMAS / N. JANI / M. LIEB / F. MAKOWIEC Porsche 919 Hybrid LMP1H 03:21.95 0.88
3 9 Audi Sport Team Joest F. ALBUQUERQUE / M. BONANOMI / R. RAST Audi R18 e-tron quattro LMP1H 03:22.31 1.24
4 19 Porsche Team N. HÜLKENBERG / E. BAMBER / N. TANDY / F. MAKOWIECKI Porsche 919 Hybrid LMP1H 03:22.32 1.26
5 7 Audi Sport Team Joest M. FÄSSLER / A. LOTTERER / B. TRÉLUYER Audi R18 e-tron quattro LMP1H 03:22.56 1.49
6 8 Audi Sport Team Joest L. DI GRASSI / L. DUVAL / O. JARVIS Audi R18 e-tron quattro LMP1H 03:23.00 1.94
7 1 Toyota Racing A. DAVIDSON / S. BUEMI / K. NAKAJIMA / K. KOBAYASHI Toyota TS 040 – Hybrid LMP1H 03:25.32 4.26
8 2 Toyota Racing A. WURZ / S. SARRAZIN / M. CONWAY Toyota TS 040 – Hybrid LMP1H 03:26.93 5.86
9 12 Rebellion Racing N. PROST / M. BECHE / N. HEIDFELD Rebellion R-One – AER LMP1 03:30.51 9.44
10 4 Team Bykolles S. TRUMMER / P. KAFFER / T. MONTEIRO CLM P1/01 – AER LMP1 03:38.90 17.84
11 34 Oak Racing C. CUMMING / L. VANTHOOR Ligier JS P2 – HPD LMP2 03:41.92 20.85
12 13 Rebellion Racing A. IMPERATORI / D. KRAIHAMER / D. ABT Rebellion R-One – AER LMP1 03:42.14 21.08
13 36 Signatech Alpine N. PANCIATICI / P. CHATIN / V. CAPILLAIRE Alpine A450b – Nissan LMP2 03:42.27 21.21
14 48 Murphy Prototypes K. CHANDHOK / M. PATTERSON / N. BERTHON Oreca 03R – Nissan LMP2 03:42.41 21.34
15 47 KCMG M. HOWSON / N. LAPIERRE / R. BRADLEY Oreca 05 – Nissan LMP2 03:42.45 21.39
16 38 JOTA Sport S. DOLAN / M. EVANS / O. TURVEY Gibson 015S – Nissan LMP2 03:42.55 21.48
17 46 Thiriet By Tds Racing P. THIRIET / T. GOMMENDY / L. BADEY Oreca 05 – Nissan LMP2 03:43.34 22.28
18 23 Nissan Motorsports O. PLA / J. MARDENBOROUGH / M. CHILTON Nissan GT-R LM Nismo LMP1H 03:43.38 22.32
19 42 Strakka Racing N. LEVENTIS / D. WATTS / J. KANE Strakka Dome S103 – Nissa LMP2 03:43.83 22.77
20 41 Greaves Motorsport G. HIRSCH / B. WIRDHEIM / J. LANCASTER / G. PALETOU Gibson 015S – Nissan LMP2 03:44.38 23.31
21 26 G-Drive Racing R. RUSINOV / J. CANAL / S. BIRD Ligier JS P2 – Nissan LMP2 03:44.45 23.39
22 29 Pegasus Racing L. ROUSSEL / D. CHENG / H. TUNG Morgan – Nissan LMP2 03:46.38 25.32
23 28 G-Drive Racing G. YACAMAN / L. DERANI / R. GONZALEZ Ligier JS P2 – Nissan LMP2 03:47.06 25.99
24 43 Team Sard Morand P. RAGUES / O. WEBB / Z. AMBERG Morgan Evo – SARD LMP2 03:47.09 26.02
25 45 Ibanez Racing P. PERRET / I. BELLAROSA / J. IBANEZ Oreca 03R – Nissan LMP2 03:47.20 26.13
26 40 Krohn Racing T. KROHN / N. JÖNSSON Ligier JS P2 – Judd LMP2 03:47.25 26.19
27 27 SMP Racing M. MEDIANI / D. MARKOZOV / N. MINASSIAN BR01 – Nissan LMP2 03:47.83 26.76
28 30 Extreme Speed Motorsports S. SHARP / R. DALZIEL / D. HEINEMEIER HANSS Ligier JS P2 – HPD LMP2 03:47.94 26.88
29 22 Nissan Motorsports H. TINCKNELL / M. KRUMM / A. BUNCOMBE Nissan GT-R LM Nismo LMP1H 03:48.84 27.77
30 31 Extreme Speed Motorsports E. BROWN / J. VAN OVERBEEK / J. FOGARTY Ligier JS P2 – HPD LMP2 03:49.38 28.32
31 35 Oak Racing J. NICOLET / J. MERLIN / E. MARIS Ligier JS P2 – Nissan LMP2 03:51.23 30.17
32 21 Nissan Motorsports T. MATSUDA / M. SHULZHITSKIY / L. ORDOÑEZ Nissan GT-R LM Nismo LMP1H 03:51.33 30.27
33 37 SMP Racing M. ALESHIN / K. LADYGIN / A. LADYGIN BR01 – Nissan LMP2 03:52.61 31.55
34 49 KCMG T. FUJII / S. HOSHINO / C. KLIEN Oreca 03R – Judd LMP2 03:53.43 32.37
35 97 Aston Martin Racing D. TURNER / S. MÜCKE / R. BELL Aston Martin Vantage V8 LMGTE Pro 03:58.07 37
36 64 Corvette Racing – GM O. GAVIN / T. MILNER / J. TAYLOR Chevrolet Corvette C7.R LMGTE Pro 03:58.16 37.1
37 74 Team LNT L. TOMLINSON / C. ROBERTSON / C. HOY Ginetta – Nissan LMP3 03:58.31 37.24
38 51 AF Corse G. BRUNI / T. VILANDER / G. FISICHELLA Ferrari F458 Italia LMGTE Pro 03:58.62 37.55
39 92 Porsche Team Manthey P. PILET / F. MAKOWIECKI / W. HENZLER / S. MÜLLER Porsche 911 RSR LMGTE Pro 03:59.04 37.98
40 98 Aston Martin Racing P. DALLA LANA / P. LAMY / M. LAUDA Aston Martin Vantage V8 LMGTE Am 03:59.34 38.27
41 71 AF Corse D. RIGON / J. CALADO / O. BERETTA Ferrari F458 Italia LMGTE Pro 03:59.42 38.35
42 91 Porsche Team Manthey R. LIETZ / M. CHRISTENSEN / J. BERGMEISTER / S. MÜLLER Porsche 911 RSR LMGTE Pro 04:00.27 39.21
43 95 Aston Martin Racing M. SØRENSEN / C. NYGAARD / N. THIIM Aston Martin Vantage V8 LMGTE Pro 04:00.32 39.25
44 99 Aston Martin Racing V8 F. REES / A. MACDOWALL / R. STANAWAY Aston Martin Vantage V8 LMGTE Pro 04:00.33 39.26
45 63 Corvette Racing – GM J. MAGNUSSEN / A. GARCIA / R. BRISCOE Chevrolet Corvette C7.R LMGTE Pro 04:00.55 39.48
46 61 AF Corse P. MANN / R. GIAMMARIA / M. CRESSONI Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:00.68 39.61
47 86 Gulf Racing UK M. WAINWRIGHT / A. CARROLL / P. KEEN Porsche 911 RSR LMGTE Am 04:01.21 40.14
48 55 AF Corse D. CAMERON / M. GRIFFIN / A. MORTIMER Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:01.22 40.16
49 72 SMP Racing V. SHAYTAR / A. BERTOLINI / A. BASOV Ferrari F458 Italia LMGTE Am 04:01.30 40.24
50 66 JMW Motorsport A. ALFAISAL / J. GIERMAZIAK / M. AVENATTI Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:02.21 41.15
51 83 AF Corse F. PERRODO / E. COLLARD / R. AGUAS Ferrari F458 Italia LMGTE Am 04:02.40 41.34
52 53 RILEY MOTORSPORTS-TI AUTO J. BLEEKEMOLEN / B. KEATING / M. MILLER Srt Viper GTS-R LMGTE Am 04:02.50 41.43
53 75 Team LNT M. CHILTON / T. MATSUDA / A. BUNCOMBE / N. McMILLEN Ginetta – Nissan LMP3 04:02.71 41.65
54 81 AF Corse P. PERAZZINI / M. CIOCI Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:02.73 41.67
55 50 Larbre Competition G. RODA / P. RUBERTI / K. POULSEN Chevrolet Corvette C7 LMGTE Am 04:02.86 41.79
56 62 Scuderia Corsa W. SWEEDLER / T. BELL / J. SEGAL Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:02.89 41.82
57 77 Dempsey – Proton Racing P. DEMPSEY / P. LONG / M. SEEFRIED Porsche 911 RSR LMGTE Am 04:03.37 42.3
58 88 Abu Dhabi-Proton Racing C. RIED / K. AL QUBAISI / K. BACHLER Porsche 911 RSR LMGTE Am 04:03.89 42.82
59 44 Ibanez Racing Y. YAMAGISHI / P. PERRET / J. IBANEZ / S. RAFFIN Oreca 03R – Nissan LMP2 04:03.93 42.86
60 96 Aston Martin Racing R. GOETHE / S. HALL / F. CASTELLACCI Aston Martin Vantage V8 LMGTE Am 04:04.35 43.29
61 68 Team AAI H. CHEN / G. VANNELET / M. PARISY Porsche 911 RSR LMGTE Am 04:04.49 43.43
62 60 Formula Racing J. LAURSEN / M. MAC / A. RIZZOLI Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:05.95 44.88
63 67 Team AAI J. CHEN / A. KAPADIA / X. MAASSEN Porsche 911 GT3 RSR LMGTE Am 04:07.38 46.31
64 82 AF Corse Y. MALLEGOL / J. BACHELIER / H. BLANK / E. MOUEZ Ferrari 458 Italia LMGTE Am 04:20.33 59.26

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "WEC 2015 : Porsche domine la journée test au Mans"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Certes, ce ne sont que les essais préliminaires.
Certes, la piste n’était pas, la majorité du temps, dans des conditions idéales pour claquer un temps.
Certes, on ne connait pas le détail des programmes de cette journée pour chaque concurrents.
Mais il semblerait que Toyota et surtout Nissan aient du pain sur la planche pour se mettre au niveau des deux constructeurs allemands. Ça va pas être facile.

freeze19
Invité

Pour Nissan, il ne faut pas oublier qu’en plus d’une voiture neuve, les pilotes n’ont pas d’expérience en LMP1. voir pas d’experience en proto pour certains. J’ai trouvé ça plutot pas mal pour une vrai 1ere experience avec cette voiture. Il faut attendre la saison prochaine pour réellement jugé cette équipe.

Toyota en effet, ils ont l’air à la traine, ils ne devaient pas s’attendre à une telle progression des porsche et audi.

Matth
Invité

Peut-on connaitre les vmax des différentes voitures (vous m’intriguez avec la vmax des Nissan)?

merci

Thibaut Emme
Admin
La « top speed » est prise juste avant le freinage de la 1ère chicane des Hunaudières. Après la première séance, on avait la 23 devant la 22 avec pour les Nissan GT-R LM Nismo 336 et 333,9 km/h. Les 3 suivants étaient les Audi avec la même vitesse de pointe (si si !) de 332,9 km/h). La Toyota N°1 étant la dernière au-dessus de 330 km/h sinon les autres (la 2 et les Porsche) étant à 328 ou bien en dessous (319 pour la dernière des Porsche). Mais en séance 2, Toyota s’est rapproché à 334,9 et 333,9 km/h. et la… Lire la suite >>
Marco
Invité
Merci pour l’article et les précisions. J’étais sur le circuit hier, et les Nissan, elles sont peut être rapides en ligne droite, mais à la réacceleration (à la sortie de Mulsanne notamment), quel veau ! on a envie de les pousser pour qu’elles s’arrachent du virage. et puis fait TRES ETRANGE, entre 14h00 et 15h00, quand la piste était sèche et que Brendon Hartley a établi sont 3.21.061, eh bien, pas de Nissan en piste !! comme si elle ne voulais pas qu’on les voit rouler dans les conditions (presque optimales). et des qu’il a plu, hop, ca tourne chez… Lire la suite >>
freeze19
Invité

Les nissan n’ont pas tourner à cause de l’aco qui aurait tout à coup décidé que les rétro ne sont pas bien placés (Daren cox en parlais sur radio lemans) donc il a du y avoir négociation/controle. Et la 23 était dans le stand pour résoudre les problème electrique du matin.

Marco
Invité

Merci pour cette précision 🙂

rowhider
Invité

Ce n’est pas surprenant, passer tant de puissance sur les roues avant doit être un gros problème: encore plus quand il pleut!

Même s’il s’agit en effet de leurs débuts, on peut être légitimement déçu de les trouver si lents: la toute première constituée d’un équipage expérimenté est quand même à 2s des meilleurs LMP2 et à 22s au tour!
Après on peut se poser la question des systèmes hybrides réellement actifs sur leur voiture au moment des tours chrono: ils n’ont peut-être roulé que sur la partie thermique…

Invité

Je trouve les vitesses un peu faible

Thibaut Emme
Admin

Cela fait longtemps qu’on n’atteint plus des vitesses folles au Mans (merci Jean-Marie Balestre pour avoir exiger 2 chicanes et tordu le bras à l’ACO) et depuis 2011 le règlement castre un peu plus les voitures.
En 2013 l’Audi vainqueur atteint 330 km/h mais derrière c’est 325,8 pour Toyota (en course). La vitesse de pointe n’est plus aussi primordiale au Mans qu’avant mais les écuries aiment bien avoir des carrosseries « longue queue » qui permettent une bonne vmax. Ca permet de se débarrasser « vite » des LMP2 et des GTE (qui plafonnent entre 290 et 305 km/h).

Invité

On a eu la Dome S102 au dessus de 350, et la 908 et la r10 s’en sont rapprocher mais je trouve ça dommage qu’avec 4 lignes droites pareil on aille pas plus vite

freeze19
Invité

Il y a aussi une nouvelle façon de piloter qui s’est mise en place avec les systèmes de récupération d’énergie. Sur des circuits rapides comme le mans, il n’y a pas beaucoup de zones possibles pour récupérer la quantité d’energie nécessaire (contrairement aux circuits plus lents ou on enchaine les freinages) Ducoup, les pilotes doivent se mettre en roue libre avant d’atteindre la zone de freinage pour permettre la récupération , donc la vitesse max mesurée n’est pas la vitesse max réelle de la voiture.

Matth
Invité

merci… au final après les premières qualifs, ils se rapprochent mais sont encore très loins de 10sec au tour…

Salva
Invité

Enfin un vrai Grand Prix avec de vraies autos !

Raymond le barbu
Invité
Performance pas surprenante pour Nissan, qui n’a finalement que très peu roulé avant Le Mans. Si les 3 voitures finissent et sont dans des temps « honorables » (au moins au niveau des Rebellion, à mon sens), ce sera déjà bien vu le paris technique et technologique mis en place. A voir. En revanche, je suis toujours aussi surpris de la stratégie de Toyota. Seulement 2 voitures alignées, des performances bien en rentrait des Porsche et Audi (même si cette séance fut tronquée, il n’empêche que les Toyota étaient loin du compte à Silverstone puis Spa), un budget inférieur aux autres alors… Lire la suite >>
gigi4lm
Invité

Oui, Toyota se crée une image d’éternel looser, et c’est un comble pour le 1er constructeur mondial

wpDiscuz