Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

101
0
PARTAGER

Gros programme ce week-end : FR NEC, FR ALPS, F4 ADAC, EuroFormula Open et Porsche Carrera Cup Asia. En plus de l’Indycar et du CTCC, bien sûr.

Formula Renault ALPS

C’est déjà la mi-saison en FR ALPS. A Spa, il y a quelques petits nouveaux. Pilotes de F3, Alessio Lorandi et Mahaveer Raghunathan débutent respectivement chez GSK et CRAM, afin de s’acclimater au tracé belge.

Aux essais, on attend Jack Aitken (Koiranen), mais c’est Jake Hughes (Koiranen), le plus rapide en piste.

FR ALPS 1

Embrayage cassé, Lorandi renonce dans le tour de formation. Raghunathan effectue un unique passage avant de rentrer définitivement aux stands. Hughes, lui, effectue une course en solitaire. Matevos Isaakyan (JD Motorsport) et Thiago Vivacqua (JD Motorsport) ne peuvent rien faire. Aitken, 4e, choisi de gérer.

On retrouve logiquement le trio Hughes-Isaakyan-Vivacqua sur l’estrade.

FR ALPS 2

Vivacqua obtient la pole dominicale.

FR ALPS 3

Au feu vert, Isaakyan est le plus prompt à réagir. Vivacqua se retrouve pourchassé par Hughes et il ne peut pas revenir. Hughes a beau harceler le Brésilien, il reste accroché à sa médaille d’argent.

Isaakyan, Vivacqua et Hughes montent donc dans cet ordre sur le podium.

FR ALPS 4

Aitken conserve le leadership, à 149 points. Néanmoins, Hughes remonte, à 142 points. Isaakyan, 3e à 129 points, tentera d’empêcher les pilotes Koiranen de tourner en rond.

FR ALPS 5

Formula Renault NEC

C’est dormais en habitude, NEC et ALPS roulent le même week-end. Pour sa troisième épreuve, la FR NEC visite le Red Bull Ring.

Trop facile, la FR 2.0 pour Louis Delétraz (Josef Kaufmann) ! Le fils de l’ex-pilote de F1 décroche la pole.

FR NEC 1

Delétraz démarre moyennement bien. Kevin Jörg (Josef Kauffman) se colle à lui pour le mettre sous pression. 3e, Jehan Daruvala (Fortec) est poursuivi par Ukyo Sasahara (ART Junior), Callan O’Keefe (Fortec) et Alex Gill (Fortec.) Le Japonais craque et au tour du Sud-Africain de klaxonner derrière Daruvala. En tête, Jörg trouve l’ouverture sur le leader. Delétraz tente vainement de se dédoubler. 5e, Gill rêve de podium, mais rien ne bouge devant lui.

Soit un tiercé Jörg-Delétraz-Daruvala sur le podium.

FR NEC 2

Le dimanche, Jörg, en pole, joue les solistes. Delétraz, 2e, a bien du mal à semer Daruvala. La lutte permet à Gill de les rattraper. Daruvala sous pression, Delétraz peut s’échapper. Puis Gill réussit à passer son adversaire Indien et filer vers son premier podium en FR NEC.

Ainsi, Jörg double la mise devant Delétraz et Gill.

FR NEC 3

La course 3 débute en retard. Le poleman Delétraz contrôle son équipier et compatriote Jörg. 3e, Gill se prend les pieds dans le tapis. Voilà Sasahara 3e, devant un surprenant Nikita Mazepin (Josef Kaufmann.) Le Russe (qui a enchainé l’Asia Cup Series, la MRF 2000 et la TRS durant l’hiver) dépasse le Japonais et obtient son premier podium en automobile.

Josef Kaufmann réalise un triplé, avec Delétraz, devant Jörg et Mazepin.

FR NEC 5

Au classement, Delétraz reste en tête, à 175 points. Mais Jörg est désormais 2e, à 129 points. Un peu faiblard en Autriche, Sasahara glisse au 3e rang, à 124 points.

FR NEC 4

F4 ADAC

Fait assez rare, la F4 ADAC est également à Spielberg. Alors que l’ADAC Formel Masters évitait tout meeting avec d’autres monoplaces (hors F3 ATS.)

Après son carton en F4 Italia, on attend Zhou Guan Yu (Prema.) Néanmoins, c’est Joel Eriksson (Motopark), le plus rapide aux essais.

F4 ADAC 1

Au feu vert, le petit-frère du pilote de GP3 effectue un départ probant. On ne peut pas en dire autant de Zhou, qui perd sa 2e place au profit de Ralf Aron (Prema.) Malgré deux safety-car, rien ne bouge ensuite.

Déjà vainqueur en ADAC Formel Masters, Ericsson s’offre un premier succès en F4 ADAC. Aron est 2e et Zhou, 3e.

F4 ADAC 2

Trop frêle, le poleman Joey Mawson (Van Amersfoort) chute vite dans la hiérarchie. Tim Zimmermann (Neuhauser) hérite des commandes, avec Eriksson à ses trousses. 3e, Aron envoi son poursuivant, David Beckmann (Mücke), dans le décor et il entraine un safety-car.
Au restart, Eriksson dépose Zimmermann. Aron est puni d’un drive-through. Michael Waldherr (Motopark) hérite du 3e rang. C’est sans compter sur son ancien camarade de la BMW Talent Cup, Marvin Dienst (HTP.) Puis Mick Schumacher (Van Amersfoort) se sort tout seul et la direction sort le drapeau rouge.

Eriksson est déclaré vainqueur, devant Zimmermann et Dienst.

F4 ADAC 3

Schumacher, blessé, manque la course 3.

Au départ, Mattia Drudi (SMG), Zhou et Zimmermann s’accrochent. Peu après, Eriksson et Aron sont victime de leur fougue. Le safety-car intervient.
Mawson est alors leader devant Janneau Esmeijer (HTP) et Beckmann (Mücke.) Robert Schwartzman (Mücke) part à l’assaut du 3e et se casse les dents dessus. Waldherr (Motopark) tente alors sa chance. Il a Beckmann en ligne de mire. Mais suite à un autre accrochage, la direction sort le drapeau rouge.

Mawson, Esmeijer et Beckmann montent donc sur le podium.

F4 ADAC 4

Eriksson prend la tête, à 74 points. Néanmoins, Dienst est en embuscade, à 73 points. Quant à Mawson, il suit à 64 points.

F4 ADAC 5

EuroFormula Open

L’EuroFormula Open est à Silverstone. Pour une fois, il n’y a pas de changements dans la composition du peloton.

Vitor Baptista (RP Motorsport) obtient la pole du samedi.

EuroFormula 1

Baptista garde le contrôle au feu vert face à Yu Kanamaru (RP Motorsport.) Leonardo Pulcini (DAV Racing) cire la piste. Puis, en tentant de revenir, il s’accroche avec Igor Walilko (RP Motorsport.) Du coup, Alessio Rovera (DAV Racing) passe 3e. Baptista et Kanamaru sèment le peloton. Le Japonais klaxonne et le Brésilien finit par commettre une légère erreur. Suffisant pour que Kanamaru file vers un premier succès en EuroFormula Open.

Kanamaru s’impose ainsi devant Baptista et Rovera.

EuroFormula 2

Le dimanche, Kanamaru débute la journée par une pole.

EuroFormula 3

Konstantin Tereshchenko (Campos) est verni. 2e sur la grille, il voit Kanamaru faire du surplace au départ. Puis Rovera, qui se montre dans ses rétros, commet une erreur. Baptista et Andrès Saravia (RP Motorsport) passent 2e et 3e. Le Brésilien s’attaque au Russe. Il y a contact, mais c’est Baptista qui cède. Pendant ce temps, Kanamaru, remonte Rovera et Saravia. Baptista ne peut résister au retour du Japonais. Kanamaru soude, mais le Russe est trop loin.

Tereshchenko remporte donc la course 2, devant Kanamaru et Baptista.

EuroFormula 4

A mi-saison, Tereshchenko possède 155 points. Baptista est 2e à 147 points. Kaamaru est isolé au 3e rang, à 119 points.

EuroFormula 5

Carrera Cup Asia

La coupe asiatique se rend au mont Fuji. Porsche invitera le leader du classement, à l’issue de cette manche, à la course de Supercup de Spa.

Martin Ragginger décroche la pole japonaise.

PCCA 3

Au feu vert, Chris Van der Drift bondit et oublie le poleman. L’Autrichien tente de reprendre son bien. En vain. Craig Baird s’invite dans la lutte et dépasse Ragginger. Néanmoins, l’Autrichien se dédouble juste après et il reprend son harcèlement de Van der Drift.

Van der Drift, Ragginger et Bair passent dans cet ordre devant le starter.

PCCA 1

Le dimanche, Van der drift est en pole. Ragginger, 2e, se blottit derrière lui. Nico Menzel, 3e sur la grille, se loupe complètement. Rodolfo Avila, Ho-Pin Tung et Baird en profitent. Avila rattrape le duo Van der Drift-Ragginger, attendant le moment propice. Il est si préoccupé qu’il ne voit pas Tung revenir. Le Chinois dépasse le Portugais de Macao et prend donc le 3e rang. Menzel passe Baird et le leader du classement, en tentant de se dédoubler, part à la faute.

On retrouve Van der Drift et Ragginger sur le podium. Néanmoins, cette fois, ils sont accompagnés par Tung.

PCCA 2

Avec ce doublé, Van der Drift vire en tête, à 99 points. Il a donc gagné son billet pour Spa. Baird est 2e, à 95 points. Ragginger, 3e à 69 points, mène le groupe de chasse des « autres ».

PCCA 4

Audi Sport TT Cup

On avait oublié Doreen Seidel, playmate 2008 et surtout, animatrice de la Scirocco R-Cup 2014. L’Allemande va revenir, via l’Audi Sport TT Cup. Hélas, ce sera en tant qu’invité, pour la seule épeuve de Nuremberg.

Doreen Seidel (D), Audi TT cup

Crédits photos : EuroFormula Open (photos 1 et 17 à 21), Fast Lane Promotion (photos 2 à 6), FR NEC (photos 7 à 11), ADAC F4 (photos 12 à 16), Porsche Carrera Cup Asia (photos 22 à 25) et Audi Motorsport (photo 26.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz