Accueil Citroën PSA, Renault – loi Florange : 2 poids, 2 mesures pour l’Etat...

PSA, Renault – loi Florange : 2 poids, 2 mesures pour l’Etat ?

137
7
PARTAGER

L’Etat a usé de tactique (merci le Ministre Macron) pour forcer Renault a adopter les droits de vote doubles (la fameuse loi Florange), mais chez PSA Peugeot Citroën, l’Etat a « forcé » la famille Peugeot a renoncer à ce doublement des droits de vote et ce, dès 2014.

L’Assemblée Générale de PSA Peugeot Citroën s’est tenue le 29 avril dernier. En plus de l’officialisation du transfert du siège social à Rueil Malmaison, PSA a annoncé que la famille renonçait à la possibilité des droits de vote doubles pour ne pas peser d’avantage que les deux autres actionnaires de référence, à savoir l’Etat français et le constructeur chinois Dongfeng.

Louis Gallois, Président du Conseil de Surveillance de PSA, a annoncé : « (…) que dans le cadre des accords conclus à l’occasion des augmentations de capital réalisées en 2014, les sociétés du groupe familial Peugeot s’étaient engagées à neutraliser l’impact de leurs droits de vote doubles, en assemblée générale, en égalisant ceux-ci au niveau du nombre d’actions détenues par les sociétés Dongfeng et Sogepa ».

C’était donc une condition sine qua non, négociée lors de l’augmentation de capital qui a sauvé le groupe. Il est tout de même cocasse de voir en quelques heures deux Assemblées Générales au cours desquelles l’Etat prend deux positions opposées sur les droits qu’ouvre la loi Florange pour les actionnaires qui détiennent leurs actions depuis plus de 2 ans.

Source : PSA, Reuters, illustration : PSA

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "PSA, Renault – loi Florange : 2 poids, 2 mesures pour l’Etat ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Peut être que ce n’est pas cocasse mais stratégique ?

En tout cas, je ne comprends pas une chose dans l’article. C’est en 2014 ou avant hier que l’état a « forcé » PSA à renoncer à ce droit ?

Et quand vous mettez forcé entre quillements, que représentent les guillements ? L’état a forcé PSA oui ou non ? Et si oui, comment ?

SAM
Invité

Objectif premier de la loi Florange : favoriser l’actionnariat de longue durée et conforter les actionnaires de référence… Pour Nissan mais aussi pour Renault l’actionnariat est tellement éclaté que la stratégie du groupe est axée sur l’unique rentabilité… Chez PSA et aussi chez VW-AG ou Daimler, des actionnaires de référence et de longue durée sont présents! Chez PSA, l’Etat, la famille Peugeot garantissent cela!

Edonis
Invité

Dans quel but l’Etat souhaite t’il que les Peugeot n’aient pas le droit de vote double?

Et quand vous dites que sans l’injection de fonds dans le capital par l’Etat, PSA coulait, vous voulez dire que PSA était prêt à fermer ses usines définitivement? Si oui, comment en sont ils arriver la?

XX
Invité

…. Dans quel but l’Etat souhaite t’il que les Peugeot n’aient pas le droit de vote double?…..Parce que etre Français et Patron c’est MAL.

Que des investisseurs privés Français ou moins mal Européens placent leur argent dans l’augmentation de capital ….c’est MAL, alors que la classe ouvrière était en pleine crise financière.

Sinon c’est très simple…. à seulement 6,77 l’action au moment de l’augmentation de capital , en 10 jours ils trouvaient l’argent en France ou en Europe.
Ce qui a été refusé comme étant politiquement incorrect…..

J’en rigole tellement c’est sclérosé dans le cerveau des politiques.

leonard
Invité
Dans le cas de renault l’état a imposé le droit de vote double parce que le conseil d’administration s’apprêtait à y renoncer. Les conseils d’administrations peuvent renoncer au vote double mais ce n’est pas comme ça que l’état considère qu’il faut faire les choses. En tant qu’actionnaire il est en droit d’imposer ça dans les entreprises dont il est actionnaire. Ce n’est pas une prise de pouvoir, tous ses partenaires actionnaires longue durée bénéficient du vote double. Maintenant un actionnaire est en droit de se demander si un actionnaire publique est un bon allié. La réponse honnête et non démagogique… Lire la suite >>
wizz
Membre
par curiosité, on peut regarder ailleurs voir comment ça se passe, si la démocratie actionnariat est de mise ou pas (1 action = 1 voix) http://www.usinenouvelle.com/editorial/au-dela-de-renault-les-droits-de-vote-double-bousculent-les-assemblees-generales.N325220 la majorité des sociétés du CAC 40, dont certaines n’ont pas l’Etat comme actionnaire, pratiquent quand même le droit de vote double http://www.axa.com/fr/investisseurs/enbref/structure/ tiens donc, là non plus, et au bénéfice de la société ainsi que de ses salariés http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN0HZ19N20141010 là non plus, je ne pense pas que la France ait une quelconque influence en Italie ou aux USA, ou encore au Pays Bas. Pourtant, c’est bien un droit de vote privilégié http://www.lefigaro.fr/societes/2012/04/13/20005-20120413ARTFIG00607-les-fondateurs-de-google-verrouillent-le-capital.php carrement… Lire la suite >>
wpDiscuz