Accueil Endurance Le Mans 2015 : Porsche a tenu sa promesse

Le Mans 2015 : Porsche a tenu sa promesse

186
15
PARTAGER

En 2014, Porsche avait couvert les circuits du WEC de messages proclamant leur retour. Les hommes de Weissach ont tenu parole. Pour leur deuxième participation avec la 919 Hybrid, ils décrochent les deux premières marches du podium de haute lutte après une longue et intense confrontation avec des Audi décidées à ne pas se laisser faire.

C’est la dix-septième victoire de Porsche au Mans, mais elle ne manque pas de fraîcheur . C’est la troisième voiture, la no19, qui l’emporte avec un équipage « carte jeune » : Earl Bamber, Nick Tandy et Nico Hülkenberg, tous trois nouveaux venus dans la catégorie : en guise de guest star, un jeune loup en provenance de la F1, Nico Hülkenberg, mais aussi et surtout deux purs produits de la filière Porsche : venus de la Porsche Supercup, Bamber et Tandy ont fait leurs classes dans les diverses incarnations de la 911 avant d’être nominés pour la grande catégorie. Malgré leur statut de débutants, ils auront été parfaits, ultra-rapides quand il le fallait, avec une mention spéciale pour Nick Tandy qui a réalisé un grand quadruple relais où il a été clairement plus rapide que ses collègues, en particulier Mark Webber. C’est la marque d’une future star.

24LM2015_2

Les Porsche sont les plus rapides des LMP1 depuis le début de la saison. Aux 24 heures, cela aura été moins évident car les Audi se sont montrées par moment les égales des 919, comme en témoignent les hallucinants chronos réalisés par les trois voitures d’Ingolstadt, en particulier le 3mn17.48 d’André Lotterer en fin de matinée dimanche, record absolu du meilleur tour en course au Mans et deuxième temps du week-end. Mais là où la no19 et la no17 auront tenu le rythme durant toute la course sans erreur ou presque (la no17 a écopé d’une pénalité), les Audi auront accumulé les ennuis, pas rédhibitoires mais de nature à les empêcher de garder jusqu’au bout le contact avec leurs adversaires. Obligés de rouler à 120% pour tenir le rythme des Porsche, les Audi, en particulier la no7 qui aura été la meilleure des trois, ont connu des péripéties bien peu Audi-esques, pénalité ou problème de carrosserie qui se détache… Et au final en paient le prix.

24LM2015_3

Les Toyota elles ont par contre fait une course quasi-parfaite, mais étaient trop lentes. La meilleure des deux, la no2, termine à 8 tours de la voiture de tête et la course des TS040 aura été anonyme. Pour les champions du Monde, qui avaient fait cette année des 24 heures du Mans leur objectif prioritaire, la déception est grande. Pour gagner face à Audi et désormais à Porsche, il va falloir mettre les moyens. Le constructeur, qui s’apprête à revenir en WRC, les a, ces moyens, mais en a-t-il la volonté ?

24LM2015_4

Que penser de la prestation des Nissan GT-R LM ? Accablés par toutes sortes de problèmes, les trois prototypes atypiques auront passé leur temps au fond des boxes, ne sortant de loin en loin que pour faire des temps de LMP2. La liste des excuses invoquées est longue, est-elle convaincante ? En sport automobile, le seul objectif qui vaille c’est d’être le premier sous le drapeau à damier. L’innovation radicale et l’approche différente ne peuvent se justifier que si elles apportent un avantage sur le système établi et qu’elles permettent d’être devant. Dans tous les autres cas, c’est une perte de temps et de moyens. Nissan bénéficie pour cette fois d’un joker, mais l’année prochaine tout le monde attendra les voitures rouges au tournant.

24LM2015_5

En LMP2, l’Oreca 05-Nissan no47 de l’équipe de Hong Kong KCMG a dominé de bout en bout l’épreuve, partant en pole position et ne laissant à aucune autre voiture le soin de mener la course pendant toutes les 24 heures. C’est une victoire méritée et convaincante pour l’équipe de Paul Ip et une rédemption pour Nicolas Lapierre qui a fourni une performance de premier ordre, terminant, ironie du sort, seulement une place derrière ses anciens coéquipiers. Bel exploit également pour Jota Sport qui a récupéré la seconde place en toute fin de course grâce aux efforts cumulés de Mitch Evans et Oliver Turvey, qui ont largement confirmé leur bonne cote. Les deux écuries françaises de pointe ont joué d’infortune après de belles prestations : l’Oreca de Thiriet par TDS Racing a été sortie par une erreur d’une GTE alors que l’Alpine Signatech a subi un crash éliminatoire dans la septième heure de course alors qu’elle roulait dans le top 5.

24LM2015_6

C’est sans doute le GTE Pro qui a offert la plus belle histoire de la course. Dès le départ, la première position a été disputée par Aston Martin, Ferrari et Corvette. Les Aston Martin no97 et no99 ont failli, laissant face à face dimanche matin la Corvette C7.R no64 et la Ferrari AF Corse no51. Les deux voitures ne se sont plus quittées jusqu’à la défaillance mécanique à une heure de l’arrivée de la voiture italienne, offrant au Corvette Racing sa première victoire de catégorie depuis 2011, et du baume au coeur après le choc de la très grosse sortie de route de Jan Magnussen mercredi. La victoire de la Corvette est de plus idéale pour planter le décor pour le retour de l’autre constructeur américain, Ford, dans la Sarthe en juin prochain.

24LM2015_7

Enfin la catégorie GTE Am, après le coup de théâtre du gros accident en toute fin d’épreuve de la voiture qui avait dominé la seconde partie des 24 heures, l’Aston Martin Vantage no98, est revenue à la Ferrari 458 Italia russe no72 du SMP Racing devant la Porsche no77 du Proton Dempsey Racing, permettant à Patrick Dempsey de monter sur le podium de la catégorie, une performance méritée et qui comblera d’aise son armée de supporters.

Au final, les 24 heures 2015, qui ont vu une affluence importante de 263 500 spectateurs, auront été passionnantes de bout en bout même si la lutte pour la victoire n’a concerné que Porsche et Audi. Le niveau exceptionnel des performances atteintes restera dans les annales de l’épreuve.

Crédit photos : Porsche (1), T.E / le blog auto (2, 6), Audi (3), KCMG (4), Nissan (5), Ferrari (7)

PosCatTeamDriverCarTLapsGapBest lapAv speedPits
119LM P1HPorsche TeamNico HÜLKENBERG, Earl BAMBER, Nick TANDYPorsche 919 HybridM39503:18.60247.130
217LM P1HPorsche TeamTimo BERNHARD, Mark WEBBER, Brendon HARTLEYPorsche 919 HybridM3941 Lap03:18.19247.630
37LM P1HAudi Sport Team JoestMarcel FÄSSLER, André LOTTERER, Benoît TRÉLUYERAudi R18 e-tron quattroM3932 Laps03:17.48248.532
48LM P1HAudi Sport Team JoestLucas DI GRASSI, Loïc DUVAL, Oliver JARVISAudi R18 e-tron quattroM3923 Laps03:17.8324831
518LM P1HPorsche TeamRomain DUMAS, Neel JANI, Marc LIEBPorsche 919 HybridM3914 Laps03:18.92246.730
62LM P1HToyota RacingAlexander WURZ, Stéphane SARRAZIN, Mike CONWAYToyota TS 040 – HybridM3878 Laps03:22.63242.130
79LM P1HAudi Sport Team JoestFilipe ALBUQUERQUE, Marco BONANOMI, René RASTAudi R18 e-tron quattroM38702:35.0803:17.65248.230
81LM P1HToyota RacingAnthony DAVIDSON, Sébastien BUEMI, Kazuki NAKAJIMAToyota TS 040 – HybridM3869 Laps03:20.90244.229
947LM P2KCMGMatthew HOWSON, Richard BRADLEY, Nicolas LAPIERREOreca 05 – NissanD35837 Laps03:36.84226.331
1038LM P2JOTA SportSimon DOLAN, Mitch EVANS, Oliver TURVEYGibson 015S – NissanD35848.18203:36.68226.432
1126LM P2G-Drive RacingRoman RUSINOV, Julien CANAL, Sam BIRDLigier JS P2 – NissanD35801:47.5203:37.0822632
1228LM P2G-Drive RacingGustavo YACAMAN, Luis Felipe DERANI, Ricardo GONZALEZLigier JS P2 – NissanD35441 Laps03:38.1122535
1348LM P2Murphy PrototypesKarun CHANDHOK, Mark PATTERSON, Nathanaël BERTHONOreca 03R – NissanD34748 Laps03:38.72224.330
1427LM P2SMP RacingMaurizio MEDIANI, David MARKOZOV, Nicolas MINASSIANBR01 – NissanM34055 Laps03:42.44220.635
1531LM P2Extreme Speed MotorsportsEd BROWN, Johannes VAN OVERBEEK, Jonathon FOGARTYLigier JS P2 – HPDD33956 Laps03:42.89220.132
1645LM P2Ibanez RacingJosé IBANEZ, Pierre PERRET, Ivan BELLAROSAOreca 03R – NissanD33758 Laps03:44.92218.133
1764LM GTE ProCorvette Racing – GMOliver GAVIN, Tommy MILNER, Jordan TAYLORChevrolet Corvette C7RM33703:47.8803:54.82208.924
1813LM P1Rebellion RacingAlexandre IMPERATORI, Dominik KRAIHAMER, Daniel ABTRebellion R-One – AERM33659 Laps03:26.59237.532
1929LM P2Pegasus RacingLéo ROUSSEL, Ho-Pin TUNG, David CHENGMorgan – NissanM33461 Laps03:40.79222.232
2072LM GTE AmSMP RacingVictor SHAYTAR, Andrea BERTOLINI, Aleksey BASOVFerrari 458 ItaliaM33263 Laps03:56.17207.823
2171LM GTE ProAF CorseDavide RIGON, James CALADO, Olivier BERETTAFerrari 458 ItaliaM33241.3703:55.70208.225
2277LM GTE AmDempsey – Proton RacingPatrick DEMPSEY, Patrick LONG, Marco SEEFRIEDPorsche 911 RSRM33164 Laps03:58.83205.423
2312LM P1Rebellion RacingNicolas PROST, Nick HEIDFELD, Mathias BECHERebellion R-One – AERM33065 Laps03:27.18236.834
2462LM GTE AmScuderia CorsaWilliam SWEEDLER, Townsend BELL, Jeffrey SEGALFerrari 458 ItaliaM33019.83603:57.30206.825
2551LM GTE ProAF CorseGianmaria BRUNI, Toni VILANDER, Giancarlo FISICHELLAFerrari 458 ItaliaM33001:04.7303:54.99208.826
2683LM GTE AmAF CorseFrançois PERRODO, Emmanuel COLLARD, Rui AGUASFerrari 458 ItaliaM33001:05.8503:56.84207.223
2795LM GTE ProAston Martin RacingMarco SØRENSEN, Nicki THIIM, Christoffer NYGAARDAston Martin Vantage V8M33002:23.1903:54.60209.124
2830LM P2Extreme Speed MotorsportsScott SHARP, Ryan DALZIEL, David HEINEMEIER HANSSONLigier JS P2 – HPDD32966 Laps03:39.70223.336
2935LM P2Oak RacingJacques NICOLET, Jean-Marc MERLIN, Erik MARISLigier JS P2 – NissanD32867 Laps03:46.1021732
3091LM GTE ProPorsche Team MantheyRichard LIETZ, Michael CHRISTENSEN, Jörg BERGMEISTERPorsche 911 RSRM32768 Laps03:56.86207.125
3161LM GTE AmAF CorsePeter MANN, Raffaele GIAMMARIA, Matteo CRESSONIFerrari 458 ItaliaM32669 Laps03:57.57206.525
3240LM P2Krohn RacingTracy KROHN, Nick JÖNSSON, João BARBOSALigier JS P2 – JuddM32372 Laps03:42.17220.835
3337LM P2SMP RacingMikhail ALESHIN, Kirill LADYGIN, Anton LADYGINBR01 – NissanM32273 Laps03:41.40221.636
3499LM GTE ProAston Martin Racing V8Fernando REES, Alex MACDOWALL, Richie STANAWAYAston Martin Vantage V8M32075 Laps03:54.25209.525
3568LM GTE AmTeam AAIHan-Chen CHEN, Gilles VANNELET, Mike PARISYPorsche 911 RSRM3200.92103:59.68204.725
3666LM GTE AmJMW MotorsportAbdulaziz AL FAISAL, Jakub GIERMAZIAK, Michael AVENATTIFerrari 458 ItaliaD3201.50603:58.65205.621
3767LM GTE AmTeam AAIJun-San CHEN, Alex KAPADIA, Xavier MAASSENPorsche 911 GT3 RSR (997)M31679 Laps04:01.00203.626
3898LM GTE AmAston Martin RacingPaul DALLA LANA, Pedro LAMY, Mathias LAUDAAston Martin Vantage V8M32174 Laps03:56.9920724
394LM P1Team BykollesSimon TRUMMER, Pierre KAFFER, Tiago MONTEIROCLM P1/01 – AERM260135 Laps03:33.56229.729
4022LM P1HNissan MotorsportsHarry TINCKNELL, Michael KRUMM, Alex BUNCOMBENissan GT-R LM NismoM242153 Laps03:35.89227.326
4134LM P2Oak RacingChristopher CUMMING, Laurens VANTHOOR, Kevin ESTRELigier JS P2 – HPDD32966 Laps03:38.25224.833
4253LM GTE AmRILEY MOTORSPORTS-TI AUTOJeroen BLEEKEMOLEN, Ben KEATING, Marc MILLERSrt VIPER GTS-RM30491 Laps03:55.9020824
4342LM P2Strakka RacingNick LEVENTIS, Danny WATTS, Jonny KANEDome S103 – NissanD264131 Laps03:41.30221.726
4455LM GTE AmAF CorseDuncan CAMERON, Matt GRIFFIN, Alexander MORTIMERFerrari 458 ItaliaM241154 Laps03:57.71206.418
4523LM P1HNissan MotorsportsOlivier PLA, Jann MARDENBOROUGH, Max CHILTONNissan GT-R LM NismoM234161 Laps03:36.53226.623
4646LM P2Thiriet By Tds RacingPierre THIRIET, Ludovic BADEY, Tristan GOMMENDYOreca 05 – NissanD204191 Laps03:39.58223.519
4796LM GTE AmAston Martin RacingRoald GOETHE, Stuart HALL, Francesco CASTELLACCIAston Martin Vantage V8M187208 Laps03:57.48206.616
4843LM P2Team Sard MorandPierre RAGUES, Oliver WEBB, Zoel AMBERGMorgan Evo – SARDD162233 Laps03:41.73221.315
4921LM P1HNissan MotorsportsTsugio MATSUDA, Mark SHULZHITSKIY, Lucas ORDOÑEZNissan GT-R LM NismoM115280 Laps03:37.86225.213
5036LM P2Signatech AlpineNelson PANCIATICI, Paul Loup CHATIN, Vincent CAPILLAIREAlpine A450b – NissanD110285 Laps03:40.32222.79
5197LM GTE ProAston Martin RacingDarren TURNER, Stefan MÜCKE, Rob BELLAston Martin Vantage V8M11033:08.0203:56.03207.97
5250LM GTE AmLarbre CompetitionGianluca RODA, Paolo RUBERTI, Kristian POULSENChevrolet Corvette C7RM94301 Laps03:58.64205.69
5341LM P2Greaves MotorsportGary HIRSCH, Gaëtan PALETOU, Jon LANCASTERGibson 015S – NissanD71324 Laps03:40.83222.26
5488LM GTE AmAbu Dhabi-Proton RacingChristian RIED, Khaled AL QUBAISI, Klaus BACHLERPorsche 911 RSRM44351 Laps03:59.01205.32
5592LM GTE ProPorsche Team MantheyPatrick PILET, Frédéric MAKOWIECKI, Wolf HENZLERPorsche 911 RSRM14381 Laps03:58.64205.61

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Le Mans 2015 : Porsche a tenu sa promesse"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
r.burns
Invité

Bravo Porsche

4aplat
Invité

Porsche a fait ce qu il fallais pour arriver le 1er sous le dapeau a damier … Bravo a eux .
Un peu decu pour Toyota qui n est pas rapide … Les Nissan sont risibles , tout comme la CLM !!!

SGL
Invité

Comme quoi les 4 cylindres hybrides (rechargeables) ont beaucoup beaucoup d’avenir dans l’automobile.
Dans les sportives et le premium.

wizz
Membre

….ou pas rechargeable.

Une petite batterie de 3.7kWh peut parfaitement avoir sa place sous le capot d’une compacte sportive, sans l’alourdir excessivement, contrairement à ces hybrides rechargeables avec des grosses batteries

3.7kWh dépensé en 1h, on a une puissance de 3.7kW (5ch)
et en 6 minutes, alors 37kW (50ch)
en 3 minutes, alors 74kW (100ch)
en 1 minute, alors 300ch

bref, sauf à vouloir rouler à fond sur autoroute allemande, sinon, ce sera très largement suffisant pour apporter un boost en sortie de virage, puis freiner un peu plus loin, puis recommencer….

Invité
Ayant assister au mans pour la première fois et ayant fait la majeur partie de la course dans la tribune en face des chicane ford (celle devant l’endroit où l’Aston de tête en GTE Pro est sortie a la fin, d’ailleurs la scène était assez tragique avec le pilote complètement déprimé qui a eu du mal à s’en remettre malgré les applaudissements de réconfort) et dans la zone jusqu’au tertre rouge, je dois dire que ça rend la course totalement différente et la perception des voiture aussi (principalement du au fait qu’on les vois toutes à chaque tour contrairement à… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin
Oui merci du témoignage. L’Aston était en effet super cruelle…à 46 minutes de la fin, en tête de la catégorie, si proche des stands…et obligé de mettre pied à terre après une sortie très étrange sur une chicane plutôt lente. Les 24 heures se consomment en effet mieux sur place qu’à emporter 🙂 Personnellement j’ai fait samedi 8h jusqu’à dimanche soir, sans dormir, c’est dur mais cela vaut le coup. Car à mon sens, c’est la nuit que la magie opère le plus. Les sons sont amplifiés, magnifiés, et le calme (très relatif) de la nuit est déchiré à chaque… Lire la suite >>
alfa155
Invité

Très belle course, et surtout week-end exceptionnel dans son ensemble.
Entre le monde hallucinant, même en pleine nuit, Hollande sifflé, de grosses batailles jusqu’à l’arrivée, fin de la domination des moteurs de tracteur, victoire d’un constructeur de légende, bref, édition réussie à 100%.

wpDiscuz